Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'ex employée de l'OPT de Hikueru condamnée pour avoir détourné 2,5 millions



Tahiti, le 23 mars 2021 – Une ancienne receveuse de l'agence OPT de Hikueru a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel à dix mois de prison avec sursis. La jeune mère de famille de 27 ans avait détourné 2,5 millions de Fcfp de recettes en espèces entre mars et novembre 2018.
 
C'est une affaire assez inhabituelle qui a été expédiée mardi matin par le tribunal correctionnel de Papeete. Une ancienne receveuse de l'agence OPT de Hikueru aux Tuamotu était citée à comparaître pour avoir détourné 2,5 millions de Fcfp de recettes en espèces à son ex-employeur entre mars et novembre 2018. Problème, la jeune prévenue de 27 ans qui réside désormais en métropole n'était pas présente pour son procès. Seul son avocat la représentait. Et l'OPT n'était pas non plus présent, ni représenté, en qualité de victime à l'audience. Le dossier a donc été traité en quelques minutes.
 
A l'origine de l'affaire, la responsable de la circonscription des Tuamotu pour l'OPT avait déposé plainte en novembre 2018 lorsqu'elle avait découvert que la sacoche censée contenir les recettes de l'OPT en provenance de Hikueru était arrivée sans espèces. Les soupçons s'étaient rapidement portés sur l'unique receveuse de l'agence OPT du petit atoll. Une mère de famille de 27 ans qui avait commencé par nier, avant de reconnaître devant les enquêteurs avoir commencé à voler son employeur en mars 2018. Pour se justifier, la jeune femme avait tout d'abord expliqué avoir prêté de l'argent à des proches qui ne lui avait pas rendu. Elle avait ensuite indiqué avoir été victime d'une arnaque sur internet, alors qu'elle faisait un prêt pour financer sa maison…
 
Vu l'absence de la prévenue et de partie civile dans cette affaire, le procureur de la République a très brièvement requis "8 à 12 mois de prison avec sursis" à l'encontre de l'ex-agent. Pour la défense de l'intéressée, Me Genot a demandé la clémence du tribunal expliquant que sa cliente était "la seule à tenir le bureau" de Hikueru et qu'elle s'était retrouvée démunie après avoir été victime d'une escroquerie. L'avocate a également demandé l'exclusion de la condamnation du casier judiciaire de sa cliente, celle-ci souhaitant se reconvertir comme infirmière. Mais le tribunal a finalement condamné la mère de famille à dix mois de prison avec sursis, refusant la demande d'exclusion du casier.

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 23 Mars 2021 à 17:55 | Lu 1412 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Septembre 2021 - 17:04 ​Village Tahitien : Retour à zéro

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers