Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La famille du compagnon du naufragé du Pacifique veut des explications



EL FORTIN, 6 février 2014 (AFP) - La famille du jeune mexicain mort durant la dérive de 13 mois du naufragé du Pacifique, José Salvador Alvarenga, a demandé aux autorités mexicaines d'exiger des explications au survivant de l'aventure.

"Nous voulons savoir quels furent ses dernières paroles, pourquoi il a refusé de s'alimenter", a dit à l'AFP Romeo Cordoba Rios, frère d'Ezequiel, le jeune mexicain naufragé fin 2012 avec son compagnon salvadorien, mais qui lui n'a pas survécu.

Dans l'humble maison qu'il partage avec ses parents et huit autres frères à El Fortin, une localité du Chiapas (sud-est), Romeo explique qu'Ezequiel, âgé de 24 ans ne connaissait pas le Salvadorien et que c'est par un accord "au dernier moment" qu'il accepta de l'accompagner pour une pêche au requin.

Selon ce qu'a raconté Alvarenga -qui donnait au jeune entre 15 et 18 ans - Ezequiel est mort au bout de quatre mois "de soif et de faim", parce qu'il vomissait et que, contrairement à lui, il était incapable de s'alimenter d'animaux crus.

"Il a tenu quatre mois. Mais ensuite je suis resté seul", avait expliqué mardi Alvarengua, après son sauvetage. Il a dit qu'il avait ensuite jeté le cadavre de son compagnon par dessus bord."Que pouvais-je faire d'autre?", a-t-il dit.

Mercredi, Alvarenga a souhaité rentrer directement dans son pays d'origine, le Salvador, bien qu'il ait passé les quinze dernières années au Mexique.

"Nous, ce que nous voulons c'est qu'il vienne ici, que le gouvernement l'amène ici", au Mexique, a dit Romeo Córdoba à l'AFP. Il a précisé que sa mère s'était mise en contact pour formaliser cette demande.

Le frère du pêcheur mort souligne toutefois qu'il ne s'agit pas de mener une enquête judiciaire contre le Salvadorien, parce que "ça a été un accident du travail".

"La seule chose que nous voulons savoir est ce que furent ces dernières paroles qu'il a dites a cet homme et ce que ce dernier a fait du corps de mon frère".

Rédigé par () le Jeudi 6 Février 2014 à 06:26 | Lu 971 fois






1.Posté par LEMARQUISIEN le 06/02/2014 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec tous ces peapea (mise en doute de sa longue dérive par certains, questions de la famille de son infortuné compagnon,....), le pauvre Salvadorien va bientôt en arriver à regretter d'avoir survécu......

2.Posté par Roro LEBO le 06/02/2014 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui c'est dur comme survie...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués