Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L’état de calamité naturelle déclaré après les fortes pluies de la côte-Est



PAPEETE, 14 décembre 2015 - Le gouvernement a déclaré l’état de calamité naturelle après les fortes pluies qui ont dévasté la côte-Est de Tahiti, samedi 12. Entre les travaux de génie civil et le secours aux sinistrés, le Pays consacrera 1,7 milliard Fcfp aux réparations.

Le gouvernement a déclaré la côte-Est de Tahiti en état de calamité naturelle après les pluies diluviennes qui se sont abattues sur les communes de Mahina et Hitiaa O Te Ra, samedi 12 décembre. Un arrêté a été pris en ce sens lors d'un conseil des ministres exceptionnellement avancé cette semaine à ce lundi. Le recensement provisoire, sur les différents sites concernés, fait état de 61 maisons détruites et 98 maisons fortement endommagées. Le compte d’aide aux victimes des calamités (CAVC) sera sollicité à hauteur de près d'un milliard Fcfp pour venir en aide aux familles sinistrées, lors de réparations ou pour reconstruire les habitations détruites.

Un collectif budgétaire doit être examiné à la demande du gouvernement, lundi 21 décembre lors d'une session extraordinaire de l'Assemblée territoriale. Pour l'heure, le CAVC a été crédité au budget primitif 2016 de 1,4 milliard Fcfp.

Les fortes précipitations de ce samedi ont causé de multiples dégradations aux infrastructures routières et fluviales, lorsque les masses d’eau, de matériaux boueux et de débris végétaux ont arraché les protections de berges faites d’enrochements. Les arbres abattus et déracinés, ainsi que divers autres apports ont constitué des embâcles au niveau de nombreux ouvrages hydrauliques sur la route de ceinture et sur les rivières concernées. Les eaux sortant des lits de rivière ont alors inondé les chaussées et créé d’importants dégâts.

Le Président, le ministre de l’Equipement et le ministre du Logement se sont rapidement rendus sur place samedi afin de superviser et de coordonner les moyens mis en œuvre pour faire face aux conséquences des intempéries. Deux ponts sont à reconstruire, notamment celui qui mène au site des trois cascades. Les fondations de la culée Ouest du pont d’Onohea ont été déchaussées par la crue : une des voies de circulation a dû être fermée.

Une première estimation des travaux de réparation des infrastructures s’élève à 600 millions Fcfp, à imputer sur le budget du CAVC (section investissement), dont 200 millions Fcfp pour des travaux d'intervention sur ouvrages routiers et 400 millions Fcfp pour des travaux de renforcement des berges de cours d'eau.

Les moyens de la direction de l’équipement renforcés par ceux des entreprises privées sont mobilisés depuis samedi dans le cadre d'interventions de nettoyage et se poursuivront cette semaine.

Le coût des interventions de nettoyage des équipements publics de la direction de l’équipement à imputer au CAVC (section fonctionnement) s’établit à 95 millions Fcfp, dont 35 millions Fcfp pour les réseaux routiers et 60 millions Fcfp pour la protection des cours d'eau.

Rédigé par JPV le Lundi 14 Décembre 2015 à 15:27 | Lu 1732 fois






1.Posté par Debene le 14/12/2015 18:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une fois de plus tout dans la réaction et rien dans l anticipation. Bravo et courage à ceux qui subissent l''inaction de nos divers gouvernements.


2.Posté par yenamarre! le 15/12/2015 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut maintenant espérer que ces personnes aient souscrit une assurance pour pouvoir etre remboursé !

3.Posté par Pito le 15/12/2015 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les gens étaient raisonnables, si les services de l'équipement faisaient bien leur travail, bien des drames de ce week end auraient pû être minimisés.
En effet, les gens coupent des arbres et laissent tout sur place, de même des carcasses de voitures traînent dans les servitudes et les bois, des maisons sont construisent sans permis, etc. Les services de l'équipement n'agissent pas pour remédier à tout ces faits. Il faudrait que tout un chacun prenne à cœur de faire en sorte de respecter les réglementations en vigueur et à l'admistration de punir les récalcitrants.
Je ne peux que souhaiter beaucoup de courage à tous ceux qui ont perdu leurs biens et mes condoléances à la famille qui a perdu une être cher.

4.Posté par Mc ICE le 15/12/2015 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elles sont ou les associations de protection de rivière?

5.Posté par Pascal le 15/12/2015 20:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je m adresse à Yenamarre
Je suis sinistré a 100% et la maison est assurée et je touche pas un centime de mon assurance. Ma voiture en a pris aussi elle est assurée tout risque et je touche rien non plus car ce n est pas un accident. plus jamais axa.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance