Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Kikilove et son associé condamnés à 8 ans de prison ferme



Kikilove et son associé condamnés à 8 ans de prison ferme
PAPEETE, le 13 juin 2018 - Après en avoir délibéré pendant plusieurs heures, les magistrats du tribunal correctionnel ont rendu leurs délibérés dans le cadre de l’affaire dite « Kikilove ». Pour avoir importé 30 kilos d’ice en Polynésie, André Tinirauarii et son associé Rautahi Voirin ont été condamnés à 8 ans de prison ferme. Ils devront également payer une amende de 2, 3 milliards. Les 19 autres prévenus ont écopé de peines comprises entre 2 ans et 7 ans de prison ferme.

Le tribunal correctionnel a condamné Kikilove et son associé Rautahi à la peine de 8 ans de prison ferme . Teheimanu Afaii a écopé d'une peine de 7 ans de prison ferme. Le chef de quart de l'aéroport de Tahiti Faa'a a été relaxé. Dix mandats de dépôt ont été ordonnés.



« Total repenti »

Quels axes de défense fallait-il choisir pour défendre les principaux protagonistes des deux plus gros trafics d’ice et de paka en Polynésie ? Durant toute la matinée, les avocats se sont succédé à la barre pour rappeler au tribunal que leurs clients avaient collaboré avec la justice et ce, dès les premières heures de garde à vue. Pour la défense de Teheimanu Afaii, Me Dubois a appelé les magistrats à ne pas oublier que son client s’était montré très coopératif : « lorsqu’il a été arrêté, il a immédiatement tout déballé. Si cette instruction a été aussi rapide, si l’on a pu saisir de telles quantités et arrêter Kikilove et son associé, c’est grâce aux déclarations de mon client. Il a été honnête et a facilité le travail de tout le monde, son repenti est total. » Le conseil de Rautahi Voirin, Me Bennouar a, lui aussi, évoqué la grande rapidité avec laquelle l’affaire a pu être instruite : « les révélations, faites à tous les niveaux, ont permis de faciliter la manifestation de la vérité. » L’avocat s’est ensuite référé à la personnalité de son client : « il était dans une spirale et ne savait pas où il allait. Kikilove et Voirin fonçaient droit dans le mur. Comment auraient-ils pu blanchir 100 millions de Francs ? On parle de peine « exemplaire » mais mon client n’est pas un élu, le condamner à dix ans de prison, c’est lui signifier qu’il est irrécupérable alors qu’il n’a pas conscience de ce qu’il a fait. »

Lors de la plaidoirie finale, Me Rebeyrol, conseil d’André Tinirauarii a qualifié son client de « pied nickelé » : « dans ce dossier, il y a une forme d’amateurisme, nous ne sommes pas face à des délinquants chevronnés. Kikilove a 48 ans, une seule mention au casier judiciaire et n’a rien acquis avec tout cet argent. Sous ses airs de jet setteur, c’est un travailleur, un homme qui a des diplômes. Il sait qu’il a dérapé mais faut-il l’écarter de la société à vie pour autant ? »

Invité à s’exprimer pour la dernière fois, André Tinirauarii, affable et souriant a de nouveau fait son mea culpa : « je demande pardon à la justice française, à la société polynésienne, à mes amis et surtout à mes clients. Merci à tout le monde. »

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 13 Juin 2018 à 17:10 | Lu 4490 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués