Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La loi pour le projet aquacole repoussée pour éviter les préfabriqués chinois



La loi pour le projet aquacole repoussée pour éviter les préfabriqués chinois
PAPEETE, le 29 juillet 2014 - L’examen du texte sur le développement aquacole dans l’archipel des Tuamotu-Gambier a été repoussé. Il devait être examiné ce mardi 29 juillet 2014 à l’Assemblée, mais le vice-président a finalement décidé d’y apporter de nouveaux changements afin de garantir l’emploi local. Il s’agit du texte ouvrant la porte aux 150 milliards de Fcfp sur 15 ans d’investissements chinois à Hao pour y développer un grand projet aquacole.

Nuihau Laurey a expliqué aux représentants que le texte en l’état permettrait aux investisseurs d’importer de Chine des bâtiments préfabriqués et de les monter à Hao avec un minimum de main d’œuvre, ce qui défierait l’objectif des nombreux avantages fiscaux accordés au projet. Mais pour empêcher cet effet indésirable, il faut éplucher la nomenclature douanière et définir exactement ce qu’est un préfabriqué, ce qui est complexe.

Antony Géros, du groupe UPLD, accepte cependant assez mal le report, une seconde fois, de l'examen de la loi : « Lorsque nous nous sommes réunis en commission, il s’était dit que finalement il fallait étudier en urgence ce dossier, et finalement il est sorti de l’ordre du jour. Qu’est-ce qu’il se passe ? Le projet est annulé ? » Il a rappelé le principal point d’achoppement de la loi pour l’opposition : les expropriations de terrains.

Sur ce point le président Gaston Flosse rappelle que son gouvernement a retiré les articles sur les expropriations, allouant des terres domaniales au projet. « Nous maintenons la taxe sur les importations pour alimenter le FELP, et surtout nous voulons interdire l’importation de préfabriqué pour garantir que toute la main d’œuvre soit une main d’œuvre locale. »

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 29 Juillet 2014 à 17:38 | Lu 2325 fois







1.Posté par paku le 30/07/2014 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gouverner c'est prévoir,tous dans la précipitation comme d'habitude,encore l"argent du peuple gaspillé a vous payer.

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 30/07/2014 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

", il faut éplucher la nomenclature douanière et définir exactement ce qu’est un préfabriqué, ce qui est complexe."
Oh la la! J'espère que ce n'est pas pour éplucher la préfabrication... du montage financier d'XPF off-shore suite à la condamnation-grâce présidentielle du chinophile Gaston FLOSSE hohohohohohoho

Mais non! Je plaisante: c'est plutôt la difficulté de définier "préfabriqué" pour les douaniers indigènes: déjà que pour une ROLLS-ROYCE Silver Spur ils mélangent "origine" (Angleterre) avec "provenance" (Californie, euh USA) hahahaahah [email protected]

3.Posté par zozo le 30/07/2014 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nos élus devrait se rendre en afrique et au tibet voir comment les chinois agissent. Ils viennent pas relevé l'économie, mais simplement prendre la marque TAHITI pour se faire une virginité. On trouvera bientôt du poisson chinois et ses dérivés estampillé poissons de TAHITI.250000 polynesien contre 1 milliard de chinois ? qui va prendre le dessus sur l'autre ?
La France a toujours respecté la culture de ses collectivité ultra marine , je ne pense pas que les chinois appliqueront le même respect à la polynesie. Ce qu'ils respectent c'est le chiffre d'affaire et les ouvriers pas cher, . le gouvernement semble ouvrir les yeux, a moins qu' il y ait des négociation secrète en cours pour payer les amendes et les remboursement des emploies fictifs

4.Posté par xxl le 30/07/2014 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1 et 3 La précipitation, c'est bien ce que ne veut pas le gouvernement, cet aspect des choses avait échappé, puisque en parole, les chinois devaient faire travailler les gens du cru et non pas faire venir des maisons toutes faites (maisons ou autres) Par le fait, ils demandent aux Chinois de prévoir cette clause sur papier de façon justement à éviter les dérives dont ils sont les champions.
Quand au procès d'intention que tu fais poste 3 c'est pas très honnête. (mais je suppose que c'est une forme de blague.)

5.Posté par Lacoste le 30/07/2014 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours se méfier des Chinois, sourire par devant et poignard dans le dos...!
La preuve ils commencent par essayer de magouiller pour importer de la main-d’œuvre de Chine payée au lance pierre au détriment des locaux...Les Chinois en Chine car il doit bien y avoir d'autres solutions, et pourquoi pas une solution locale..?

6.Posté par Grand Simone le 31/07/2014 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et attention à la qualité des produits et de leurs préfabriqués
C'est pas le respect de l'environnement ni le souci de la santé de leurs compatriotes qui les étouffent. Alors, nous!!!!
Simone Grand

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus