Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'Australie opte pour le mécenat d'entreprise pour protéger la Grande Barrière de corail



Sydney, Australie | AFP | mercredi 16/12/2015 - Le gouvernement conservateur australien s'est attiré mercredi les foudres des écologistes pour avoir proposé aux entreprises de jouer les mécènes pour protéger la Grande Barrière de corail, menacée notamment par les activités industrielles.

"Laisser les entreprises du charbon sponsoriser la Grande Barrière de corail reviendrait à laisser les cigarettiers sponsoriser les hôpitaux", a ironisé mercredi dans un communiqué la sénatrice Verte Larissa Waters.

Menacée par le réchauffement climatique, la Grande Barrière, site classé au patrimoine mondial de l'Humanité, l'est aussi par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer invasive également appelée "couronne d'épines" ou encore par les activités industrielles et agricoles.

Le gouvernement tente actuellement d'imposer un projet controversé de mine géante de charbon dans l'Etat du Queensland, où se trouve la Grande Barrière.

Le projet Carmichael du groupe indien Adani est dénoncé par les écologistes, non seulement pour les effets du charbon sur le réchauffement climatique, mais aussi parce qu'il impliquerait que les exportations transitent par le port d'Abbott Point, voisin de la Grande Barrière.

Dans une brochure intitulée "Partenariats pour le Récif", le Reef Trust, qui dépend du gouvernement, a lancé un appel au mécenat, en s'adressant notamment aux industries et aux institutions financières.

La brochure présente des projets précis et leur montant en millions de dollars australiens, comme la lutte contre l'acanthaster, la préservation d'écosystèmes côtiers, la protection de certains habitats d'oiseaux...

"Votre rôle et votre engagement dans la protection et la conservation de la Grande Barrière de corail sera reconnue", promet le Reef Trust, qui précise que tous les investissements feront l'objet de publicité au travers de publications en ligne, sur les réseaux sociaux ou de l'organisation d'événements.

Une initiative fortement critiquée par les Verts: "Quelle est la prochaine étape? Du parrainage? Comme pour les stades de football?", a interrogé Mme Waters.

"Les dons privés pour la protection des récifs sont les bienvenus, mais pas en échange de droits de publicité", a poursuivi l'élue du Queensland dans son communiqué. "Ils doivent s'ajouter aux financements publics, et non pas les remplacer."

"Le plus inquiétant dans cette proposition est la possibilité pour les entreprises qui menacent les récifs de s'acheter de la publicité pour pallier des atteintes à leur réputation pourtant méritées."

"Au lieu d'autoriser que l'on endommage la Grande Barrière et de demander ensuite des fonds privés pour les réparer, les gouvernements de l'Etat et de l'Australie ne devraient pas permettre que ces dégâts soient commis."

Rédigé par () le Mercredi 16 Décembre 2015 à 06:27 | Lu 340 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués