Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’Océanie s’associe au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de l’eau 2013



L’Océanie s’associe au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de l’eau 2013
Suva, 22 mars 2013 : L’Océanie s’associe aujourd’hui au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de l’eau 2013 dans un esprit de coopération et de partenariat. Cet événement est l’occasion de réfléchir à l’importance de nos précieuses ressources en eaux et au rôle que chacun doit jouer dans leur gestion et leur protection.

La Journée mondiale de l’eau est une manifestation organisée le 22 mars de chaque année pour braquer les projecteurs de la planète tout entière sur les problématiques de l’eau et de l’assainissement.

Cette année 2013 a également été consacrée Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau. Ce thème général est particulièrement parlant pour la région Pacifique, où la gestion de l’eau constitue un enjeu majeur du développement, qui, par ricochet, influe profondément sur la croissance économique, les droits de la personne, la santé publique et l’environnement. Pour donner un ordre de grandeur, l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estiment qu’à peine un peu plus de la moitié de la population de la région a accès à des sources d’eau de boisson et à des systèmes d'assainissement améliorés.

En Océanie, le thème de la Journée mondiale de l’eau 2013 se décline comme suit : Établir des partenariats pour l’eau au profit des États et Territoires insulaires océaniens. Les questions et les préoccupations liées à l’eau, telles que la répartition inéquitable et l’exploitation non raisonnée des ressources en eau, transcendent les frontières géographiques, communautaires et institutionnelles.

Par ailleurs, la gestion des ressources en Océanie doit tenir compte d’approches traditionnelles et culturelles souvent étroitement liées à la gestion des terres et des zones côtières proches du littoral.

Ces approches peuvent également s’appliquer à la gestion de l’eau et de l’assainissement. Pour s’y retrouver dans ce dédale et obtenir des résultats durables, il est essentiel d’instituer une coopération efficace entre des acteurs multiples intervenant à de nombreux niveaux.

Pour Jimmie Rodgers, Directeur général de la Communauté du Pacifique (CPS), la coopération est non seulement la clé d’une répartition raisonnée et équitable de l’eau, mais elle permet de nouer et d’entretenir des relations pacifiques au sein des communautés et entre elles. M. Rodgers rappelle également la nécessité de renforcer les partenariats pour l’eau déjà en place dans la région pour un accès universel et sûr à l’eau et à l’assainissement.

S’il est évident que la route sera encore longue et semée d’embûches, l’heure est aujourd’hui à la fête et la CPS se joint à ses États et Territoires membres pour saluer les avancées concrètes obtenues grâce aux partenariats pour l’eau.

Aux Fidji, le travail collégial du Comité du bassin versant de la Nadi est porteur de solutions pratiques permettant de réduire les conséquences des inondations pour l’homme. Ce travail pionnier illustre bien la force de l’effort collectif, lorsque populations, institutions et acteurs privés s’unissent pour affronter un problème que la somme des efforts individuels ne saurait résoudre.

La quête d’innovation et de diffusion technologique se poursuit dans la région. Très actif dans la transmission du savoir, Tuvalu a beaucoup échangé sur le succès retentissant des toilettes à compost, développées pour réduire la consommation d’eau douce et la pollution des lentilles d’eau douce souterraines et des lagons côtiers.

À Palau, aux États fédérés de Micronésie et aux Îles Marshall, les pouvoirs publics travaillent main dans la main à l’échelle sous-régionale pour favoriser une prise de conscience des enjeux relatifs à l’eau et à l’assainissement et trouver des solutions aux problèmes communs. En Mélanésie, nos pays membres ont aussi choisi d’emprunter la voie de la collaboration pour mieux répondre à ce défi du développement qu’est l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement. Avec le concours de la CPS, le Secrétariat du Groupe mélanésien fer de lance (GMFL) nommera prochainement un facilitateur pour les questions d’accès à l’eau et à l’assainissement, lequel sera chargé d’aider les pays membres du GMFL à mettre au point des solutions stratégiques et pratiques.

Sur le plan régional, la Coalition WASH Pacifique, réunie par la CPS, continue de promouvoir les partenariats entre acteurs nationaux, régionaux et internationaux, dans l’optique de voir apparaître des programmes concrets dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. Des tribunes telles que la session 2012 de la Plateforme océanienne pour la gestion des risques de catastrophe permettent de réunir les spécialistes des catastrophes, de la gestion des ressources en eau et du changement climatique, et leur offrent un espace d’échange commun propice à la recherche de solutions intégrées pour faire face au changement climatique et aux catastrophes liées à l’eau.

Selon Rhonda Robinson, Directrice adjointe du Département eau et assainissement de la CPS, la Coalition WASH Pacifique est un parfait exemple de coopération dans le domaine de l’eau, en ce sens qu’elle rassemble diverses parties prenantes opérant sur le terrain ou dans le secteur de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène, afin de partager les enseignements de l’expérience et d’échanger sur les difficultés rencontrées et les réussites obtenues dans le cadre de leurs activités dans la région.

Le Pacifique offre de nombreux autres exemples de réussite des partenariats pour l’eau « de la montagne au récif » et « des collectivités locales au gouvernement ». Cela dit, les obstacles sont nombreux, et il faudra en faire bien davantage si l’on veut s’assurer que les efforts engagés pour assurer un accès réel à l’eau et à l’assainissement sont à la mesure de la réalité océanienne, marquée par la croissance démographique et un développement menacé par les effets du changement climatique et d’autres problèmes.

En ce 22 mars, l’heure est à la célébration dans de nombreux pays océaniens, et l’utilisation novatrice des liens de partenariat et de coopération nous encourage à faire de même, tout en poursuivant notre travail acharné en vue d’assurer un accès sûr à l’eau et à l’assainissement pour tous les Océaniens.

Rédigé par communiqué de la communauté du Pacifique Sud le Jeudi 21 Mars 2013 à 14:50 | Lu 1055 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus