Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"L'ordre et le désordre" par Frédéric Précloux, chiropracteur à Papeete



"L'ordre et le désordre" par Frédéric Précloux, chiropracteur à Papeete
Par Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986) exerçant au Centre Polynésien de Réhabilitation Vertébrale

L’ordre est une tendance spontanée à disposer les choses à leur place, à les ranger selon le précepte : Chaque chose a sa place et chaque place a sa chose.
Quand on a payé un certain prix pour une chambre d’hôtel, on apprécie toujours l’ordre qui y règne. Ce côté immaculé traduit le respect porté par nos hôtes. Cette chambre d’hôtel si méticuleusement apprêtée, peut donner l’impression d’être impersonnelle, pourtant elle nous donne surtout la sensation d’être attendus et respectés.
L’ordre est synonyme d’excellence, le désordre synonyme de chaos !
Pour autant, nous pouvons considérer que le chaos ne peut qu’annoncer une renaissance, comme l’illustre la célèbre maxime latine : « Ordo ab chao » soit, l’ordre suit le chaos.
De même, lorsqu’un enfant met sa chambre en désordre pour rechercher un jouet qui lui tient à cœur, en cet instant précis, il se sent planer. Ces moments tellement chargés d’intensité sont guidés par un rêve, par une impulsion de vie surgie du plus profond. C’est pourquoi le bazar qu’il vient de mettre, lui paraît si dérisoire en comparaison des moments de pur bonheur qu’il vient de s’offrir.

Je me sens en vrac ! Cette expression traduit de façon imagée le désordre corporel qu’un individu peut ressentir quotidiennement ou occasionnellement.
Les douleurs que nous ressentons sont les signaux lumineux de notre tableau de bord interne, qui témoignent d’un dysfonctionnement et donc d’un désordre. Si, au volant de votre véhicule, le voyant des freins s’allume en rouge, c’est qu’il est urgent d’aller au garage afin de restaurer l’ordre, c’est-à-dire le bon fonctionnement. Dans notre corps, c’est notre système nerveux qui déclenche les douleurs pour nous alerter d’un désordre. Lorsqu’un mal de tête se déclare par exemple, est-ce le signal véritable qu’il faut prendre du paracétamol ? Ou est-ce le message de mon système nerveux pour me demander davantage d’ordre, d’équilibre et de paix intérieure ?

Questions : Suis-je en ce moment précis réellement centré sur moi-même ? Si mes idées ne sont pas claires, pourquoi ne le sont elles pas ? Ai-je suffisamment dormi ? Aurais-je consommé de l’alcool, ou bien trop de café ? Si je n’ai pas mangé depuis longtemps, suis-je en état d’hypoglycémie ? Ai-je eu une matinée stressante qui m’aurait vidé de ma quintessence ?
En faisant ma check list, je réalise que je me sens en vrac, excentré, incapable de donner le meilleur de moi-même. C’est comme si j’étais coincé, à l’image d’un tuyau d’arrosage plié, incapable de libérer mon énergie créatrice. Je ressens un besoin d’ordre !

Solutions : Je sais au plus profond de moi, qu’il faudrait que je sois plus souple, car je m’enraidis. Je sais aussi que mes postures pourraient s’améliorer ; il faudrait que je sois plus droit. Par ailleurs, j’ai réalisé que mon organisation n’était pas digne de moi. Il faut que je m’organise en modifiant mes priorités. L’essentiel est d’avoir les idées claires. Je mérite de mettre de l’ordre dans ma vie pour la fluidifier, et enfin me la couler douce…

Notre colonne vertébrale est une mécanique symétrique au fonctionnement pourtant asymétrique, du fait que nous sommes droitiers ou gauchers : L’équilibre spontané s’avère donc impossible pour l’homme, l’ordre n’est tout simplement pas au programme de la vie humaine. C’est pourquoi, c’est à nous de rechercher cet ordre de façon raisonnée, tout comme on choisit ou non de se brosser les dents, on décide quels sont les meilleurs aliments pour notre santé, et ce que nous pouvons faire au quotidien pour préserver notre planète : Ce sont ces décisions quotidiennes qui font de nous des êtres humains dignes, et si possible des êtres humains droits jusqu’au bout de la vie.
En réalité, la plupart des gens ne se rendent même pas compte qu’ils sont en désordre, car ils y sont habitués. Ils se sentent limités mais c’est devenu leur norme. L’ordre au même titre que leurs rêves d’enfants sont des choses auxquelles ils ne pensent plus. Ils se contentent d’être en vie et ça n’est déjà pas si mal en soi. Être en vie est même la chose la plus formidable qui soit, et c’est un bon début d’en être conscient !

Evidemment, être en ordre n’est pas une obligation, mais c’est incontestablement un plus. En fait, on se sent tellement mieux dans un corps en ordre que dans un corps en désordre. Quand on a senti pour la première fois ses blocages se libérer, ses tensions musculaires s’évaporer, et sa tête redevenir légère comme à l’époque ou l’on était un enfant, on commence à envisager l’ordre sous un nouveau jour. En effet, tout semble tellement plus facile et logique quand on se sent en ordre, à commencer par ses idées.

L’évolution des espèces n’est plus à discuter. En qualité d’être humain, notre but devrait être d’évoluer vers le mieux : Le mieux être et le mieux vivre. Nous avons à notre disposition notre sagesse intérieure pour nous guider, et nous orienter dans cette voie.
Il faut toutefois garder en tête que le désordre peut s’avérer utile dans certaines conditions. On sait par exemple que Pablo Picasso, un des plus grand génie du 20ème siècle, ne pouvait créer que dans un atelier ressemblant à un capharnaüm. Sa créativité hors norme ne pouvait s’exprimer pleinement que dans le célèbre chaos de ses divers ateliers.

En 1857, Charles Baudelaire dans son poème « L’invitation au voyage » proposait à sa Dulcinée de l’emmener dans un pays où : Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté. L’ordre apaise, il nous fait du bien, et nous inspire. Pour en être convaincu, il suffit d’observer un jardin japonais. Même sans connaître les symboles qui y sont rattachés, on le regarde, on s’en imprègne, sans jamais réfléchir ni juger. Et soudain, cet excès de perfection nous envahi et se transforme en paix intérieure.
La vie est le cadeau que nous ont offert nos parents, l’ordre, le bien être et la sérénité sont des cadeaux que nous seuls, pouvons décider de nous offrir.

Le titre du prochain chapitre sera : Citron, le fruit soleil.
P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par () le Mardi 20 Août 2013 à 09:19 | Lu 1710 fois

Tags : Précloux





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net