Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La listeriose continue de progresser et tuer dans l'UE



BRUXELLES, 19 février 2014 (AFP) - La listeriose, contractée en mangeant des aliments contaminés ou par des contacts avec des animaux infectés, a continué à progresser dans l'UE, tuant 198 personnes en 2012 a indiqué mardi l'agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA).

Les Etats membres ont signalé 1.642 cas de cette maladie en 2012, soit 10,5% de plus que l'année précédente, confirmant une tendance à la hausse amorcée en 2008.

L'Espagne, la Scandinavie, la France et l'Allemagne ont rapporté le plus grand nombre de cas par rapport à leur population, détectés principalement dans des produits prêts à consommer à base de viande et poisson, comme du jambon en tranche ou du poisson fumé.

Cette maladie est parmi les plus dangereuses des zoonoses (maladies transmises de l'animal à l'homme), avec un taux de mortalité qui s'est établi à 17,8%. Les personnes âgées, les femmes enceintes et les patients au système immunitaire affaibli sont les groupes les plus exposés aux complications, notamment méningites et septicémies.

L'UE a en revanche enregistré des progrès contre la salmonellose, dont le nombre de cas, 91.034 en 2012, a baissé pour la septième année consécutive. Selon l'EFSA, cette amélioration découle "du succès des programmes de lutte mis en place dans les élevages de volailles".

Le nombre de cas humains de campylobactériose, également présente principalement dans la viande de poulet, a aussi légèrement diminué, pour la première fois en cinq ans.

Cette zoonose provoquant diarrhées, fièvre et maux de tête, est toutefois la plus fréquemment signalée, avec 214.268 infections humaines recensées.

Rédigé par () le Mercredi 19 Février 2014 à 06:34 | Lu 377 fois






1.Posté par Jean Pierre le 19/02/2014 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pays qui fournissent ces aliments peu contrôlés eux ne peuvent même pas dire combien ils ont de cas, ils n'ont pas de suivi sanitaire ou seulement des pseudo suivi pour faire plaisir à l'UE, les scandales sont souvent étouffés mais par contre ils se multiplient.

2.Posté par Tehei le 19/02/2014 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

stop à l'hypocrisie , parlez donc des risques sanitaires occasionnés par certains" abattages rituels " autorisés en France ( Europe) et dénoncés par la fondation Brigitte Bardot §

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies