Tahiti Infos

L'opposant russe Navalny se trouve dans une colonie pénitentiaire en Arctique


Crédit TATYANA MAKEYEVA / AFP
Crédit TATYANA MAKEYEVA / AFP
Moscou, Russie | AFP | lundi 25/12/2023 - L'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, dont les proches n'avaient plus de nouvelles depuis près de trois semaines, est réapparu lundi dans une colonie pénitentiaire de Kharp, dans l'Arctique russe, une région isolée où il a été transféré trois mois avant la présidentielle.

Charismatique militant anticorruption et ennemi numéro un de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, 47 ans, purge une peine de 19 ans de prison pour "extrémisme". Il avait été arrêté en janvier 2021 à son retour de Russie d'une convalescence en Allemagne pour un empoisonnement qu'il impute au Kremlin.

M. Navalny avait disparu début décembre de la colonie pénitentiaire de la région de Vladimir, à 250 kilomètres à l'est de Moscou, où il était jusque-là détenu, ce qui signifiait son probable transfert vers un autre établissement.

"Nous avons trouvé Navalny. Il est dans la colonie pénitentiaire numéro 3 de la localité de Kharp", a affirmé sa porte-parole Kira Iarmych sur X (ex-Twitter), indiquant que l'opposant "va bien" et que son avocat lui a rendu visite lundi.

Kharp, petite localité d'environ 5.000 habitants, est située en Iamalo-Nénétsie, région reculée du Nord de la Russie. Elle se trouve au-delà du cercle polaire arctique et plusieurs colonies pénitentiaires y sont situées.

Les Etats-Unis se sont dits lundi "profondément inquiets" des "conditions de détention" d'Alexeï Navalny. Ils ont une nouvelle fois exigé la "libération immédiate" du quadragénaire, exhortant la Russie à mettre fin à son "ciblage pernicieux".

Selon l'un de ses proches collaborateurs, Ivan Jdanov, il est détenu dans "l'une des colonies les plus septentrionales et les plus éloignées" de Russie. "Les conditions y sont difficiles", a-t-il expliqué sur X.

"Il est très difficile de s'y rendre et il n'y a pas de système de distribution de lettres ou (d'accès téléphonique)", a-t-il ajouté.

"Isoler Alexeï"

Selon le verdict pour "extrémisme" prononcé contre M. Navalny, l'opposant doit purger sa peine dans une colonie à "régime spécial", la catégorie d'établissements où les conditions de détention sont les plus rudes et qui sont d'ordinaire réservés aux condamnés à perpétuité et aux détenus les plus dangereux.

Une colonie à "régime spécial" est justement située à Kharp, la colonie numéro 18 "Hibou polaire", bien que M. Navalny soit actuellement détenu dans une autre.

"Dès le début, il est apparu clairement que les autorités voulaient isoler Alexeï, en particulier avant l'élection" présidentielle prévue en mars 2024, a encore réagi Ivan Jdanov.

Les transferts d'une colonie pénitentiaire à une autre en Russie prennent souvent plusieurs semaines de voyage par train avec des étapes, les proches des détenus restant sans nouvelles pendant cette période.

Cette absence de nouvelles concernant l'opposant avait suscité la préoccupation de plusieurs capitales occidentales et de l'ONU.

Le mouvement de M. Navalny a été méthodiquement éradiqué ces dernières années par les autorités, poussant ses collaborateurs et alliés à l'exil ou en prison.

Son Fonds de lutte contre la corruption a été déclaré "extrémiste" en 2021 et les autorités ont lancé jeudi un avis de recherche contre sa directrice, Maria Pevtchikh, qui a fui à l'étranger.

Début décembre, les autorités russes ont engagé de nouvelles poursuites pour "vandalisme" contre le charismatique militant anticorruption, ce qui pourrait ajouter trois années de détention supplémentaires à sa peine.

Face à une opposition laminée et la répression de toute voix critique dans le pays, Vladimir Poutine vise lui un nouveau mandat de six ans au Kremlin lors de la présidentielle de mars prochain, un mandat qui le portera jusqu'en 2030, année de ses 78 ans.

le Lundi 25 Décembre 2023 à 22:11 | Lu 414 fois