Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Janssen entre en scène



L'une des premières injections du vaccin Janssen au fare potee de la direction de la santé lundi matin.
L'une des premières injections du vaccin Janssen au fare potee de la direction de la santé lundi matin.
Tahiti, le 3 mai 2021 – Les premières doses du vaccin Janssen ont été administrées lundi au fare potee de la direction de la Santé. À la différence du vaccin Pfizer, le Janssen se conserve à des températures comprises entre 2 et 8 degrés et nécessite une seule et unique injection. Son arrivée en Polynésie française va permettre le déploiement de la vaccination dans les îles éloignées qui seront prioritaires.

Le 12 janvier 2021, les premières doses du vaccin Pfizer/BioNTech étaient injectées au centre de vaccination de Paofai. Le 3 mai, ce sont les premières monodoses du vaccin Janssen qui ont été administrées au fare potee de la direction de la Santé. Jusqu’à jeudi, il est possible de s’y rendre entre 8 et 16 heures pour recevoir l’unique injection nécessaire. L’affluence des quatre jours de vaccination va permettre de sonder la confiance accordée par les Polynésiens à ce nouveau vaccin. Le Janssen utilise le principe du vecteur viral. Un fragment de l'ARN du Covid-19 est associé à un virus vivant mais rendu inoffensif pour l’homme. Ce virus non pathogène du Covid est injecté pour que les cellules humaines réagissent et créaient des anticorps.

Le 13 avril 2021, les États-Unis avaient suspendu l’utilisation du vaccin Janssen après l’apparition de caillots sanguins chez plusieurs femmes vaccinées ayant entrainé le décès de l’un d’entre elles. Le 23 avril, les autorités sanitaires américaines ont autorisé la reprise de la vaccination avec le Janssen. Pour Daniel Ponia, responsable communautaire au sein de la plateforme Covid-19 “le risque zéro n’existe pas” mais “quand on regarde le rapport bénéfice/risque de ce vaccin, il n’y a pas photo”.

22 600 doses

Ce vaccin, produit par le laboratoire américain Johnson & Johnson se conserve entre 2 et 8 degrés, soit les températures d’un frigidaire standard. Son arrivée au fenua va permettre le déploiement de la campagne de vaccination dans les îles éloignées difficilement accessibles. Les doses de vaccins disponibles seront utilisées en priorité pour ces archipels isolés. Par ailleurs, le haut-commissariat a indiqué lundi dans un communiqué que 22 600 doses du vaccin avaient été livrées le 29 avril. Le prochain arrivage est attendu pour la fin du mois de mai.

Priorité aux îles

Daniel Piona explique : “Nous voulons privilégier la population des archipels, notamment les atolls difficilement accessibles. Le Janssen va nous permettre de faire un seul passage dans ces îles qui seront traitées en priorité. Lorsque nous aurons un stock suffisant du vaccin, alors on pourra le déployer à grande échelle, notamment à Tahiti et Moorea.

Une opération dans les Australes est d’ores et déjà prévue à partir de mercredi. “Cette mission va se faire en collaboration avec l’armée qui mettra à disposition des moyens aériens. Notre équipe, composée d’un médecin et d’un infirmier, va prendre l’avion pour se rendre à Raivavae mercredi avant de rejoindre Rapa en hélicoptère pour vacciner jeudi et vendredi. Ensuite, l’hélico ramènera l’équipe à Raivavae qui restera le temps qu’il faut pour vacciner la population là-bas”. Pour les Tuamotu, Daniel Ponia précise que des moyens seront également déployés pour aller vacciner les atolls où il n’y a ni “infirmiers ni pistes d’avion”. “On va utiliser les navettes militaires, voire un hélicoptère pour déposer des équipes, vacciner en un temps record, et repartir.

Un vaccinodrome à Bora Bora

À partir de jeudi, un vaccinodrome sera installé à Bora Bora pour trois jours. Il sera clôturé samedi par la visite du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Concernant les Marquises, “nous continuons à utiliser le vaccin Pfizer”, affirme Daniel Ponia. “Il nous reste trois îles sur lesquelles nous devons nous déployer. Tahuata, Ua Uka au nord et Fatu Hiva au sud”. Pour les deux dernières, très difficiles d’accès, le vaccin Janssen sera sans doute privilégié.

Rédigé par Etienne Dorin le Lundi 3 Mai 2021 à 20:12 | Lu 1752 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Mai 2021 - 14:01 Prism lance son 6e appel à projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus