Tahiti Infos

L'école Tiama'o de Papara obtient un sursis d'un an


Ce jeudi, les parents d'élèves de l'école Tiama'o s'étaient fortement mobilisés devant l'établissement pour manifester leur désaccord quant à la fermeture annoncée de cette école de quartier. Ils ont finalement obtenu le sursis d'un an et la promesse que des travaux seront effectués dans les prochaines semaines.
Ce jeudi, les parents d'élèves de l'école Tiama'o s'étaient fortement mobilisés devant l'établissement pour manifester leur désaccord quant à la fermeture annoncée de cette école de quartier. Ils ont finalement obtenu le sursis d'un an et la promesse que des travaux seront effectués dans les prochaines semaines.
PAPARA, le 19 juin 2015. L'école de Tiama'o ne fermera plus ses portes définitivement à la fin du mois. Une décision prise ce jeudi soir par la tavana Christelle Lehartel après la rencontre avec les membres de l'Association des Parents d'élèves. Par contre, l'achat du terrain par le Pays n'est pas à l'ordre du jour.


L'école de Tiama'o ne fermera pas définitivement ses portes à la fin du mois. Le maire de la commune de Papara a rencontré hier en fin de journée, les membres de l'Association des Parents d'Elèves. Après plusieurs heures de discussions, la décision est tombée, l'école ouvrira à la prochaine année scolaire 2015/2016, "cette décision n'a pas été facile à prendre. Il va falloir refaire le réseau électrique le plus rapidement possible, puisque c'est une des recommandations de la commission de sécurité. On ne connait pas encore le montant de ces travaux." Explique Christelle Lehartel, maire de Papara.

Malgré cette décision, les parents d'élèves restent perplexes. "Madame le Maire nous a expliqué que l'école sera fermée une semaine avant les vacances et ré ouverte 3 semaines après la rentrée. Notre inquiétude est de savoir si ces travaux se feront réellement ?", se demande Tahia Teriinoho, la présidente de l'APE (association des parents d'élèves). D'autant qu'un Centre de loisirs, géré par la fédération laïque doit se tenir dans cette école durant tout le mois de juillet.

Concernant l'achat du terrain, ce sujet n'est pas à l'ordre du jour de la commune en tout cas. "Mon objectif est de redresser le budget de la commune qui est déficitaire de 228 millions de francs, d'ici 2018. Avec tous ces travaux à réaliser, cela ne pourra pas se concrétiser. J'espère pouvoir le réaliser en 2020. Et puis acheter un terrain qui se situe sur une zone rouge ne m'enchante guère" regrette Christelle Lehartel. D'autres rencontres entre les différents protagonistes devraient avoir lieu dans les mois qui viennent.

A Papara, la population est dans l'attente également de la reconstruction de l'école Apatea, située plus au centre ville de la commune. Fermée depuis août 2013 pour raisons de sécurité, les élèves sont accueillis depuis lors dans des salles de la paroisse Saint-Michel. En attendant que leur nouvelle école sorte de terre, mais les travaux ne devraient commencer que dans les six prochains mois seulement. Aucune précision, pour l'heure n'a été fournie sur le coût de ces travaux. Une réunion de travail s'est tenue en fin de matinée ce vendredi pour en définir le calendrier.



le Vendredi 19 Juin 2015 à 15:08 | Lu 876 fois