Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


L'art oratoire au féminin à Nuku Hiva



Nuku Hiva, le 3 mars 2021 –Tiheipua Falchetto a remporté lundi le concours d'art oratoire de l'école primaire de Patoa dans le cadre du projet Tapatapa qui valorise la langue marquisienne. Exceptionnellement, la sélection s'est effectuée à huis clos et cette année seules les filles ont souhaité y participer.
 
Le projet Tapatapa (orero en tahitien) s'inscrit dans le cadre de l'enseignement du marquisien au cycle 3 dans les écoles primaires. Il en est une des finalités pour valoriser l'acquisition de la langue vernaculaire. Habituellement, cet événement réunit les populations de toutes les vallées de Nuku Hiva, mais cette année, pour raisons sanitaires, chaque école a effectué sa sélection à huis clos.
 
Ainsi, Elvira Bonnet et Cathy Taupotini enseignantes de CM1 et CM2 de l’école Patoa de Taiohae, épaulées par le maître spécialisé en langue marquisienne, James Tekohuotetua, ont travaillé plusieurs semaines durant avec des élèves volontaires à la préparation de textes à déclamer. “L'art déclamatoire, explique Elvira Bonnet, conduit les enseignants à mettre en œuvre non seulement un réel projet pédagogique sur la maîtrise de la langue marquisienne en développant les compétences langagières relatives à cette forme du discours, notamment être capable de mettre sa voix et son corps en jeu dans une interprétation sensible d'un texte lu et dit... mais également à amener l'élève à construire un parcours d'apprentissage sur la valorisation du patrimoine culturel.”
 
Ainsi, à raison d’une quinzaine de minutes chacun, les candidats en lice se sont succédé devant leurs enseignants en déclamant les Haakaié (louanges et glorification d’un personnage ou d’une terre), les Haatuhi (mise en avant du prestige des lieux et héros) ou les Haahiti (déclamation avec force et défiance) qui sont de tradition aux Marquises.
 
Je dois dire, précise Mme Bonnet, que les prestations des élèves étaient très réussies. Il est vrai que certaines des candidates, puisqu’il n’y avait que des filles, étaient plus habitées que d'autres par le texte. Mais globalement elles ont toutes su faire passer de l’émotion, et éveiller beaucoup de fierté. Ce n’est pas un exercice facile, mais elles ont osé. 
S'agissant des costumes, les parents et les candidates les ont confectionnés à la maison. Je remercie, d’ailleurs les parents d’élèves pour leur implication d’autant qu’ils n’ont pas pu assister à la prestation de leurs enfants en raison de la pandémie.
 
Au final, c’est Tiheipua Falchetto, qui a été retenue pour représenter l’école Patoa. La jeune fille a déclamé avec une ferveur remarquée l'histoire du héros légendaire Taikahano. Désormais Tiheipua va devoir se mesurer par écrans interposés aux candidats retenus dans toutes les écoles primaires des Marquises. Puis en mai prochain seuls deux écoliers représenteront l’archipel lors de la finale du Orero 2021 qui regroupera des élèves de tous les archipels et qui se déroulera par visioconférence.

Rédigé par Marie Laure le Mercredi 3 Mars 2021 à 17:17 | Lu 505 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus