Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La Polynésie dans l’objectif de Marie-Hélène Villierme



La Polynésie dans l’objectif de Marie-Hélène Villierme
PAPEETE, le 18 avril 2019. Le vendredi 26 avril lors de la 6e édition de La Journée « Vahine Tu as des talents » dans les Jardins de l’APF, huit femmes polynésiennes qui se distinguent dans leurs domaines d’activités seront mises en avant. L’association Union des femmes francophones d’Océanie (Uffo) met en lumière ces femmes remarquables par leur personnalité et leur force d’engagement. Ce sont nos Poerava ou perles précieuses. Jusqu'au 26 avril, nous vous ferons découvrir chaque jour dans notre journal papier et sur notre site internet le portrait d'une des huit Poerava.

Marie-Hélène Villierme capture en images l’âme et l’histoire de la Polynésie.



Artiste photographe de talent et réalisatrice-productrice de films documentaires, Marie-Hélène Villierme consacre depuis plus de 25 ans son œuvre créatrice à capter et partager avec nous l’âme de la Polynésie contemporaine, d’abord par des expositions et des ouvrages photographiques puis des documentaires qui font d’elle, aujourd’hui, une référence dans le domaine. Mais plus qu’une artiste, Marie-Hélène cherche à témoigner par l’image du visage socio-culturel d’un fenua en pleine mutation, quitte à prendre des risques en s’engageant sur des sujets plus sensibles comme la bombe atomique ou l’histoire de Pouvana’a A Oopa.

Son œuvre créatrice
Après une enfance passée à Tahiti et des études en France et en Belgique, consacrées aux Beaux-Arts et à la photographie, Marie Hélène est revenue à Tahiti en se livrant essentiellement à la photographie. Si elle a publié plusieurs ouvrages, on retiendra « Visages de Polynésie » édité en 1996 qui a consacré la photographe : il rassemble des portraits en noir et blanc, d’hommes et de femmes, polynésiens, « popa’a », chinois ou « demi », de générations différentes et des cinq archipels, exprimant chacun et tous ensemble la Polynésie d’aujourd’hui. Loin de la carte postale couleur, les visages de Marie-Hélène « sont le reflet d’une identité polynésienne actuelle, aux aspects multiples ». Vingt ans plus tard en 2016, Marie-Hélène a remué ciel et terre, pris des risques pour monter et réussir un événement photographique dans l’espace public que nous avons tous apprécié : « A’Ata – Smile for Peace », exposition de plus de 1000 visages polynésiens en noir et blanc, rieurs ou facétieux, apposés dans des dizaines de lieux et dont il reste encore çà et là des témoignages - par exemple sur les façades de la Cathédrale de Papeete.

La réalisation de documentaires filmés s’est imposée naturellement à elle à côté d’un langage photographique déjà « documentaire » par son style et ses modes d’expression. L’exposition photographique de « Témoins de la Bombe », a ouvert la voie à la réalisation en 2012 de « L’élu du peuple – Pouvanaa te Metua, film documentaire qui a reçu le prix du public au Festival international du film océanien (Fifo) de 2012.

Plus récemment Marie-Hélène a été productrice des séries télévisées 100% locales « Fa’a Hotu » et « Pari Pari Fenua », qui témoignent de l’identité et de la richesse socio-culturelle polynésienne.

Son équation personnelle
L’engagement de Marie-Hélène vers un chemin créatif, artistique et culturel a commencé par le choix de son parcours d’études après le bac, ce qui était assez rare à une époque où les jeunes cherchaient en priorité à devenir fonctionnaires. Elle est motivée par « un profond respect pour la nature, pour la liberté et la beauté, une passion à regarder l’autre, à écouter ses histoires, à comprendre l’histoire et le monde dans lequel nous vivons ».

Pour tracer son chemin, on ne s’étonnera pas qu’elle parle « de détermination, de patience et d’intuition ». Nombre de personnes ou d’organismes ont favorisé ses projets, mais parce que « rien n’est jamais acquis, elle doit encore à chaque nouveau projet déployer une somme d’énergie ». « Cela peut être épuisant, même si la passion ou la conviction nous remet toujours sur la voie, malgré la pression des enjeux financiers ».

Le fait d’être une femme n’a pas été un obstacle ou un frein car elle considère qu’elle est jugée non sur sa personne mais sur ses œuvres et ses productions.

Les mots qu’elle retient
« Laissons la place à une parole vivante, le monde d’aujourd’hui a besoin de personnes sincères qui réfléchissent et agissent avec le cœur. Parlons vrai, agissons sans attendre et sans peur ».
Légende
En 2012, Marie-Hélène Villierme a reçu le Prix du public au Fifo pour “L’Elu du peuple-Pouvanaa te Metua”.

Découvrez les vahine qui ont du talent le 26 avril

La Polynésie dans l’objectif de Marie-Hélène Villierme
PAPEETE, le 12 avril 2019. L’association UFFO- Polynésie organise le vendredi 26 avril la 6e édition de la Journée « Vahine, Tu as des talents". A cette occasion, les "Poerava" de l’année 2019 seront distinguées.

La Journée « Vahine tu as des talents », organisée par l’association Union des femmes francophones d’Océanie (Uffo), aura lieu le vendredi 26 avril dans les Jardins de l’Assemblée de la Polynésie française de 8 à 16 heures. L'Uffo a pour objectif de promouvoir l’autonomisation des femmes polynésiennes en les encourageant dans leurs initiatives économiques, sources d’indépendance financière et de réalisation personnelle. L'évènement du vendredi 26 avril est donc une journée d’entraide, de partage d’expériences et d’information. La journée s’adresse d’abord à des femmes qui se lancent et ont besoin d’acquérir de la notoriété, d’être encouragées par l’exemple d’autres. « Notre association poursuivra l’accompagnement de certaines exposantes par des journées de formation-sensibilisation aux aspects de gestion, de communication et commercialisation, et de développement personnel, ainsi qu’une formation à la couture », explique l'association, qui propose gratuitement ses services et son organisation aux femmes qui auront répondu à son initiative.

Les exposantes ont accepté en échange de faire des démonstrations, de parler de leurs activités aux visiteurs. Pendant la matinée des séances de coaching en groupe seront proposées. Pas moins de 70 femmes seront présentes et présenteront des activités variées bouquets de fleurs et couronnes (fleurs naturelles et tissus), produits éco-responsables, tressage de niau - kumuhei, mono'i, huiles de coco parfumées, vêtements pour animaux, chutney, bonbons cocos, fruits découpés, yaourts, sirops…

La Polynésie dans l’objectif de Marie-Hélène Villierme
A l'occasion de cette journée, l’Union des femmes francophones d’Océanie a également décidé de mettre en avant huit femmes polynésiennes qui se distinguent dans leurs domaines d’activités. "Ces femmes remarquables par leur personnalité et leur force d’engagement sont nos Poerava ou perles précieuses", explique l'association. Ces femmes sont : Carole Atem (Enseignement supérieur et Recherche), Maïlee Faugerat (Entreprenariat et Direction d’entreprise), Marie-Hélène Villierme (Art photographique et du documentaire), Vahine Fierro (Sports de haut niveau), Moea Pereyre (Enseignement et promotion du développement durable), Noelyn Faussane (Promotion du développement durable et entreprenariat), Thilda Harehoe (Enseignement et Engagement social) et Heirani-Nathalie Salmon (Ecriture et communication).
Une mini-tombola est organisée par l’Association UFFO-Polynésie pour financer les dépenses de la Journée.

Rédigé par a le Jeudi 18 Avril 2019 à 03:00 | Lu 4859 fois

Tags : FEMMES





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués