Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



L'OPH fête ses 40 ans



Le ministre du logement social, Jean-Christophe Bouissou a présenté à la presse, vendredi, le programme des événements qui seront organisés dans le cadre des 40 ans de l'OPH.
Le ministre du logement social, Jean-Christophe Bouissou a présenté à la presse, vendredi, le programme des événements qui seront organisés dans le cadre des 40 ans de l'OPH.
PAPEETE, le 8 mars 2019 - Pour cet anniversaire, l'Office organisera plusieurs événements tout au long de l'année, dont un partenariat avec notamment l'organisatrice du festival Ono'u, pour la réalisation de fresques sur des bâtiments appartenant à l'OPH. Deux concours seront aussi organisés pour les 91 résidences.

L'office polynésien de l'habitat célèbre, cette année, ses 40 ans d'existence. De 1979 à aujourd'hui, l'office a connu énormément de changement (lire encadré ci-dessous).

Pour fêter dignement cet événement, l'OPH a prévu quatre temps forts qui se feront sur toute l'année.

Le premier démarre lundi, avec la réalisation d'une fresque à la résidence des étudiants de Paraita. Une œuvre qui sera faite par Okuda, un artiste espagnol. Celui-ci aura quatre jours pour finir son chef-d'œuvre. Ces graffs verront le jour grâce à un partenariat entre l'OPH et l'organisatrice du festival Ono'u, Sarah Roopinia. La prochaine œuvre se fera sur le bâtiment de la résidence "Le diadème" située près de la station Total de Prince Hinoi. D'autres fresques devraient voir le jour en septembre-octobre.

Autres événements phares qui seront mis en place cette année, par l'OPH, deux concours pour les habitants des 91 résidences de l'Office. Le premier sera intitulé "Nō tātou – Embellissement des quartiers". "Deux événements fédérateurs, l’un à la mairie de Faa’a au mois de mai et le second à la mairie de Pirae en août, permettront de faciliter la création de projets à mener dans les quartiers notamment pour les jeunes des quartiers (opérations de nettoyage, journée corporative…) et de promouvoir par exemple des échanges solidaires (échanges de plantes, livres…)", indique l'office.

Le second concours consistera à réaliser des vidéos retraçant la vie dans les quartiers OPH. "Chacun pourra raconter son quotidien au travers d’une vidéo réalisée au moyen d’un smartphone et qui sera diffusée sur la page Facebook de l’Office et relayé en partenariat avec TNTV. Ce concours créera un espace de communication directe avec les clients de l’OPH. La remise des prix des concours est prévue en novembre 2019", prévient l'OPH.

Le dernier temps fort sera destiné aux partenaires de l'office. Ce sera l'occasion de débattre sur les problématiques liés au logement social en Polynésie. "Trois matinées de conférences débats sont prévues, la première consacrée à la construction des logements, la seconde à la gestion locative et la troisième au traitement des incidents."

Cette année, plus de 200 nouveaux logements seront livrés, dont les 120 au lotissement Labbé à Pirae, 21 logements à Nuumeha à Faa'a, ou encore 20 autres logements à Afareaitu, lotissement Pahani. Il y a également les fare OPH, selon le directeur de l'office, Moana Blanchard, ce ne sont pas moins de 500 fare qui seront construits en 2019 sur la Polynésie française.


La parole à

Sarah Roopinia et Okuda, un artiste espagnol.
Sarah Roopinia et Okuda, un artiste espagnol.
Sarah Roopinia
Organisatrice du festival "Ono'u"


"Il y aura des ateliers qui seront réalisés avec les habitants de la résidence"


"On démarre la semaine prochaine avec l'artiste espagnol Okuda qui va travailler sur l'extérieur de la résidence Paraita, pour réaliser une fresque d'art contemporain urbain abstrait très coloré qui va transformer ce mur gris, en un lieu incontournable sur Papeete. Et au mois de mai, sur la résidence du Diadème, un autre artiste travaillera sur le concept de trompe l'œil abstrait et qui donnera l'impression que le bâtiment se fend dans le paysage. On est en discussion sur les modalités pour mettre en place un concept un peu plus grand et abouti, et qui intègrerait plus de murs, au mois de septembre, octobre. Mais je ne peux pas encore me prononcer parce que c'est actuellement en cours de construction. C'est notre contribution à ce stade aux 40 ans de l'OPH.

Pour les deux premiers murs que nous ferons, c'est l'architecture qui nous ont contraints et qui nous ont réduits dans notre liberté artistique, parce que ce sont des bâtiments qui contiennent beaucoup de fenêtres et qui ont une surface à graver globale grande. Mais elle ne constitue pas une surface pleine, ce qui fait qu'on ne peut pas faire un portrait ou un visage. Donc, on a dû travailler sur des choses un peu plus abstraites et originales. Pour la première fresque, ce sera à peu près 500 m² de surface globale à peindre. La fresque est assez technique parce qu'elle est très géométrique, c'est pour cela que le style d'Okuda convenait parfaitement à ce lieu. Pour les murs à venir, ce seront des choses où on pourrait retrouver des portraits. Il y aura des ateliers qui seront réalisés avec les habitants de la résidence pour les intégrer au projet pour qu'il y ait un sentiment d'appropriation des œuvres. Chaque mur sera traité de manière différente, pour intégrer aussi les souhaits, dans la mesure du possible, des habitants, et travailler des choses originales avec la signature Ono'u. Les artistes sont heureux de pouvoir contribuer à ce projet, au-delà, de partager simplement leur art, ils peuvent s'insérer dans une cause qui est un peu plus sociale. Et apporter une seconde vie à des bâtiments ou cette touche de couleur supplémentaire qui va redonner le sourire aux gens, me rend très heureuse."



Historique de l'OPH

- 1979 : Création de l’« Office Territorial de l’Habitat Social » (OTHS), doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, constitue le bras armé des autorités du Territoire pour mettre en place une politique publique du logement social.
- 1979 : Suppression du FSH et dévolution de ses biens à l’OTHS en avril 1980.
- 1981 : Acquisition d’emprises foncières par l’OTHS en vue de réaliser des opérations de construction de logements sociaux. La gestion des lotissements et la construction de nouveaux lotissements restent déléguées à la Société d’Equipement de Tahiti et des Iles (SETIL) qui disposent d’ingénieurs et de techniciens spécialisés, l’Office se consacrant à la distribution des aides en matériaux pour l’amélioration de l’habitat individuel.
- 1982 : L’OTHS a été appelé à apporter des aides en matériaux aux populations touchées par la dépression tropicale « Lisa », les cyclones « Nano », » Orama » et « Reva ».
- 1983 : Compte tenu de l’étendue des dégâts, le gouvernement sera conduit à créer l’EPIC « l’Agence Territoriale de la Reconstruction » (ATR). L'agence a pour mission d'assurer l'œuvre de reconstruction du territoire et de reconstitution de l'outil de travail agricole, artisanal, industriel et commercial à la suite de calamités naturelles ou accidentelles.
- 1984 : Le statut du 6 septembre 1984, dotant la Polynésie française de l’autonomie interne, lui donne une compétence de droit commun dans toutes les matières qui n’ont pas été réservées par l’Etat. Le Territoire dispose par conséquent d’une compétence générale en matière de logement à l’exercice de laquelle l’Etat peut apporter son aide technique et financière. L’OTHS devient un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).
- 1986 : Création de l’EPA « Centrale d’Approvisionnement de l’Habitat « (CAH) dont la mission est de procéder à l'achat et au stockage de tous matériels et matériaux, au profit d’établissements publics qui auront passé une convention avec lui, dans le cadre d'opérations de construction de logements sociaux.
- 1988 : L’aide technique et financière de l’Etat, consacrée dans le statut d’autonomie, se concrétise par la signature d’une convention–cadre relative à la réalisation d’opérations d’habitat social en Polynésie française dont la mise en oeuvre est confiée à une société d’économie mixte (SEM) « Fare de France ». Elle aura mené de grandes opérations de construction de logements locatifs sur des réserves foncières constituées et viabilisées par l’OTHS.
- 2001 : l’OPH se lance dans la commercialisation des kits de fare sans conditions de revenus.
- 2004 : Lancement des Etats généraux du Logement (EGL). Un diagnostic établi en 2005 a identifié que l’enjeu politique majeur était de restaurer la valeur du logement. 22 actions thématiques sont identifiées et un schéma directeur du logement est proposé pour la période 2007-2016 pour répondre à 2 priorités : programmer et financer le développement de l’offre sociale ; et engager un programme de lutte renforcée contre l’insalubrité.
- 2006 : Ces travaux sur « l’habitat indigne » avec les directeurs des sociétés HLM des autres départements et territoires d’outremer sont poursuivis sous l’égide de l’Union Sociale pour l’Habitat Outre-mer.
- 2007 : Ces réflexions confortées par des enquêtes sociologiques ont abouti à la rédaction du Livre Blanc du logement social de l’OPH qui fait état des forces et faiblesses du logement social mais surtout propose des orientations et un plan d’actions menant à la réorganisation de l’Office au bénéfice de ses clients (L’OPH est certifié ISO 9001 en 2008).
- 2008 : Le 1er Contrat de Projets signé entre l’Etat et le Pays, pour la période 2008-2013, marque le renouvellement de la contractualisation des aides de l’Etat pour permettre l’accès à un logement décent des populations les plus démunies, pour résorber l’habitat insalubre, développer le parc social locatif et réhabiliter le parc social existant.
- 2011-2013 : Intégration des agents de l’ex Fonds de développement des Archipels (FDA) et de la Société d’Aménagement et de GEstion de Polynésie (SAGEP) suite à la fermeture de ces 2 établissements dans le cadre de la restructuration de la filière de l’habitat. L’OPH élargit son domaine d’intervention dans les archipels.
- 2013 à 2018 : Après avoir traversé la crise économique et politique entre 2009 à 2011, l’OPH connait une relance significative de la production d’aide aux logements : même si la demande en logements est plus forte, plus de 1000 aides par an sont délivrés par l’OPH. Sur la période, la construction de fare OPH a été multipliée par 3 et les livraisons en habitat groupé ont été multipliées par 4.



Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 8 Mars 2019 à 18:03 | Lu 2015 fois

Tags : OPH





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net