Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La famille du journaliste australien d'Al-Jazeera demande son expulsion



Sydney, Australie | AFP | vendredi 02/01/2015 - La défense du journaliste australien de la chaine qatarie Al-Jazeera détenu en Egypte aux côtés de deux collègues demande qu'il soit expulsé de ce pays, a annoncé sa famille vendredi alors que la justice égyptienne va les juger à nouveau.

La justice égyptienne a ordonné jeudi un nouveau procès pour Peter Greste, l'Egypto-canadien Mohamed Fadel Fahmy et l'Egyptien Baher Mohamed, condamnés entre sept et dix ans de prison pour soutien au Frères musulmans.

Andrew et Mike, les frères de Peter Greste, ont estimé que la décision de la Cour de Cassation représentait un "pas positif dans le processus judiciaire, un pas supplémentaire pour que justice soit rendue".

La famille compte s'appuyer sur un décret promulgué en novembre par le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi autorisant l'extradition vers leur pays des étrangers condamnés à des peines de prison ou en instance de jugement.

 "C'est le meilleur moyen que Peter revienne à la maison", ont-ils estimé. 

Les avocats de la famille ont déjà introduit un recours voici plusieurs semaines sur le fondement de ce décret afin d'obtenir l'expulsion du journaliste, ont expliqué ses frères. "Maintenant que Peter est redevenu un accusé, nous allons amender notre recours demandant son expulsion", a dit Andrew Greste.

La famille espère une décision rapide. "Nous estimons que les deux prochains jours seront cruciaux, une opportunité parfaite pour les gouvernements (australien et égyptien) d'échanger des informations et nous l'espérons, parvenir à une décision d'expulsion", a-t-il dit.

En cas de rejet de ce recours, la défense du journaliste demandera sa libération sous caution à l'ouverture du nouveau procès qui pourrait se tenir dans 45 jours selon les informations qu'ils ont obtenues, ont encore ajouté les deux frères du journaliste.

La ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop a fait remarquer que le décret n'avait jamais été appliqué. "La législation n'est pas très claire, c'est une loi nouvelle. Mais elle prévoit la possibilité que les détenus soient transférés vers leur pays d'origine, en l'espèce, en Australie", a-t-elle déclaré à l'Australian Broadcasting Corporation.

Employés par l'antenne anglophone d'Al-Jazeera, les trois journalistes avaient été arrêtés fin décembre 2013. Leur condamnation en juin avait déclenché un tollé international.

Rédigé par AFP le Vendredi 2 Janvier 2015 à 04:54 | Lu 500 fois

Tags : AUSTRALIE




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus