Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La lutte contre le chikungunya "priorité numéro 1" en Guyane (ARS)



CAYENNE, 25 janvier 2014 (AFP) - Le directeur de l'Agence régionale de santé de Guyane a déclaré samedi à l'AFP que la lutte contre le chikungunya était "la première priorité en matière de santé" dans ce département qui ne compte que des cas "importés".

"La lutte contre le chikungunya est aujourd'hui devenue la première priorité en matière de santé. Première priorité car il faut mobiliser et renforcer les actions de prévention afin d'éviter la circulation autochtone du virus", a expliqué Christian Meurin, directeur de l'ARS.

"Tant qu'on peut retarder la circulation autochtone du virus, les actions de prévention jouent un grand rôle. Lorsque la contamination est autochtone, leur efficacité est beaucoup plus diffuse", a poursuivi le responsable sanitaire.

Samedi, un quatrième cas a été recensé, alors que le dernier en date ne remonte qu'à la veille et avait occasionné l'évacuation d'un école à Kourou, la personne malade habitant dans les environs de l'établissement scolaire.

Les quatre cas actuellement confirmés en Guyane touchent tous des personnes revenues soit d'un séjour en Martinique (pour trois des quatre cas) soit de l'Ile de Saint-Martin, premier foyer identifié de la maladie dans les Antilles et où le stade d'épidémie a été atteint.

La Guyane est en proie à des pluies ce qui favorise la propagation du virus: les sites de développement des larves des moustiques vecteur se multiplient aisément lors de la saison humide.

Détruire ses sites larvaires (lieux humides, eaux stagnantes), utiliser des répulsifs, porter des vêtements couvrant le corps et s'équiper de moustiquaires sont recommandés par les autorités.

Le chikungunya est une maladie dues à des virus qui se transmettent d'homme à homme par l'intermédiaire d'une piqûre de moustique tigré (Aedes aegypti dans les Antilles).

La maladie, d'évolution spontanée le plus souvent favorable, peut dans certains cas entraîner une fatigue prolongée et des douleurs articulaires persistantes parfois invalidantes.

Il n'existe ni vaccin ni traitement curatif spécifique contre le chikungunya.

Rédigé par () le Samedi 25 Janvier 2014 à 07:01 | Lu 410 fois






1.Posté par Tehei le 26/01/2014 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais d'où sortent ces maladies, chikungunya , zika ? Avant on en entendait pas parler .....???

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies