Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La timide marche du pro-vax Emile Vernier



Tahiti, le 11 avril 2021 - Une petite poignée de 18 membres du Syndicat de défense des intérêts des retraités actuels et futurs (Sdiraf) a manifesté samedi matin à Tarahoi pour dénoncer l'action des "complotistes" opposés à la vaccination et au port du masque.
 
Les marcheurs anti-vax n'étaient déjà pas bien nombreux. Les marcheurs pro-vax le sont encore moins… Après les derniers rendez-vous organisés par les opposants à la vaccination à Papeete, le Syndicat de défense des intérêts des retraités actuels et futurs (Sdiraf) d'Emile Vernier a manifesté à son tour samedi à Tarahoi en faveur de la vaccination et du port du masque. Le rendez-vous avait été donné devant l'assemblée et seules 18 personnes ont répondu à l'appel du syndicat. Emile Vernier s'est dit "déçu" par le manque de monde. "Mais on aurait été deux, on aurait marché aussi. Je ne vais pas m'abaisser devant le refus des gens de marcher".
 
Emile Vernier a réaffirmé que "la seule solution pour que le fenua retrouve toutes ses fonctionnalités" passait par la vaccination. Il dit considérer que les personnes qui appellent à ne pas se faire vacciner sont des "complotistes" et des "irresponsables", car ils "mettent en danger le Pays, l'économie, et les Polynésiens eux-mêmes". Le président du Sdiraf affirme que la Caisse de prévoyance sociale est "en grand danger". Il propose même aux autorités du Pays de "sanctionner" les anti-vax s'ils venaient à être hospitalisés : "S'ils entrent en réanimation, qu'ils assument les charges. Ce n'est pas à la collectivité de payer pour des imbéciles".
 
Bilan comptable de l'agitation : Une vingtaine de manifestants pro-vax samedi pour plus d'une centaine de manifestants anti-vax le 19 mars dernier… Face à plus de 4 000 personnes au centre de vaccination de la présidence ce week-end.
 

​L'armée en renfort

Le Sdiraf a lancé l'idée samedi que l'armée puisse participer à l'effort de vaccination. Une idée qui est en fait déjà en discussion avec le Pays. Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, affirmait en effet samedi que de telles propositions étaient à l'étude et avaient "bien avancées". Le contre-amiral, Jean-Mathieu Rey, a en effet proposé au Pays de mettre à sa disposition un ou deux navires pour effectuer la vaccination dans les îles les plus éloignées, comme Rapa ou certains atolls des Tuamotu difficiles d'accès. "On pourra déposer une équipe de vaccination avec l'hélicoptère et repartir après un ou deux jours de vaccination. On attend l'arrivée du vaccin Janssen car il n'a qu'une seule dose et cela facilitera les choses", a indiqué le ministre de la Santé.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 11 Avril 2021 à 21:15 | Lu 1139 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 14:01 Prism lance son 6e appel à projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus