Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


"J’espère que Gaston Flosse saura prendre en considération ce qui s’est passé aujourd’hui" (J.-C. Bouissou)



PAPEETE, 2 avril 2015 - Un bras de fer déterminant s'est joué ce jeudi matin à l'Assemblée entre les deux camps du Tahoera'a, sur la question de la convention-cadre posant les conditions du retour de l'Etat au financement du Régime de solidarité territorial (RST), sur le triennal 2015-2017.

En dépit de la série d'amendements envisagée par une majorité proche du camp Flosse, en commission de l'économie et des finances, c'est la version de la convention voulue par le gouvernement Fritch qui est adoptée avec une large majorité de 35 élus et le soutien des groupes UPLD et A Tia Porinetia.

La troisième et dernière séance de la session extraordinaire a largement tourné en défaveur des ambitions du clan Flosse, à l'Assemblée. Et cela ne présage rien de bon pour cette partie du groupe Tahoera'a, à la veille de la répartition des présidences de commission, le 9 avril dès la reprise de la session administrative. Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement, se prête à une brève analyse de la situation.

Est-ce que le vote, ce matin de la convention sur le RST était perçu par le gouvernement avec la dimension politique que l’on peut donner à un vote de confiance sur son action ?

Jean-Christophe Bouissou : Ce n’était pas gagné d’avance et je crois que le Président, lors de son intervention, a su être persuasif et montrer les véritables enjeux du vote de ce texte. Nous sommes surtout contents que les groupes politiques aient pu se mettre ensemble et laisser de côté leurs difficultés partisanes pour se concentrer sur l’essentiel qui est aujourd’hui de sauver notre RST et combler ce déficit que nous cumulons depuis de nombreuses années.

L’enjeu d’ordre politique était tout de même palpable ce matin. Pensez-vous que l’issue de ce vote est un camouflet pour le camp Flosse, qui appelait à voter contre le projet de texte défendu par le gouvernement ?

Jean-Christophe Bouissou : C’est un beau présage pour la suite, pour l’avenir. Et j’espère que Gaston Flosse saura prendre en considération ce qui s’est passé aujourd’hui et mettra un peu d’eau dans son vin, lors des discussions et des décisions qui doivent être prises par la suite.

Pensez-vous qu’il sort considérablement affaibli politiquement. Ce vote apporte-t-il la preuve de son affaiblissement en termes d’influence ?

Jean-Christophe Bouissou : Non, c’est la preuve de la justesse de la politique du gouvernement et du fait que sur des sujets d’importance, on sait trouver une majorité.

N’avez-vous pas peur de devoir maintenant systématiquement passer par un accord avec l’opposition pour faire valider vos textes ?

Jean-Christophe Bouissou : On sait que ce sera difficile ; mais on voit que sur les grandes décisions nous savons nous retrouver. Et on compte aussi sur l’intelligence de nos amis du Tahoera’a Huira’atira pour comprendre que nous avons un Président, élu par les 38 élus, de même que par ATP, et savoir mettre de côté nos divergences partisanes pour se concentrer sur l’essentiel. Voilà, aujourd’hui c’est une bonne chose pour la Polynésie. Et nous avons crevé l’abcès sur ces cloisonnements politiques.

Ce nouveau partage des forces en présence à l'Assemblée aura-t-il, selon vous, une influence sur la sanction disciplinaire que doit prendre le conseil politique du Tahoera’a contre Nuihau Laurey, Lana Tetuanui et leurs deux suppléants aux sénatoriales ?

Jean-Christophe Bouissou : Cette situation est navrante parce qu’en réalité on s’aperçoit bien que si Gaston Flosse poursuit cet objectif de vouloir destituer, vouloir faire passer en conseil de discipline et puis mettre des gens dehors, il en aura peut-être beaucoup à mettre dehors de son parti. C’est un peu le sens du courrier que nous avons signé et qui est, au fait, un appel du retour à la raison et à la sagesse.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 2 Avril 2015 à 15:44 | Lu 4234 fois







1.Posté par Pito le 02/04/2015 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sont les trois Tahoera'a qui non pas voté le texte, les électeurs sont en droit de le savoir.

2.Posté par fetia le 02/04/2015 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fiu de vos histoires Vous n'êtes que des ingrats travaillez pour le peuple er puis arrêtez vs faites pitié Vive l'indépendance d'Oscar

3.Posté par Tiripa le 02/04/2015 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà ! Laissez le ruminer... Et heureusement qu'on peut compter sur le bon sens de l'UPLD et A Tia Porinetia !

4.Posté par Bob BOB le 02/04/2015 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention, Mimille n'est pas mort !!!

5.Posté par emere cunning le 03/04/2015 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hahaha, j'adore la phrase de JCB : "J'espère que les représentants Taho'eraa, oupsss hape roa... J’espère que GASTON FLOSSE saura prendre en considération ce qui s'est passé aujourd'hui" !!!
"Ce n'était pas gagné d'avance ?" C'était tout vu ouais. Les groupes POLITIQUES de OT et Tevaro, que vous avez vite fait de rejoindre dans leur chasse à l'homme évidente (votre histoire de la vaisselle VOLEE), n'allaient certainement pas louper une si belle occasion pour apporter leur pierre à ce qui est devenu la "guerre orange". On a tous écouté Tevaro et Tuheiava à la télé, tout en nuances calculées dans leur soutien à E Fritch alors que plusieurs UPLD ont, eux aussi, vu venir les problèmes que posent ces conditions exigées par l'Etat, oupss... par nous même.

6.Posté par Chaval le 03/04/2015 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous ces pea pea c'est fiu, les oranges se déchirent entre eux et l'opposition ce bidonne devant ce foutoir, il y a un ver dans le fruit et l'orange est en train de pourrir.

7.Posté par DANJOU le 03/04/2015 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour

HEUREUSEMENT certains savent mettre de coté la politique politicienne
et voter de concert avec président FRITCH
que le vieux et sa bande de bras cassé se casse
javais un immense respect pour le vieux la ...il m’excrète ,
et je ne suis pas seul

8.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 03/04/2015 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les baisés (35 + 3 + 19) comptez-vous (au cas où la signature tardait, voire refaisait le même circuit au Péï du RSA pour faire durer le plaisir hoohohohoh Un accident est si vite arrivé hahaahah) [email protected]

9.Posté par Tôt of le 04/04/2015 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des gosses ne ferai,t pas mieux.....et dire que ces gars nous dirigent, enfin essaie de le faire!

10.Posté par Faitohia le 05/04/2015 18:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Danjou
Tu parles pour ne rien dire c ki le president?
C edouardo et qu`attend il de bosser, pourkoi tu parles de gaston c lui qui EST au command pffff bizarre ton post mdr

11.Posté par Tiripa le 07/04/2015 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela fait 40 ans qu'il ne prend rien en considération mis à part son petit confort et ses ambitions personnelles, pourquoi voulez-vous que ça change ?!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Juin 2021 - 19:20 Un JCC "à la sauce tahitienne"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus