Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Jiu jitsu brésilien – Tahiti National Open : Les stars des tatamis au rendez-vous


La deuxième compétition de jiu jitsu brésilien de la saison s’est déroulée samedi 2 février à Mahina. Pas moins de 230 participants ont pris part à l’événement qui a réuni les catégories kids, novices, séniors, féminines et, une nouveauté, les masters. Les « stars » de la discipline ont fait le show avec notamment Anapa Perez, Henri Burns ou encore Steven Pierson, devant un public venu nombreux.


Le public est venu nombreux
Le public est venu nombreux
Le jiu jitsu brésilien continue son essor en Polynésie, pas moins de 230 participants ont pris part à la deuxième compétition de la saison 2018-2019. C’est la septième année que le championnat est proposé, la troisième avec les catégories jeunes. Les titres de champion de Polynésie ont été décernés à l’occasion de cette compétition. Comme chaque année, un « Final Block » aura lieu en fin de saison 2018-2019 avec les meilleurs de chaque catégorie.
 
Victime de son succès, l’organisateur Bernard Di Rollo a déclaré qu’il « devra penser à l’avenir à organiser les compétitions sur deux jours pour que tous les combats puissent avoir lieu sans que cela soit trop fatiguant pour l’organisation. » On a pu noter une scission au niveau de la Tahitian Top Team, Marere Coquil ayant créé son propre club Seasiders orienté vers les jeunes. Le Team Moorea était également présent, le club Millenium, le team Preskill Submission, Papara JJ Old School…
 
Chez les gradés, les titres de champion de Polynésie ont été décernés à Torea Lacaze (-70 kg), Steven Pierson (-76 kg), Toiki Cugnet (-82 kg), Tevaihi Trafton (-88 kg), Anapa Perez (-94 kg), Rehia Brothers (-100 kg) et Matai Shan (+100 kg). Dans la nouvelle catégorie des masters, c’est Tamatoa Coquil et Stanley Maeta qui s’imposent. Résultats complets FB Tahiti Brazilian Jiujitsu. SB

Henri Burns, 2e en + de 100 kg
Henri Burns, 2e en + de 100 kg
Parole à Henri Burns, 2e en + de 100 kg :
 
Une finale perdue avec le sourire ?
 
« Oui, pour moi c’est une reprise de compétition, en plus je tombe en finale avec un de mes meilleurs amis donc cool quoi, on va pas chercher la guerre ! C’est bien qu’il y ait du monde, cela montre que le sport est en train de monter. Beaucoup de jeunes s’y intéressent, c’est autant de jeunes en moins susceptibles de devenir délinquants ou d’être dans la rue en train de se taper dessus. »
 
Le Team Moorea se développe également ?
 
« Voilà, avec le team Moorea on essaye de faire monter le niveau. Je suis originaire de Moorea, c’est donc mon devoir. Je sais qu’il y a beaucoup de potentiel, il faut juste qu’il y ait un guide, quelqu’un qui illumine la voie et ces jeunes vont suivre. Moi j’y crois, c’est pour ça que je mets autant d’énergie dans ce projet. Tôt ou tard cela va payer. »
 
Lutte, jiu jitsu, c’est une même passion pour le combat ?
 
« Oui, voilà, il faut que je sois prêt partout. Il n’y a pas vraiment de différence, je me prépare tous les jours pour. Un peu moins en jiu jitsu en kimono parce que c’est un peu moins présent dans les combats de MMA mais je m’entraine quand même car il ne faut négliger aucun aspect du fight. En kimono on apprend beaucoup de choses, c’est important. »
 
Les combats de rue continuent sur internet ?
 
« J’ai un message : les gars, à Tahiti, il y a des salles, venez-vous défouler, venez montrer votre vraie valeur. Je vois beaucoup de potentiel mais ce n’est pas le bon endroit pour montrer ce potentiel, c’est sur les tatamis, sur le ring, dans la cage. Dans la rue, tout le monde peut être champion, c’est facile de faire mal à quelqu’un de plus faible. Venez dans les salles ! Ceux de Moorea, il y a une salle à Haapiti ! »
 
Le programme de 2019 ?
 
« Le programme de 2019 ce sera beaucoup plus de MMA et de pieds-poings, et à côté comme d’habitude, jiu jitsu, lutte et pourquoi pas cette année judo. Mi-février normalement je devrais partir. J’en profite pour remercier de nouveau Tahiti Infos pour l’initiative des Trophées du Sport qui est une super idée pour promouvoir nos sportifs polynésiens et merci au Pays de soutenir ce concours. Merci à tous. » Propos recueillis par SB

Steven Pierson, 1er en - de 76 kg
Steven Pierson, 1er en - de 76 kg
Parole à Steven Pierson, 1er en -76 kg :
 
Tu as fait deux catégories ?
 
« Oui, j’ai voulu m’amuser. La catégorie adulte était la catégorie principale. J’ai tout fait pour gagner. En master, j’ai réussi à gagner ma demi-finale mais en finale contre Tamatoa, j’étais épuisé, il a un super niveau donc cela m’a fait plaisir de l’avoir rejoint en finale. »
 
C’est important de persévérer en sport ?
 
« Oui, j’ai toujours été à fond dans ce que je faisais. Dans le surf, je ne suis pas arrivé là où je voulais dans le WCT comme Michel mais bon j’ai fait ma carrière en surf. En jiu jitsu, j’ai fait une toute petite carrière avec de bons résultats à l’étranger et ici. Cela montre aux jeunes que même avec l’âge on peut y arriver, avec de l’entrainement, du sérieux et une bonne hygiène de vie. J’essaie de partager ça dans mon école de surf pourquoi pas plus tard dans le jiu jitsu aussi. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Oui, je remercie Hutia Barff, c’est grâce à lui que je suis là aujourd’hui. Merci aussi à tous ceux qui m’ont donné des conseils dans le jiu jitsu. Merci à Bernard Di Rollo et à son équipe. J’incite tout le monde à continuer à faire les compétitions locales même s’ils évoluent à l’international, cela permet de monter le niveau et être au top quand on part. Merci à mes sponsors, Toyota, Marinalu, Teva Import, Air Tahiti Nui, Stc Nutrition sans oublier mon ostéopathe Samuel ! » Propos recueillis par SB

Le jiu jitsu est un des sports de combat les plus appréciés en Polynésie française
Le jiu jitsu est un des sports de combat les plus appréciés en Polynésie française

Henri Burns est tombé en finale contre un de ses meilleurs amis
Henri Burns est tombé en finale contre un de ses meilleurs amis

Manatua Lie de la Tahitian Top Team, 3e en + de 100 kg
Manatua Lie de la Tahitian Top Team, 3e en + de 100 kg

Steven Pierson en action
Steven Pierson en action

Daniel Ray, Henri Burns et ses amis fighters de Moorea
Daniel Ray, Henri Burns et ses amis fighters de Moorea

Jiu jitsu brésilien – Tahiti National Open : Les stars des tatamis au rendez-vous

Rédigé par SB le Lundi 4 Février 2019 à 21:18 | Lu 3983 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net