Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Communauté du Pacifique s’associe à la Journée mondiale de l’eau



Suva, Fidji – Le 22 mars de chaque année, les États et Territoires insulaires océaniens s’attachent, le temps d’une journée, à mettre en avant et à célébrer l’importance des ressources en eau douce pour le développement durable.

Cette année, la Journée mondiale de l’eau se tiendra ce dimanche, un peu plus d’une semaine après que la région a été frappée par un violent cyclone tropical. Les pensées du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) et des peuples de l’ensemble du Pacifique seront donc avec tous ceux qui ont été touchés par le cyclone Pam.

Depuis le passage du cyclone, des milliers de personnes se trouvent privées d’eau potable et de services d’assainissement ou y ont un accès limité, rappelant de manière brutale que la région est extrêmement vulnérable face aux impacts de la variabilité et du changement climatiques dans le secteur de l’eau.

Les gouvernements des pays touchés, aux commandes des opérations, évaluent actuellement l’urgence des besoins en eau potable et en services d’assainissement dans les zones sinistrées, en particulier à Kiribati, à Tuvalu et à Vanuatu.

D’après les estimations récentes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), seule la moitié environ des habitants du Pacifique ont accès à un approvisionnement en eau amélioré, tandis que seule une personne sur trois a accès à des infrastructures d’assainissement améliorées.

En d’autres termes, à l’échelle de la région, plus de 6,6 millions de personnes résident encore dans des zones privées de systèmes d’assainissement fiables et plus de 4,5 millions de personnes courent chaque jour le risque d’utiliser une eau de boisson impropre à la consommation. Ces déficits sont particulièrement criants dans les zones rurales ou dans les îles périphériques isolées, ainsi que dans les squats en pleine expansion dans les centres urbains.

D’après le Directeur général de la CPS, M. Colin Tukuitonga, si l’on veut surmonter ce grave problème pour le développement, il faudra que les pays et les partenaires du développement changent leur angle d’attaque du tout au tout.

« La Journée mondiale de l’eau est l’occasion pour la région Pacifique de rappeler que l’eau est l’affaire de tous et que davantage d’efforts doivent être consentis à tous les niveaux pour garantir un accès universel à une eau de boisson de qualité et à des services d’assainissement fiables, et ce, quelles que soient les circonstances », affirme M. Tukuitonga.

Dans son discours prononcé aujourd’hui (vendredi) à Nadi (Fidji), à l’occasion des célébrations nationales autour de la Journée mondiale de l’eau, Iva Koroisamanunu, Chargée de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène à la CPS, a reconnu la difficile tâche qui attend les familles privées d’accès à une eau potable et à un assainissement efficace après le passage du cyclone Pam.

« Pour de nombreuses communautés du Pacifique, c’est déjà une gageure que de préserver un accès quotidien à une eau de boisson potable et à des services d’assainissement fiables, précise Mme Koroisamanunu. Les graves conséquences qu’ont la variabilité climatique et les aléas naturels dans la région compliquent encore la situation. »


Rédigé par Communauté du Pacifique le Jeudi 19 Mars 2015 à 10:50 | Lu 345 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués