Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'affaire Sarah Nui s'ouvre pour 2 semaines avec 25 prévenus



Tahiti, le 28 septembre 2020 - Le procès de l’affaire dite "Sarah Nui" s’est ouverte ce lundi devant le tribunal correctionnel de Papeete pour deux semaines de débats. Pas moins de 25 prévenus, dont les boss du réseau, Maitai Danielson et Tamatoa Alfonsi, vont devoir s’expliquer sur leur participation à un important trafic d’ice organisé entre le Mexique, les États-Unis et la Polynésie entre 2017 et 2018.
 
Après un premier procès en octobre 2019 portant sur le volet écoulement de l’ice à Tahiti dans le cadre de l’affaire dite "Sarah Nui", un second procès portant sur le volet international de ce dossier s'est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Papeete pour deux semaines d’audience. Pas moins de 25 prévenus comparaissent ainsi devant la justice pour répondre de leur participation à l’importation d’au moins 20 kilos d’ice sur le territoire entre mai 2017 et octobre 2018. Le multirécidiviste, Tamatoa Alfonsi, et le rameur natif de Huahine, Maitai Danielson, considérés comme les boss de ce réseau très important, vont devoir s’expliquer sur la manière dont ils ont réussi à s’implanter au Mexique et sont parvenus à faire des affaires avec le cartel mexicain de Sinaloa.
 
Affaire "tentaculaire"
 
Le point de départ de cette tentaculaire affaire avait éclaté le 14 août 2018 à la suite d’un vaste coup de filet opéré par les services de police et de gendarmerie à Tahiti. Plusieurs individus, soupçonnés de se livrer à un vaste trafic d’ice, avaient été interpellés dans des chambres de l’hôtel Sarah Nui de Fare Ute ou au sein de leurs domiciles. Plus de 49 millions de Fcfp, des armes, de l’ice et du paka avaient été saisis par les enquêteurs.
 
L’enquête, menée par la section de recherches (SR) de Papeete et par la DSP, avait mis au jour l’existence d’un trafic d’ice organisé à partir du Mexique et des États-Unis en direction de la Polynésie française par l’ancien rameur natif de Huahine, Maitai Danielson, et le multirécidiviste bien connu du trafic de stupéfiants, Tamatoa Alfonsi. Les deux têtes du réseau avaient été interpellées au Mexique en novembre 2018, transférées en métropole puis ramenées à Tahiti en janvier 2019.
 
Réseau "structuré"
 
Dans ce second volet international du dossier et tel que l’avait précisé le vice-procureur dans son réquisitoire définitif, Tamatoa Alfonsi et Maitai Danielson avaient mis en place “un système de transport de fonds, soit en francs pacifique, soit en dollars US, ainsi que des transferts d’argent via Western Union en provenance de Tahiti et en retour, utilisaient des individus pour effectuer l’importation de certaines quantités de méthamphétamines”.
 
Les investigations avaient permis la découverte de l’installation d’un “réseau structuré” depuis le Mexique où “Alfonsi, proche du cartel de Sinaloa, approvisionnait en grandes quantités plusieurs réseaux polynésiens en ice”. À cet effet, il était aidé par son associé, Maitai Danielson, qui “bénéficiait de la double nationalité franco-américaine” et qui pouvait donc “effectuer sans problème des allers-retours Mexique-USA, facilitant ainsi les remontées d’argent vers Alfonsi et les envois d’ice depuis les USA alors qu’Alfonsi était cantonné au Mexique en raison d’une interdiction du territoire américain".
 

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 28 Septembre 2020 à 10:07 | Lu 4011 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:46 Le confinement en "ultime" recours

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus