Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Indonésie: la police détruit des milliers de bouteilles d'alcool de contrebande



Indonésie | AFP | vendredi 12/04/2018 - Des milliers de bouteilles d'alcool de contrebande ont été détruites vendredi au rouleau compresseur par la police indonésienne, alors que l'alcool frelaté a fait près de 100 morts ces dernières semaines dans l'archipel.

La police de Tangerang, près de Jakarta, a fait passer un rouleau compresseur sur un tapis de 6.000 bouteilles, tandis que des agents effectuaient une descente dans des boutiques soupçonnées de vendre de l'alcool de contrebande.
L'Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, a interdit en 2015 la vente d'alcool dans la majorité des commerces de proximité, une mesure qui ne s'applique pas à l'île très touristique de Bali. L'alcool demeure disponible dans les supermarchés, les bars ou les hôtels.
Mais la fiscalité élevée sur les boissons fait que les classes modestes se tournent parfois vers de l'alcool artisanal de piètre qualité, et parfois même mortel.
Les autorités ont indiqué vendredi qu'au moins 97 personnes avaient péri dans tout l'archipel depuis la fin mars en consommant de l'alcool de contrebande. Environ 160 autres personnes sont actuellement hospitalisées.
Au moins 17 personnes ont été arrêtées ou identifiées comme des suspects dans ce trafic, a précisé la police.
"Un des suspects est même mort à l'hôpital après avoir consommé de l'alcool frelaté", a dit à l'AFP Trunoyudo Wisnu Andiko, porte-parole de la police locale.
Des analyses ont permis de retrouver chez certaines victimes des niveaux toxiques de méthanol, une forme d'alcool utilisé pour la synthèse de produits chimiques comme des matières plastiques, des solvants ou des carburants.
Des suspects ont reconnu qu'ils avaient pu mélanger de l'alcool pur avec du Coca Cola, des boissons énergisantes, du syrop pour la toux ou même de l'anti-moustique.
L'alcool frelaté est souvent refourgué par des vendeurs de rue qui font eux-mêmes leurs mélanges. Mais la police affirme que de plus gros distributeurs pourraient être impliqués dans le trafic à l'origine des derniers décès.

le Vendredi 13 Avril 2018 à 04:46 | Lu 248 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net