Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'ex directeur financier de Tahiti Tour et de Tahiti nui travel condamné pour avoir détourné 46 millions



PAPEETE, le 19 juin 2018 - Pascal Terzian, l’ex directeur des affaires financières des agences Tahiti nui travel et de Tahiti tour comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel pour avoir détourné plus de 46 millions de Francs. Les sommes lui permettaient de mener grand train entre achats de grands crus, séjours au Hilton, shopping et voyages. Il a été condamné à trois ans de prison dont deux ans avec sursis.

Nommé en 2012 à la direction des affaires financières des agences Tahiti nui travel et Tahiti tour, Pascal Terzian a l’idée, quelques mois plus tard, de commencer à détourner des sommes au préjudice de son employeur. L’homme, qui a accès aux comptes en banque et aux systèmes informatiques des sociétés, créé une autre société afin de ne pas être repéré. En l’espace de trois ans, il détourne 46 millions de Francs. Il se dénonce lui-même lorsqu’il procède à un virement sur le compte d’un client de la société par mégarde. C’est cette erreur qui lui aura valu sa comparution devant le tribunal correctionnel pour « abus de confiance. »

Devant les magistrats ce mardi, Pascal Terzian justifie ses actes par des « fins de mois difficiles ». Le président du tribunal l’interrompt immédiatement : « je voudrais savoir Monsieur. A quoi correspondent des fins de mois difficiles lorsque l’on gagne 500 000 Francs par mois ? » Le prévenu concède qu’il était dans la facilité : « il n’y avait pas de contrôles dans la société. » Puis il tente d’expliquer que les sommes détournées lui ont servi à se relever d’une situation de surendettement. Propos que le représentant du ministère public ne manque pas de relever implacablement : « surendettement ? Lorsque l’on regarde vos dépenses pour des croisières, des voyages, des séjours au Hilton, des grands crus, peut-on réellement dire que vous étiez en difficulté ? n’était-ce pas plutôt la tentation d’avoir des moyens financiers plus conséquents ? »


"Appât du gain"

Avant de requérir deux ans de prison dont un an avec sursis, le procureur de la république a affirmé que le prévenu avait agi par « appât du gain » : « devant ce tribunal, nous jugeons parfois des gens qui arrivent devant nous pieds nus car ils n’ont pas les moyens de se payer une paire de chaussures. Ils nous expliquent souvent qu’à leur naissance, ils n’ont pas eu les bonnes cartes en main. Cette fois, nous jugeons le comportement illicite d’un homme qui avait les capacités financières et intellectuelles de faire autrement. Sans discontinuer, pendant trois ans, il a consciencieusement détourné 46 millions de Francs en vue d’un seul et unique objectif : l’appât du gain. »

Pour la défense de Pascal Terzian, son conseil s’est attaché à rappeler le contexte dans lequel son client était arrivé dans la société : « quand il a été engagé dans les sociétés de Franck Falletta, on lui a demandé de fermer les yeux sur des montages particuliers, des vacances payées sous couvert de missions et des avances en cash. Il a reconnu les faits (…) On ne se rend pas compte de l’ivresse que procure cet argent facile. Quand il a commencé à se faire des virements, il n’a plus su s’arrêter. »

L’homme a finalement été condamné à trois ans de prison dont 2 avec sursis. Il devra indemniser les parties civiles et ne pourra plus jamais exercer la profession de comptable.


Rédigé par Garance Colbert le Mardi 19 Juin 2018 à 17:11 | Lu 8360 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués