Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Journée du patrimoine : NuKu Hiva prépare le « umu kai » contest



NUKU HIVA, le 20 octobre 2014 - L’association « Te Hina O Motu Haka » de Nuku Hiva prépare actuellement l’une des plus grandes manifestations populaires de l’île, la journée du patrimoine initiée pour la première fois l’an dernier sur le site Koueva, dans le village principal de Taiohae. Après le tressage et les légendes, le thème abordé cette année sera le four maquisien, le « umu kai ».

Pour cette seconde édition, le staff de l’association culturelle « Te Hina o Motu Haka » a voulu ramener au goût du jour les mets d’autrefois, ceux des anciens marquisiens. La journée du patrimoine de cette année prendra place sur le « paepae Te mehea », en bordure de rivage . Elle mettra donc en valeur l’incontournable four marquisien, le « umu kai ». Pour cela, des spécialistes de l’association ainsi que des intervenants des villages extérieurs présenteront un véritable show, dignes des grands spectacles vus seulement lors des festivals.

www.marquises-hivaoa.org.pf
www.marquises-hivaoa.org.pf
Tout l'art d'apprendre à préparer le " umu kai "

La préparation du four marquisien est semblable à celle effectuée dans le reste des archipels polynésiens et les plats reflètent la richesse de l’île : porc sauvage, féculents, le maiore, poissons du larges, et même de la chèvre admirablement cuisinée par les māmā de Taiohae. D’autres plats , plus typiques à ces îles, viendront compléter les premiers cuits à l’étouffée. On parle de la chèvre au lait de coco, de coquillages, de petits crabes des rochers que l’on nomme ici le « toetoe », ainsi que le « ika mito », le poisson cru marquisien par excellence, sans oublier les sempiternelles « kaaku » et « popoi », deux pâtes préparées à base du fruit de l’arbre à pain, le fameux « mei ». Une fois que les plats sont extraits du four, leur transport fait l’objet d’un rituel appelé le « nunuu », des guerriers s’emparent des victuailles en effectuant la danse du cochon. Cette tradition remonte à aussi loin que les hommes s’en souviennent.

Mais il faudra attendre d’ici la fin du mois de novembre pour pouvoir apprécier (pour ceux qui auront la chance d’être sur place) ces succulents plats. D’ailleurs, il est prévu un véritable concours entre les grands « tuhuka » (spécialistes) du "umu kai". Bien que l’évènement ne soit que dans un mois, il est primordial de préparer les produits nécessaires.
Pour Déborah Kimitete, secrétaire de l’association « Te Hina O Motu Haka » depuis sa création (1991) « Cette manifestation n’est pas anodine et s’inscrit dans le thème général de la transmission du savoir-faire des ancêtres. (…) L’an dernier, nous avions parlé du tressage avec l’intervention de personnes spécialisées dans ce domaine. Nous avions eu aussi des légendes qui ont été contées. »

A noter la participation du comité du tourisme local lequel sert de lien entre la population et les touristes provenant pour la plupart des voiliers qui mouillent dans la baie de Taiohae. Nous aurons l’occasion de revenir sur cet événement grandiose qui, d’après Déborah Kimitete « ne sera pas exclusivement réservé aux touristes, mais aussi aux habitants de Nuku Hiva et tous ceux qui seront là. » Kaikai meitai (bon appétit !)

TP

cypraea-tdm.blogspot.com
cypraea-tdm.blogspot.com

Rédigé par TP le Lundi 20 Octobre 2014 à 15:40 | Lu 815 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Janvier 2020 - 07:00 À Ua Huka, dans la pension-musée...

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies