Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Ils vont passer un Noël éco-responsable



Des jeux de société recyclés, un cadeau très apprécié par les enfants
Des jeux de société recyclés, un cadeau très apprécié par les enfants
Tahiti, le 21 décembre 2019 - Ces familles sont engagées pour le développement durable et elles ont bien décidé de passer un Noël respectueux de l’environnement. Rencontre avec des consommateurs et artisans responsables.

Au Noël des Cré’acteurs, une vente éphémère de cadeaux de Noël fabriqués en matériaux recyclés qui s’est déroulée ce week-end à Pirae, on pouvait croiser de nombreuses familles. Jeux de société réhabilités, jouets taillés dans des chutes de bois, beaux sacs cousus main dans des voiles de bateau, meubles pour enfants en déchets revalorisés… Elles ont toutes pu trouver de quoi faire le bonheur de leurs proches.

Mais éviter les cadeaux en plastique qui ont fait deux fois le tour du monde n’est pas le seul effort que ces consomma’acteurs vont faire pour l’environnement à l’occasion des fêtes de fin d’année. Sapins de Noël en bois flotté, décorations faites main, repas de famille avec des produits locaux… Ils partagent avec nous leur vision d’un beau Noël éco-durable !

Hélène, mère de famille éco-responsable

"C’est plus fun de faire ça ensemble"
Qu’as-tu découvert à ce Noël des cré’acteurs ?

Je connaissais déjà deux de ces créateurs, mais j’en ai découvert d’autres, j’adore cette démarche. J’essaie moi-aussi de réduire au maximum l’impact de notre Noël sur l’environnement, on a créé des décorations avec les enfants avec des matériaux recyclés, ils ont adoré. On a fait les emballages cadeau en tissu, le sapin de Noël a été fait en bois de récupération et décoré avec des conserves, morceaux de plastiques colorés, etc. Et pour les cadeaux et le repas on privilégie le local au maximum. Pour les enfants, c’est encore plus magique de tout fabriquer, c’est plus fun de faire ça ensemble !

Gaëlle, nouvelle consomm’actrice

"Il faut commencer quelque part, changer nos habitudes petit à petit"
Qu’as-tu trouvé ici ?

Beaucoup de choses. Déjà des jeux de société recyclés en très très bon état, de seconde main. C’est vraiment sympa comme initiative car ce sont des jeux qui sont accessibles à toutes les bourses et qui ont une seconde vie. Et pour ma petite fille de 4 ans, elle ne verra pas que ce sont des jouets qui ont déjà servi, ce qu’elle verra c’est qu’il y aura plein de cadeaux et de joujoux.

C’est important de soutenir ce genre d’initiatives ?
Oui, surtout ces derniers temps où on parle beaucoup de la destruction des forêt, le gaspillage des ressources naturelles, la préservation de la planète… On est une petite goutte dans l’océan, mais c’est le principe qui est important. Là on commence petit à petit avec des cadeaux plus respectueux, on va faire nos propres emballages cadeaux, et petit à petit au fil des années on va essayer de trouver de nouvelles façons de ne pas trop consommer, en accord avec mon mari. Je pense qu’il faut commencer quelque part, changer nos habitudes petit à petit et prendre de nouvelles initiatives pour Noël prochain !


Moea Pereyre, bénévole de l’association Nana Sac Plastique

"Le plus beau cadeau que l’on puisse faire, c’est son temps !"
Que fais-tu au Noël des Cré’acteurs ?

Je suis là à l’invitation de Vaea, et je trouve l’initiative géniale en cette période où domine la surconsommation et la surproduction. Je propose un atelier pour apprendre aux gens à fabriquer des Tawashi, une éponge japonaise fabriquée à base de vieux T-shirt ou de chaussettes orphelines. On peut les offrir, le but est de pouvoir offrir quelque chose qu’on a passé du temps à faire en pensant à quelqu’un, comme les dessins des enfants qu’on recevait quand ils étaient petits et qu’on chérit encore.

Comment vas-tu passer ton Noël pour respecter ces principes ?
On va faire un Noël avec des choses toutes simples. Déjà on va manger essentiellement local, ça fait trois ans qu’on est dans la démarche. Il y a deux ans on avait éliminé le foie gras, et là on va éliminer les huîtres… Alors que j’adore les huîtres ! A la place on est en train de concocter un bon petit menu à base de produits 100 % locaux, essentiellement des fruits et des légumes. Surtout qu’on a la chance d’être en pleine période d’abondance !
Pour la décoration, on a fait un sapin en bois flotté avec des décos en pae’ore, en pandanus, tressés par une artisane. On a privilégié le circuit court et le réutilisable. Enfin pour les cadeaux on a privilégié tout ce qui est immatériel, tout ce qui permet de passer du temps avec ses enfants. On a privilégié les bons, comme des bons pour une promenade, pour un cinéma, pour aller voir un coucher de soleil… Tout ce qui permet de vivre des expériences ensemble. Ce sont des cadeaux plein d’amour, et de toute façon le plus beau cadeau que l’on puisse faire, c’est son temps !


Didier Bove, BDB Menuiserie et Déco

"Les gens aiment beaucoup cette démarche"
Donc tu fabriques des jouets en chutes de bois ?

C’est ça. A une époque j’ai connu une chute d’activité dans mon activité de menuiserie, et j’avais beaucoup de chutes de bois dans mon atelier, du contreplaqué, du mélaminé, du bois massif… Comme j’ai des enfants, et que j’aime les beaux jeux de société qui font aussi objets de déco, donc j’ai utilisé ce temps pour fabriquer des jeux pour moi et quelques tables à partir de belles chutes avec quelques défauts. Et j’ai adoré ça, donc je me suis dit que je pourrais les vendre ! Ça fait un an que je fais ça et je ne vais plus m’arrêter, les gens aiment beaucoup cette démarche. J’ai beaucoup de Like sur Facebook, des commandes… Les gens aiment ce qui est beau et original, et encore plus si c’est local et bon pour l’environnement !

Vaea Dang, organisatrice de la vente éphémère, designer d’objets "upcyclés"

"Aujourd’hui on est de plus en plus ouvert aux objets de seconde main"
Qu’est-ce que Concretement Design ?

C’est mon entreprise, spécialisée dans l’upcycling, c’est-à-dire la revalorisation d’objets délaissés ou des déchets pour leur donner une seconde vie. Ça peut être du mobilier, de la déco, des sacs… En fonction de ce qu’on récupère auprès des entreprises partenaires. Ici, à Pirae, nous avons un atelier de production, une fabrique pour la couture, et l’atelier de Christiane qui crée ses objets de façon indépendante mais en partageant les outils et la philosophie. Le but est de rassembler les bonnes volontés, mais aussi de pouvoir recruter ! On veut développer un écosystème viable, se professionnaliser et que ça ne soit plus juste une activité du dimanche, avec les capitalistes d’un côté et les babas cool de l’autre !

Pour les fêtes, le public cherche-t-il vraiment des cadeaux écolos ?
On sent qu’il y a des communautés, comme Nana Sac Plastique, Parents Autrement, le collectif Zéro déchets Tahiti, et autres, qui forment une mouvance avec une vraie sensibilité environnementale et sociale. Ils ont organisé des trocs de jouets, des ateliers de création de décoration… On sent qu’aujourd’hui on est de plus en plus ouvert aux objets de seconde main, on ne passe plus pour un radin. Des cadeaux en matériaux recyclés s’inscrivent bien dans cette tendance et on voit qu’il y a du monde ! Je pense que notre démarche doit être expliquée pour être entendue, c’est pour ça qu’on a fait cette exposition éphémère avec huit créateurs qui sont dans une mouvance de respect de l’environnement.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Samedi 21 Décembre 2019 à 17:21 | Lu 1606 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus