Tahiti Infos

L'entraide au centre du Salon artisanat d'art


Tahiti, le 20 décembre 2021 - Le Salon artisanat d'art a été inauguré ce lundi matin dans le hall de l'assemblée de la Polynésie française. Un événement qui se place sous le signe de l'entraide. En effet, au-delà de l'opportunité donnée aux artisans de vendre leurs produits, ce salon a été l'occasion de venir en aide à Ra'i, un jeune adolescent atteint de la myopathie de Duchenne.

C'est un véritable miracle de Noël que Heiani Frebault et son fils, Ra'i, ont vécu ce lundi matin. À l'occasion de l'inauguration du Salon Artisanat d'art de Noël qui a eu lieu dans le hall de l'Assemblée de la Poynésie française, ils ont reçu un chèque de l'association Artisanat d'art. La présidente de l'association, Fauura Bouteau, explique ce geste : "Heiani fait partie de l'association depuis dix ans maintenant. Nous avons vu Ra'i grandir. On ne peut que les aider".
 
Chaque année, l'association fait un don au Téléthon pour soutenir leur action, mais l'année dernière, du fait de la crise sanitaire, le chèque n'a pas pu être remis. C'est donc tout naturellement que cette année, en plus du don remis au Téléthon, l'association a tenu à donner le chèque de l'année précédente à Heiani. "Mon fils Ra'i a été diagnostiqué de la myopathie de Duchenne à ses cinq ans. Petit à petit, il a perdu l'usage de ses jambes jusqu'à ses dix ans, moment où il ne pouvait plus que se déplacer en fauteuil." Très rapidement, Heiani a dû réorganiser sa vie. "Je faisais des bijoux dans le cadre de l'association et cela me convenait puisque cela me permettait de travailler, mais aussi de pouvoir organiser mes journées en fonction de mon enfant." Mais très rapidement, elle a dû arrêter son activité. La maladie étant lourde, les dépenses pour adapter leur quotidien à la maladie de Ra'i sont toujours plus importantes. "Tout n'est pas pris en charge par la CPS et nous avons dû acheter un véhicule adapté, un fauteuil que l'on pouvait plus facilement transporter. Ce n'est pas facile, car ce sont des dépenses importantes. Mais grâce à ce don, nous pourrons faire en sorte que Ra'i puisse vivre sa vie d'enfant dans les meilleures conditions possibles".
 
La présidente de l'association explique qu'avec la crise sanitaire, "il fallait aider un maximum de personnes". Le salon, qui se tient jusqu'à vendredi, témoigne de cette volonté : "Les temps ont été durs. C'est pour cela que nous organisons ce genre d'événement : pour donner l'opportunité aux artisans d'exposer et de vendre leurs produits." Et pour assurer le succès de l'opération, Fauura Bouteau indique qu'ils ont souhaité respecter le quotat de moins de 50 exposants "pour ne pas devoir demander le pass sanitaire. Ça ne donne pas envie aux gens de venir, et ça, ça ne nous arrange pas". Dans le hall, 36 artisans exposent leurs créations. Les amateurs de vannerie, bijouterie et même de sculptures pourront trouver des pièces uniques. Ils travaillent tous des matières premières différentes comme les coquillages, la nacre, la fibre, les os, les perles ou encore le bois. "Les exposants le savent, il faut faire du beau. Il faut étudier les prix pour arriver à reprendre le dessus", explique la présidente.
 

Infos pratiques

Jusqu'au 24 décembre
De lundi à jeudi : 8 heures à 17 heures
Vendredi : de 8 heures à 16 heures

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 20 Décembre 2021 à 16:31 | Lu 964 fois