Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Internet : Tonga fête l’arrivée du haut débit



Internet : Tonga fête l’arrivée du haut débit
NUKU’ALOFA, mercredi 21 août 2013 (Flash d’Océanie) – Le royaume de Tonga a inauguré mercredi en grande pompe sa nouvelle connexion Internet à haut débit, fournie par une bretelle tirée depuis Fidji sur le câble trans-Pacifique Southern Cross.
Le Roi Tupou VI, maître de cérémonies, accompagné du Premier ministre Lord Tu’ivakano, ont procédé mercredi à la mise en ligne de cette connexion, depuis la salle de contrôle de la société Tonga Câble Corporation, société de droit local partenaire de l’opération, en cliquant opportunément sur un bouton de souris pour donner le coup d’envoi.
Ce câble permettra désormais aux Tongiens de bénéficier d'une vitesse de connexion augmentée, et notamment de pouvoir regarder sur Internet des documents de type vidéo.
Le Premier ministre tongien, s’exprimant dans la foulée, a insisté sur le nouveau débit, comparable à de la 3G, de cette nouvelle connexion, mais aussi sur le fait que les coûts de communication Internet allaient aussi devenir beaucoup plus modérés, ce qui devrait permettre aux Tongiens de « s’ouvrir au monde », mais aussi de créer de nouvelles opportunités économiques, des entreprises, des emplois et même avoir des répercussions sensibles dans les domaines de l’éducation et de la santé à distance.


Début juin 2013, le câble reliant Tonga à Fidji était installé par le navire câblier de la société Alcatel-Lucent, l’ « Île de Ré ».
L’infrastructure déployée par le câblier s’appuie sur l’offre de câble optique OALC-5, des répétiteurs et le système de contrôle terminal 1620 Light Manager.
Alcatel-Lucent a remporté le marché pour la fourniture et la pose de ce câble en mai 2012.
Ce navire, doté de robots sous-marins télécommandés, amenait à son bord les quelque 830 kilomètres de câble nécessaire à cette jonction entre Suva et Nuku’alofa.
Cette bretelle a ensuite été raccordée, via Fidji, au câble trans-Pacifique Southern Cross, installé également par Alcatel à la fin des années 1990.
Southern Cross, qui part de la côte Ouest des États-Unis, rejoint l’Australie, via Fidji et la Nouvelle-Zélande.
En ligne de mire également, au plan des travaux prévus : la pose d’une autre bretelle, reliant encore une fois le Southern Cross à Suva à l’autre archipel voisin de Vanuatu.
Non loin de a capitale Port-Vila, depuis début septembre 2012, les travaux ont commencé pour aménager le point d’ancrage de ce câble, où se fera la connexion.


Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’intégration régionale en connectivité au sein des îles du Pacifique, un projet régional dont Tonga, avec sa population de quelque 100.000 habitants, est le premier à bénéficier.
Le volet tongien représente quelque 34 millions de dollars US., en cofinancement entre la Banque Mondiale (17,2 millions), la Banque Asiatique de Développement (9,7 millions) et le gouvernement tongien via sa société de télécommunications Tonga Communications Corporation (TCC, 6,6 millions).

Toujours en Mélanésie, aux îles Salomon, un autre projet de câble sous-marin devrait faire l’objet d’un financement de la Banque Asiatique de Développement (ADB), qui a signé un accord avec le gouvernement local mi-novembre 2012.
Les autres partenaires de cette opération sont des investisseurs réunis sous la bannière d’une société locale montée pour l’occasion, Solomons Oceanic Câble Company.
Pour ce câble, la jonction devrait se faire non pas sur le Southern Cross, mais sur une autre autoroute reliant Guam à l’Australie (Sydney).
Selon le calendrier annoncé, cette nouvelle bretelle devrait être opérationnelle avant la fin 2013.
Coût estimé du projet : une soixantaine de millions de dollars US, dont 7,5 millions en subvention de l’ADB et 10,5 millions de l’ADB, mais sous forme de prêt à taux préférentiel.
Le reste provient d’emprunts contracté par les autorités locales.
Le projet comprend, dans sa seconde phase, deux autres câbles qui relieront le point d’entre à Honiara aux principaux centres insulaires.

Entre-temps, à Fidji, qui se positionne de plus en plus comme un « hub » (point nodal) pour les réseaux régionaux de télécommunications, la population se prépare à l’arrivée prochaine de la technologie 4G.
L’attribution des fréquences permettant d’installer ces nouveaux réseaux haut débit dédiée à la mobilité a été lancée ces dernières semaines par le gouvernement.

En Nouvelle-Calédonie, il y a quelques jours, le 13 août 2013, le gouvernement a lui aussi lancé ce qu’il a appelé sa « stratégie numérique » avec pour objectif affiché de faciliter l’accès de l’Internet au plus grand nombre.
Dans ce « Plan Stratégique pour l'Économie Numérique » (PSEN), il est notamment souligné la nécessité de développer l’économie numérique « pour préparer les relais de croissance et d’emploi de demain et se doter d'une vision numérique à moyen et long terme ».
« Dans cette perspective, le gouvernement souhaite que la puissance publique devienne véritablement le moteur du développement de l’économie numérique, avec la volonté de placer les usagers (particuliers, entreprises, associations, etc.), principaux bénéficiaires de la démarche, au cœur du dispositif », poursuit un communiqué.
Coût anticipé de l’opération au cours des cinq années à venir : quelque 67 millions d’euros.
Le gouvernement de cette collectivité française du Pacifique n’hésite pas non plus à estimer qu’une autre ambition de cette stratégie est de faire de la Nouvelle-Calédonie une « cyber-référence » dans tout le Pacifique.

Plan Stratégique pour l'Économie Numérique
http://www.gouv.nc/portal/pls/portal/docs/1/23752171.PDF

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 21 Août 2013 à 05:51 | Lu 641 fois






1.Posté par Lyna le 21/08/2013 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant que la Nouvelle-Calédonie structure sur le long terme son plan pour devenir un noeud des échanges numériques dans le Pacifique, que fait notre ministre en charge du numérique et le gouvernement ? C'est beau de parler d'un câble entre la Polynésie et l'Amérique du Sud, mais aujourd'hui les choses avancent ailleurs dans le Pacifique, nous on est sur les bordures !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus