Tahiti Infos

La sélection de rugby au travail


Les joueurs convoqués ont effectué tout une batterie de tests physiques. Ils seront réévalués à la mi-mars, ce qui permettra de faire un premier écrémage au sein de ce large groupe.
Les joueurs convoqués ont effectué tout une batterie de tests physiques. Ils seront réévalués à la mi-mars, ce qui permettra de faire un premier écrémage au sein de ce large groupe.
Tahiti, le 8 février 2021 - La Fédération polynésienne de rugby a organisé jeudi et samedi les deux premiers rassemblements de la sélection, en vue de préparer les Oceania, prévus en juin prochain. Cette compétition constitue la première étape dans le parcours de qualification à la Coupe du monde 2023.

Le rugby polynésien relance la machine. À quatre mois des Oceania, alors que le championnat n'a pas encore pu reprendre ses droits en raison des mesures sanitaires, la Fédération polynésienne de rugby (FPR) a organisé jeudi et samedi les premiers rassemblements de la sélection de rugby à XV. "Les clubs ont repris les entraînements depuis quelques semaines et on leur a demandé de nous fournir une liste des joueurs susceptibles de pouvoir intégrer cette sélection", a indiqué Laurent Tardieu, président de la FPR.
 
Jeudi et samedi, une quarantaine de joueurs ont ainsi participé à ces deux premiers rassemblements, sous la direction d'un staff mené par Teiki Dubois, le sélectionneur. Ce dernier est épaulé par Teave Orbeck, entraîneur des arrières, Rémy Mahuta, pour les avants. Apolosi Foliaki complète ce staff et est en charge de la préparation physique.

"On ne part pas pour faire du tourisme. L'objectif, c'est de mettre Tahiti au plus haut"

La préparation physique, justement, a été au cœur des séances de jeudi et de samedi. Les joueurs ont en effet passé tout une batterie de tests pour établir une première évaluation. Ces mêmes joueurs seront convoqués de nouveau à la mi-mars pour repasser les mêmes tests, ce qui permettra au staff de Teiki Dubois d'effectuer un premier écrémage au sein de ce groupe très élargi. Ceux qui n'auront montré aucun progrès dans leurs résultats seront refoulés à l'issue de cette première étape.
 
"Ça fait un moment que l'on n'a pas fait de sélection. On ne part pas pour faire du tourisme. L’objectif, c'est de mettre Tahiti au plus haut et de viser l'excellence", a insisté Teiki Dubois lors de sa causerie aux joueurs. "Si un premier groupe plus réduit sera constitué en mars, on aura toujours un œil sur les matchs du championnat. Et si un joueur que l'on n'avait pas repéré nous impressionne vraiment, il pourra toujours intégrer la sélection."

Qualification à la Coupe du monde 2023

Les enjeux des Oceania sont en effet énormes. Cette compétition marque la première étape dans le parcours de qualification à la Coupe du monde 2023 prévue en France. Fidji étant déjà qualifiée, le vainqueur de la compétition disputera un match de barrage face au perdant de la rencontre Samoa-Tonga. Le vainqueur de cette rencontre devra encore jouer un match face à une autre sélection d'un autre continent avant de valider son billet.
 
Mais pour l'heure, si la FPR a débuté ses rassemblements en vue d'avoir une équipe prête pour les Oceania, prévus en juin en Papouasie Nouvelle-Guinée, le rugby polynésien est toujours suspendu à une décision de l'Oceania rugby, qui confirmera en avril la tenue ou non de sa compétition.
 
Rappelons qu'en 2018, en plein conflit entre les fédérations locales, la sélection tahitienne, qui avait été composée par la fédération de Charles Tauziet, avait remporté les Oceania aux dépens des Îles Cook (13-9). Mais l'équipe tahitienne avait ensuite été disqualifiée pour avoir enfreint la réglementation de World Rugby en alignant des joueurs en théorie non qualifiables.

Teiki Dubois (au bout à gauche) occupe le poste de sélectionneur. Il sera épaulé par Teave Orbeck (au centre), entraîneurs des arrières, Rémy Mahuta (centre droit), en charge des avants et par Apolosi Foliaki qui s'occupera de la préparation physique. Et au bout à droite Laurent Tardieu, président de la Fédération polynésienne de rugby.
Teiki Dubois (au bout à gauche) occupe le poste de sélectionneur. Il sera épaulé par Teave Orbeck (au centre), entraîneurs des arrières, Rémy Mahuta (centre droit), en charge des avants et par Apolosi Foliaki qui s'occupera de la préparation physique. Et au bout à droite Laurent Tardieu, président de la Fédération polynésienne de rugby.

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 8 Février 2021 à 08:51 | Lu 998 fois