Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L’agresseur de Mateia Hiquily condamné à 9 mois de prison ferme



PAPEETE, le 28 avril 2018 - L’agression du surfer Mateia Hiquily avait eu lieu le 31 mars dernier dans un établissement du centre-ville de Papeete. Le jeune homme avait été pris à parti par un individu éméché qui lui avait porté plusieurs coups au visage, occasionnant ainsi une double fracture de la mâchoire. Le prévenu, qui comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel en état de récidive légale, a été condamné à 9 mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt.

Le soir des faits, Mateia Hiquily était avec des amis dans un bar de Papeete. Alors qu’il commandait un verre, le jeune surfer professionnel avait été violemment agressé par un individu particulièrement excité. Il souffrait notamment d’une double fracture de la mâchoire.

Au tribunal ce vendredi, le juge unique a tenté de comprendre quelle était la cause de ce déchaînement de violence : « monsieur, les témoins disent que vous avez porté plusieurs coups au visage de la victime. Alors, dites-nous, quel était le problème ? ». Le prévenu explique : « je voulais aller commander un verre, il ne voulait pas me laisser passer alors que je lui ai demandé gentiment. Je l’ai agressé car il ne voulait pas être gentil, il voulait être méchant. » Le magistrat semble perplexe, « vous vous énervez souvent ? », « que quand je bois trop. » Le tribunal interroge ensuite le jeune homme sur ses perspectives d’avenir. Il explique qu’il veut être agent de sécurité. Le juge unique s’étonne légèrement : « Vous voulez assurer la sécurité des autres ? il va falloir commencer par ne pas les taper, ça me semble compromis ! »

Profil inquiétant

Le conseil de Mateia Hiquily a évoqué un prévenu au « profil inquiétant qui a du mal à vivre et à se comporter avec les autres. Ce soir-là, il y a eu une surdose de testostérone et d’alcool qu’il n’a pas su gérer. » L’avocat a ensuite abordé la situation de son client : « le fait de ne pas pouvoir aller dans l’eau salée pendant 60 jours, c’est une catastrophe pour mon client ! »

Avant de requérir 18 mois de prison dont 6 avec sursis, le procureur de la République a qualifié le prévenu de « sociopathe », « ce jeune homme est un véritable danger public qui est intolérant à la frustration. Il rejette la faute sur la victime qui a osé ne pas le laisser passer alors qu’il voulait commander un verre. Je crois qu’il n’a pas conscience des propos qu’il tient dans cette enceinte. »

Pour sa défense, le conseil du prévenu s’est référé au parcours du jeune homme qui possède certaines qualifications : « Il n’est pas perdu, il a des compétences mais il doit régler son problème caractérisé d’alcool et de violence. »

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné le prévenu à 18 mois de prison dont 9 avec sursis, obligations de soins, de travail et d’indemnisation.

A l’issue de l’audience, Mateia Hiquily a accepté de s’exprimer sur sa situation : « ça fait un mois que je me nourris difficilement. Je ne peux pas trop faire de sport alors j’essaie de rester chez moi. J’ai dû annuler plusieurs projets professionnels. Je ne m’étais jamais arrêté aussi longtemps. Il a été condamné mais il y en a des dizaines comme lui. Voilà, c’est tombé sur moi ce soir-là… »

Rédigé par Garance Colbert le Samedi 28 Avril 2018 à 09:38 | Lu 10229 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués