Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La primaire de la gauche, en Polynésie aussi



Le premier tour de la primaire à gauche est organisée samedi dans 4 bureaux de vote à Tahiti et Moorea. (Photo : bureau de Mataiea au premier tour de la primaire à droite, le 19 novembre 2016).
Le premier tour de la primaire à gauche est organisée samedi dans 4 bureaux de vote à Tahiti et Moorea. (Photo : bureau de Mataiea au premier tour de la primaire à droite, le 19 novembre 2016).
PAPEETE, 18 janvier 2017 - Le premier tour de l’élection primaire de la gauche aura lieu samedi 21 janvier de 8 heures à 17 heures, en Polynésie française. Quatre bureaux de vote seront ouverts. Un éventuel deuxième tour pourrait avoir lieu le 28 janvier.

"Les électeurs souhaitant voter aux Primaires citoyennes pourront trouver 4 bureaux de vote en Polynésie française", annonce un communiqué adressé tôt mercredi matin par le service de presse du Parti socialiste depuis Paris. Le premier tour du scrutin est programmé le samedi 21 janvier de 8 heures à 17 heures. Il sera possible de voter à la mairie de Pirae, de Mahina, d’Afareaitu à Moorea et à la mairie annexe de Papeari à Teva i Uta.

L’annonce précise également un point d’organisation important : "Les électeurs, inscrits sur les listes électorales, sont libres de choisir leur bureau de vote". Cela laisse craindre de sérieuses complications d’organisation, le jour du scrutin. Il semblerait que chaque bureau dispose d’un cahier d’émargement, qui devra être rempli manuellement par chaque électeur. Cela permet d’éviter que ces bureaux doivent disposer de la totalité des listes électorales de Polynésie française. Cette formalité de l’émargement permet de vérifier que les électeurs sont bien inscrits. En outre, cela permet de mettre le scrutin à l’abri des tentatives de votes multiples. Mais, samedi au moment du dépouillement des bulletins, rien ne permettra de garantir que cette fraude n’aura pas eu lieu, à moins que les bureaux se mettent en relation préalable pour faire cette vérification à l’appui des informations contenues dans ces listings papiers. Ce qui semble peu vraisemblable. Cette vérification se fera donc a posteriori et s'annonce fastidieuse.

Aucune précision n’est apportée sur une possible participation demandée pour chaque suffrage. Pour la primaire à droite, les 19 et 26 novembre derniers, une participation de 200 Fcfp était demandée aux électeurs. Sur une population électorale de 194 190 Polynésiens, 14 104 votants avaient participé au deuxième tour de ce scrutin. Mais tout laisse croire que l’engouement sera beaucoup plus faible pour les primaires citoyennes, dans la collectivité samedi, faute de représentant local du Parti socialiste et compte tenu de l’absence de communication jusqu’à ce jour au sujet de ce scrutin en Polynésie française.

Pour participer à ce scrutin, les électeurs devront se munir samedi d’une pièce d’identité et accepter l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des Écologistes. Les sept candidats qui se présentent devant le suffrage populaire sont Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Manuel Valls, Jean-Luc Bennahmias, François de Rugy et Sylvia Pinel. L'enjeu est de sélectionner parmi eux un candidat pour l'élection présidentielle d'avril 2017.

Il n’y aura pas de bureau de vote à Faa’a. Le parti souverainiste d’Oscar Temaru, majoritaire dans la commune, était depuis 2004 jusqu’à récemment le relais polynésien officiel du Parti socialiste. "Nous n’avons pas été contacté", assure Moetai Brotherson. "Nous n’avons reçu aucune demande. En tant que maire et par souci démocratique, Oscar Temaru aurait mis à disposition une salle, si on nous avait sollicité".

L’ambition première du Parti socialiste était pourtant, semble-t-il, de mettre en place 25 bureaux de vote en Polynésie. Il n’y en aura finalement que quatre et uniquement sur Tahiti et Moorea.

Reste que mercredi matin, trois jours avant l’ouverture du scrutin, le matériel électoral n’avait toujours pas été transmis à destination. "Il est sous douane", nous assurait-on.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 18 Janvier 2017 à 11:38 | Lu 1363 fois






1.Posté par Fiu!!! le 18/01/2017 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout cela sent le bricolage, dans le meilleur des cas.

À l'évidence, les Polynésiens n'intéressent pas le PS.

Et quand on entend un "cador" du PS déclarer très récemment que le but des élections est "d'éliminer le FN", on comprend bien que les Français en général, ne les intéressent pas non plus, ni redresser la France qu'ils ont contribué à détruire à chaque fois qu'ils ont été au gouvernement.

Il semble ne toujours pas comprendre que si un nombre croissant de citoyens est en colère et se trouve prêt à voter pour le FN, c'est parce que le PS a une grande part, comme la droite, dans les "erreurs" et les mauvaises décisions qui ont conduit la France dans les abysses où elle se trouve.

2.Posté par Beverly Beaulieu le 19/01/2017 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est surement pas moi qui irait voter pour dire quel boulet du PS je verrais comme président.

3.Posté par Taaroa le 19/01/2017 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je compte bien aller voter pour voter pour le pire candidat possible et que le PS parte dans les poubelles de l'histoire ! Je verrais comment à quelques jours seulement du scrutin le Président Fritch va réussir a organiser ce qu'il a eu du mal à organiser pour la primaire de la droite avec plusieurs d'avance
!

4.Posté par Teva le 20/01/2017 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention, ce n'est pas la primaire de la Gauche mais du PS et le PS n'est pas la gauche.

Merci de revoir votre titre qui porte a confusion.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués