Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Je suis responsable", dit le père d'un adolescent australien, auteur présumé d'un attentat suicide



Sydney, Australie | | lundi 23/03/2015 - Le père d'un adolescent australien soupçonné d'avoir commis un attentat suicide en Irak pour le compte du groupe Etat islamique (EI) a expliqué lundi qu'il se sentait "totalement responsable" pour ne pas avoir compris que son fils avait besoin d'aide.

Jake Bilardi, 18 ans, aurait perpétré un attentat suicide contre une unité de l'armée irakienne dans l'ouest de l'Irak il y a quelques jours.

John Bilardi, qui parlait à la presse pour la première fois depuis la mort de son fils, a déclaré que celui-ci avait représenté "une belle prise, un trophée" pour les jihadistes "qui l'ont utilisé pour leur propre cause".

"Je voudrais que tout le monde sache que c'est de ma faute. C'était mon fils", a-t-il expliqué dimanche soir lors de l'émission 60 minutes de la chaîne Nine Network.

"Je savais qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas dans son comportement, qu'il avait des problèmes psychologiques et mentaux qui auraient dû être soignés et je me sens totalement responsable de cela", a-t-il ajouté. "J'aurais dû être là pour lui, il avait clairement besoin d'aide, et en tant que parent, je n'ai pas su le faire".

D'après la presse australienne, l'adolescent était un élève talentueux. Il avait été élevé dans un environnement athée mais s'était converti à l'islam peu après le décès de sa mère. "Sans crier gare, il a dit +Je suis devenu musulman+", a raconté son père.

John Bilardi avait perdu contact avec son fils après un divorce acrimonieux et n'avait renoué des relations que récemment.

Dans un blog attribué à Jake Bilardi, ce dernier raconte comment "un écolier athée de la bourgeoise Melbourne est devenu un soldat du Khilafah (Califat) prêt à sacrifier (sa) vie pour l'islam à Ramadi, en Irak". Le jeune homme frêle y explique comment il a développé "une haine et une opposition farouche au système représenté par l'Australie et la majorité des pays du monde".

Son père a ajouté qu'il n'arrivait pas à comprendre la transformation de son fils. "Il a été recruté sur internet et je n'en savais rien. Je ne savais rien de sa radicalisation", a-t-il dit. "C'est difficile à digérer. Mais ce n'était pas lui. C'était juste un jeune homme timide, solitaire. Comment en est-il arrivé là? Je n'ai pas même le début d'une réponse".

Les autorités australiennes n'ont pas officiellement confirmé sa mort. Une photo extraite d'une vidéo de propagande qui émanerait de l'EI montrait le portrait en insert du jeune homme au volant d'une voiture blanche utilisée dans une attaque suicide en Irak.

D'après les autorités australiennes, environ 90 Australiens combattent dans les rangs jihadistes en Irak et en Syrie.

Rédigé par () le Dimanche 22 Mars 2015 à 19:21 | Lu 736 fois






1.Posté par simone grand le 23/03/2015 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi le schéma;: pauvreté, manque de scolarisation, ghettoïsation n'est pas l'unique cause de la dérive de certains jeunes

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués