Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'Indonésie va renforcer la sécurité autour de ses îles en mer de Chine



Jakarta, Indonésie | AFP | mercredi 13/07/2016 - L'Indonésie va renforcer la sécurité autour de ses îles en mer de Chine méridionale après un récent différend avec des bateaux chinois, a déclaré mercredi le ministre de la Défense, au lendemain du rejet par Pékin d'une décision d'arbitrage désavouant ses revendications dans la région.

Dans une interview à l'AFP, Ryamizard Ryacudu a déclaré que des bateaux de guerre, un chasseur F-16, des missiles sol-air, un radar et des drones seraient déployés autour des îles Natuna, un archipel situé entre la péninsule de Malaisie et l'île de Bornéo.

Le déploiement de matériel militaire, qui a débuté ces derniers mois, sera achevé dans "moins d'un an, de façon à ce que nous puissions vraiment voir ce qui se passe à Natuna et aux alentours", a ajouté le ministre, un général à la retraite.

M. Ryacudu a insisté sur le fait que l'Indonésie ne contribuait pas à la militarisation qui s'accroît en mer de Chine méridionale, suggérant que son pays avait le droit de défendre ses frontières maritimes.

"C'est notre porte d'entrée, pourquoi n'est-ce pas gardé?", a-t-il interrogé.

Contrairement à plusieurs pays d'Asie du Sud-Est voisins, l'Indonésie, qui est engagée depuis des mois dans une lutte acharnée contre la pêche illégale et coule des navires étrangers après en avoir évacué leurs équipages, n'a pas de différends territoriaux portant sur des îlots ou des récifs en mer de Chine méridionale.

En juin, l'Indonésie avait justifié des tirs de sommation en direction de bateaux de pêche chinois près de Natuna, qui ont provoqué la colère de Pékin, en affirmant qu'elle tentait de combattre la pêche illégale dans ses eaux en mer de Chine méridionale.

Pékin revendique la souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, une région riche en ressources et cruciale pour le commerce mondial, au grand dam d'autres pays riverains comme le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei.

Mardi, la Cour d'arbitrage permanente (CPA) de la Haye a considéré que les revendications de Pékin étaient sans fondement.

Rédigé par () le Mercredi 13 Juillet 2016 à 05:18 | Lu 483 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués