Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’ex DAF refuse de rembourser TNT



Tahiti, le 25 juin 2020 - La cour d’appel a examiné jeudi matin le conflit opposant l’ancien directeur administratif et financier de Tahiti Nui Travel (TNT) à son ex-employeur. L’homme, qui avait été reconnu coupable en juin 2018 d’avoir détourné 46 millions de Fcfp, estime en effet que la société ayant depuis été revendue, il n’a plus le devoir de la rembourser.
 
Le litige opposant l’ancien directeur administratif et financier (DAF) de Tahiti Nui Travel (TNT), Pascal Terzian, à cette même société a été étudié jeudi matin par la cour d’appel de Papeete. L’ex-employé de la société, condamné en juin 2018 à trois ans de prison dont deux avec sursis et à rembourser TNT à hauteur des sommes volées, soit 46 millions de Fcfp, a en effet saisi la juridiction car il affirme qu’il n’est plus redevable de cette somme, au motif que la société a été revendue depuis les faits.
 
Interrogé jeudi, son avocat, Me Bourion, a en effet expliqué que TNT ne souhaitait pas transmettre les documents relatifs à sa comptabilité et que les dettes de son client n’ "existaient" donc pas : "L’acheteur de l’ex société de Monsieur Falletta n’a pas racheté les créances de mon client. Ce dernier considère donc que les nouveaux propriétaires n’ont pas de créances contre lui puisqu’aucune de ces créances n’apparaît dans la comptabilité de la société. Donc, c’est tout simple, cette créance n’existe pas. Je demande à ce que la société soit transparente et qu’elle fournisse son bilan pour que l’on voie apparaître cette créance. Si elle existe, elle apparaît. Or, elle n’apparaît pas. J’ai demandé des documents précis de comptabilité qu’ils ne veulent pas fournir. Alors j’ai soulevé un incident devant la cour pour qu’elle demande ces documents. Normalement, si la société se sentait véritablement tranquille dans sa position, elle n’aurait rien à cacher."
 
Pour l’un des avocats de Tahiti Nui Travel, Me Rousseau-Wiart, Pascal Terzian cherche à "gagner du temps" : "La partie adverse réclame des pièces inutiles à la résolution du litige puisque le préjudice des sociétés est toujours existant, à savoir 46 millions de Fcfp. De plus, Monsieur Terzian n’a pas versé un seul franc depuis la commission des faits."
 
 

"Abus de confiance"

Nommé en 2012 à la direction des affaires administratives et financières de Tahiti Nui Travel, Pascal Terzian avait eu l’idée, quelques mois plus tard, de commencer à détourner des sommes au préjudice de son employeur. L’homme, qui avait accès aux comptes en banque et aux systèmes informatiques des sociétés du groupe, avait créé une autre société afin de ne pas être repéré. En l’espace de trois ans, il avait détourné 46 millions de Francs. Il s’était lui-même dénoncé lorsqu’il avait procédé à un virement sur le compte d’un client de la société par mégarde. C’est cette erreur qui lui avai valu sa comparution devant le tribunal correctionnel pour "abus de confiance" et sa condamnation en juin 2018 à à trois ans de prison dont 2 avec sursis.
 
La cour d’appel rendra son délibéré le 6 août prochain. Si elle estime que les documents demandés par le conseil de Pascal Terzian sont utiles, elle rouvrira les débats. Dans le cas contraire, elle statuera sur le fond du dossier.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 25 Juin 2020 à 17:27 | Lu 4599 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Juillet 2020 - 10:32 Plan de départ proposé à Air Tahiti Nui

Vendredi 3 Juillet 2020 - 10:11 Les palmes académiques à Yannick Lefoc

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus