Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La visite de Hollande vue par les médias métropolitains (dessins et vidéos)



Le Petit Journal s'est rebaptisé Te Ve'a poto mardi.
Le Petit Journal s'est rebaptisé Te Ve'a poto mardi.
PAPEETE, le 24 février 2016. La visite du président de la République à Wallis et Futuna et à Tahiti a été couverte par les médias métropolitains. Certains comme Le Petit Journal de Canal +, Le Figaro, le Journal du dimanche… ont même envoyé leurs journalistes sur place. Les dessinateurs ne sont pas privés également de croquer la venue de François Hollande dans le Pacifique. Revue de presse.


Depuis jeudi dernier, une équipe de l'émission du Petit Journal de Canal + est à Tahiti et nous raconte les aventures d'un "popa'a à Tahiti", autrement dit du président de la République. Dans son émission de mardi, Le Petit Journal, rebaptisé Te ve'a poto pour l'occasion, consacre près de 20 minutes à la visite de François Hollande. L'émission commence par un micro-trottoir où le Petit Journal a demandé à des Parisiens s'ils savaient où était située la Polynésie française. Sans surprise, très peu savent placer le fenua. Certains ont tenté de nous mettre près des Antilles françaises, de la Thaïlande et même de La Réunion ! Mais le plus drôle est probablement lorsque le Petit Journal demande le nom de la capitale et que l'un des passants répond "Polyville" ! Les journalistes du Petit Journal ont aussi été bluffés par les mouvements de danse de nos tane ! Ils ont été impressionnés par ce qu'ils ont appelé le "Zizicoptère" !
Avec humour, mais toute fois avec justesse, le Petit Journal aura permis malgré tout aux téléspectateurs de savoir où est située la Polynésie, quelle est notre capitale et quels ont été les enjeux de la visite du président de la République. Celui-ci a, en plus, accordé quelques minutes d'interview au journaliste de la chaine cryptée. Interrogé sur les essais nucléaires, le président de la République, indique que c'est le moment de "dire sa reconnaissance, de dire aussi l'exigence de réparation parce qu'il y a eu des essais nucléaires et, ensuite, ils se sont arrêtés et ont complètement annihilé un développement qui était fondé là-dessus, à tort, mais il était fondé là-dessus. Vingt après que ces essais aient été terminés, il faut apporter encore une parole d'apaisement, une parole de reconnaissance et une parole qui doit être suivie par des gestes de réparation c'est ce que je suis venu faire". Il ajoute : "Il y a des personnes qui souffrent du cancer, parfois ça n'a pas nécessairement de lien, parfois ça a un lien avec ce qui s'est produit. La commission qui est chargée de ça, qui est une commission indépendante doit avoir des critères qui lui permettent de faire droit à des demandes d'indemnisation".




L'émission du Petit Journal du 23 février


La "scoumoune" de Hollande ?

Plusieurs rédactions parisiennes ont envoyé un journaliste pour suivre le président de la République lors de sa tournée dans le Pacifique et en Amérique du Sud. Les journalistes qui n'ont finalement été là que 24 heures ont eu du mal à se défaire de certaines images d'Epinal de Tahiti. L'envoyée spéciale du Figaro Solenn de Royer n'a ainsi reten du spectacle qui a été présenté à la mairie au président de la République qu'une "langoureuse danse de vahinés" alors que les cinq groupes de danse ont montré avec brio la diversité des cinq archipels de Polynésie. Sur le marae de Taputapuatea, la journaliste ajoute que des "enfants (étaient) déguisés en Napoléon". Plutôt qu'en Napoléon, les enfants étaient plutôt habillés en navigateurs européens qui sont venus sur les côtes polynésiennes. La journaliste note également que "La scoumoune s'abat sur la tournée de François Hollande"
depuis qu'il est passé au fenua. "Pluie torrentielle, panne aéronautique... Les embûches se multiplient depuis l'arrivée du président de la République en Polynésie française." Vu d'ici, François Hollande nous a pourtant apporté le beau temps finalement car lundi est le plus beau jour que nous ayons eu depuis une semaine maintenant !


"Ici personne ne lui parle de la loi El Khomri"

Cécile Amar, du Journal du Dimanche, a mis en avant le plaisir de François Hollande à être en Polynésie : "Ici tout lui plait. Les colliers de fleurs blanches qui s'accumulent autour de son cou et qu'il prend soin d'enlever régulièrement "pour qu'on le reconnaisse" comme il le dit en souriant. Les Tahitiens qui le hèlent sur son passage dans les allées du marché : "Bienvenue chez nous monsieur le Président." Les produits qu'on lui propose. Ou les spectacles de danse qu'il admire".
"A plus de 20.000 kilomètres de Paris, François Hollande ne cesse de louer "l'accueil chaleureux" qu'il reçoit ici. Il est heureux et ça se voit. Il serre des mains, pose pour les selfies, embrasse celles et ceux qui le veulent, et n'en finit pas de dire "merci". Ici personne ne lui parle de la loi El Khomri ou de la déchéance de la nationalité. L'ambiance est plus apaisée, plus sympathique à son égard", note la journaliste.
La visite de François Hollande a permis aux médias métropolitains de s'intéresser à l'actualité polynésienne. Mardi l'émission C'est dans l'air sur France 5 a consacré son émission au thème "Moruroa : irradiés pour la France"

La Réunionnaise et politologue Françoise Vergès y est intervenue. « En France on est indifférent à ce qui se passe en Outre-mer. On ne parle de ces territoires que lorsqu’il y a des cyclones. Au final, on ne sait que très peu de choses » , a-t-elle déploré. S’agissant du cas particulier de la Polynésie française, Françoise Vergès déclare qu’il y a eu « volonté de faire taire la population ». « On peut invoquer la raison d’État mais je ne suis jamais sûre sur le fait que certains ne savaient pas », a-t-elle ajouté.

La visite de François Hollande vue par les dessinateurs de presse

Dans le Cactus, sous-titré "Les puissants ne pourront pas s'assoir dessus", le supplément de l'Humanité, Babouse fait un parallèle entre les essais nucléaires et le gaz moutarde utilisé lors de la Première Guerre mondiale. Le 21 février 1916, il y a 100 ans, les lignes françaises étaient attaquées par les Allemands qui voulaient prendre Verdun
Dans le Cactus, sous-titré "Les puissants ne pourront pas s'assoir dessus", le supplément de l'Humanité, Babouse fait un parallèle entre les essais nucléaires et le gaz moutarde utilisé lors de la Première Guerre mondiale. Le 21 février 1916, il y a 100 ans, les lignes françaises étaient attaquées par les Allemands qui voulaient prendre Verdun

Baudry, dessinateur de presse et chroniqueur sur la chaine Public Senat et sur Rue89, le Nouvel Obs consacre deux dessins à la venue de François Hollande dans le Pacifique.
Baudry, dessinateur de presse et chroniqueur sur la chaine Public Senat et sur Rue89, le Nouvel Obs consacre deux dessins à la venue de François Hollande dans le Pacifique.

La visite de Hollande vue par les médias métropolitains (dessins et vidéos)

Pour le site ledessindelasemaine.fr, le dessinateur Ménégol met en parallèle François Hollande couronné de fleurs à Wallis et Futuna et Stéphane Le Foll, couronné lui d'un pneu ! Le ministre de l'Agriculture lui est en effet englué dans ses problèmes avec le monde paysan.
Pour le site ledessindelasemaine.fr, le dessinateur Ménégol met en parallèle François Hollande couronné de fleurs à Wallis et Futuna et Stéphane Le Foll, couronné lui d'un pneu ! Le ministre de l'Agriculture lui est en effet englué dans ses problèmes avec le monde paysan.

Le caricaturiste Xavier Delucq revient sur la reconnaissance de "l'impact" des essais nucléaires dans le Pacifique.
Le caricaturiste Xavier Delucq revient sur la reconnaissance de "l'impact" des essais nucléaires dans le Pacifique.

Les coutumes de Wallis méconnues des médias français

La visite de Hollande vue par les médias métropolitains (dessins et vidéos)
Lundi, François Hollande était à Wallis et Futuna. Il a assisté à une réception par la grande chefferie du royaume d'Uvea, l'un des trois royaumes coutumiers de l'archipel. Le président de la République a été convié à la cérémonie du kava. Peu habitués à ce genre de cérémonie, les médias métropolitains ont commenté d'un œil amusé le moment.
Et lorsque François Hollande a frappé dans ses mains seul après avoir entendu son nom beaucoup de commentateurs ont cru que le président de la République s'était applaudi sans être suivi… En réalité, François Hollande avait été bien avisé. Avant de boire le kava, il faut en effet frapper dans les mains après avoir été appelé.

La Polynésie pour les nuls !


Sur le site internet de France Info, la rubrique Expliquez nous… présente en deux minutes et 26 secondes la Polynésie. Avec l'aide de petits dessins, le journaliste Gérald Roux présente ce qu'est la Polynésie française : sa situation géographique, politique et économique. Une vidéo très didactique et pédagogique.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 24 Février 2016 à 16:56 | Lu 4464 fois






1.Posté par boran le 25/02/2016 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

holande avec des promesses mensongeres les mahoi continuent a croire comme des enfants au pere Noel.

le prochain president un arabe probablement viendra farie des promesses aux mahoi de construire gratuitement des mosquees a Moruroa, a Hao et sur la place tarahoi.

2.Posté par Allahu Akbar le 25/02/2016 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par lebororo le 25/02/2016 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai aimé Stéphane le Foll en Bretagne... (humour)

4.Posté par Phil le 25/02/2016 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Boran : tes commentaires virent au racisme... Pourtant, avec un prénom comme le tien, en Polynésie, cela devrait appeler à une certaine ouverture d'esprit, non ?

5.Posté par Tiarelantana le 25/02/2016 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maururu François Hollande no to oe here i te nunaa maohi, e ia manuia to oe tere na te ara!!!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance