Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Illuminations de Noël : quelle place dans les communes ?



TAHITI, le 21 décembre 2016 - A l'approche des fêtes de fin d'année, guirlandes et autres luminaires ont investi les parvis de certaines communes de Tahiti. Tour d'horizon.

Les yeux du petit Teiki scintillent. Au fur et à mesure que le garçon de 5 ans avance vers la mairie de Arue, ses billes noisettes s'écarquillent et un sourire se dessine son visage. A quelques jours des fêtes de Noël, le petit garçon est venu admirer les décorations de la mairie accompagné par sa maman. "Nous venons tous les ans. Toutes ces lumières qui brillent, les enfants adorent! C'est très joli à voir…", raconte-t-elle. A quelques mètres d'eux, des enfants un peu plus âgés posent devant la mairie. "Clic, clac…" L'instant se fige dans le temps.

Arue est une des communes les plus décorées pendant la période des fêtes. "Les illuminations, c'est une tradition depuis de nombreuses années à Arue. Dès le premier mandat de Boris Leontieff, nous avons décoré les jardins et la mairie, explique le directeur général des services, Thierry Demary. La mairie dépense deux millions par an pour les illuminations de la commune. Ce budget est quatre fois supérieur à l'investissement fait par la mairie voisine de Pirae.

MÊMES DÉCORATIONS D'UNE ANNÉE SUR L'AUTRE

Pirae fait aussi partie des mairies décorées pour les fêtes. Depuis plusieurs années, la commune opère de la même façon. "Nous privilégions le recyclage du parc lumières et décorations de Noël que nous possédons déjà. Nous faisons un état des lieux des luminaires et des décorations pour les fêtes. L’objectif est de mettre en place une thématique différente chaque année mais avec les luminaires des années précédentes stockés", souligne Kalani Teniaro, chargée de communication de Pirae. Une nouveauté cette année : des guirlandes sur le portail entourant la mairie.

Si certains habitants trouvent les communes "un peu tristes" pour les fêtes, toutes se défendent. Impossible, selon les services des mairies, de décorer le bâtiment et les rues de commune compte tenu du coût des installations.

"La mairie ne peut envisager de couvrir toute la surface du bâtiment, ajoute Kalani Teniaro. Toutefois, elle consent à faire de son mieux chaque année et s’efforce à travailler pour embarquer les nombreuses familles qui fréquentent les jardins de la maison commune ou encore les enfants des centres de vacances de Pirae, dans un esprit de Noël." Chaque année, la ville dispose d'une enveloppe de 500 000 francs pour les décorations de fêtes. Cette somme n'est pas dépensée entièrement selon le service communication.

Papeete adopte la même stratégie que Pirae. Les illuminations pour la saison 2016-2017 sont les mêmes que celles utilisées l'année dernière. "La ville de Papeete illumine la mairie chaque année, la rue du commandant Destremeau, la promenade de Nice ainsi un peu cette année la rue Chessée. Les installations sont effectuées par notre équipe des services techniques. Cette année nous avons utilisés le stock que nous avions", explique Hinatea Tama-Georges, élue en charge de la décoration de la commune. Recycler les décorations de l'année dernière par souci d'économie, c'est aussi ce que fait Punaauia.

Dans cette commune de la côte ouest, seul l'hôtel de ville est illuminé depuis le début du mois. Une guirlande tombante est accrochée sur le devant du bâtiment. "C'est vrai que ce n'est pas avec les décorations de la commune que l'on ressent l'esprit de Noël", ironise un habitant.

Pourtant, c'est bien cet esprit même que les services de la mairie s'efforcent de faire vivre chaque année. "Nous ne pouvons nous permettre de consacrer un budget pharaonique aux illuminations, confie-t-on à la mairie. Nous préférons nous focaliser sur les festivités avec les quartiers. Nous mettons l'accent sur les animations."

Si les illuminations ne sont pas leur priorité, certaines communes s'efforcent tout de même de mettre un peu de couleurs et de lumières pour les fêtes.

Manque de temps, d'argent et de moyens…

Certaines communes ne sont pas du tout illuminées pour les fêtes. C'est le cas, par exemple, des villes de Mahina, de Faa'a ou encore de Papara. Différentes raisons sont avancées par les services communaux pour expliquer l'absence de décorations.

• A Mahina : "Nous n'avons pas les moyens"

Jean-Marc Maono, directeur de cabinet du maire de Mahina, explique : "Nous tentons de redresser la situation financière depuis 2011. Pour le moment, la commune reprend un peu de souffle mais cela ne nous permet tout de même pas d'illuminer la commune pour les fêtes. Après, il y a toujours des animations dans les quartiers et certains font eux-mêmes des sapins de Noël. Mais pour l'heure, nous n'avons pas les moyens de mettre des décorations. Un jour, peut-être que nous pourrons installer des guirlandes lumineuses dans les communes."

• A Faa'a : "Nous concentrons nos actions sur les festivités"

Le service communication de la mairie précise : "Nous n'avons pas du tout d'illuminations cette année. Nous concentrons nos actions sur les festivités de la commune et sur les animations plus que sur les décorations. Avant, il y en avait plus mais comme tout a été décentralisé, nous avons moins de temps à nous y consacrer. Il y a aussi, bien sûr une question de budget."

• A Papara : "Pas d'illuminations prévues cette année"

Les services de la mairie exposent : "La mairie organise plusieurs animations dans le cadre des festivités de fin d'année. En revanche, il n'y pas d'illuminations de prévues cette année, pour une question de moyens et d'organisation. Nous préférons dépenser le budget dans des fêtes pour les quartiers."

Décorations : l'âge d'or de Arue

A Arue, les illuminations sont une tradition. Tout a commencé sous la mandature de Boris Leontieff, en 1999. "Au départ, c'était un éclairage assez simple avec des câbles et des ampoules lumineuses sur la toiture et puis, au fil du temps, nous avons amélioré les choses", déclare Thierry Demary, directeur général des services de la mairie de Arue.

Le mouvement a pris de l'essor lors du passage en l'an 2000. Une association, Imagine, est créée. Constituée de bénévoles, elle est en charge du choix, du dessin et de la mise en place des illuminations de Noël. A l'époque, ce n'est pas seulement la mairie qui est décorée, mais toute la ville. Les ronds-points de Arue prennent un air de fête. "Les décors étaient bien réfléchis et bien travaillés. Nous les avions réalisés en fer et en papier mâché. Ils étaient énormes, au moins cinq ou six mètres de haut. Tout ceci avait été possible grâce à la volonté des gens et à des subventions de la commune. Cela nous avait permis d'embaucher des gens du quartier, c'était très bien", se souvient le directeur général des services de la mairie, un brin nostalgique.

A cette époque, 6 millions de francs étaient dépensés par la commune pour les fêtes. Le budget était réparti entre les décorations et les nombreuses animations pour les habitants. Au fil des années, les contraintes humaines et budgétaires ont amené la commune de Arue à revoir sa copie. "Nous avons réalisé ces décors extraordinaires jusqu'en 2006. Puis, nous avons décidé de nous concentrer sur la mairie et le bord de route."

Illuminations et écologie, l'impossible union?

Illuminées, oui, mais en orêtant attention à l'environnement! C'est ce qu'assurent les communes. Si les décorations de Noël se font plus rares au fil des années, elles ont aussi évolué dans un souci écologique. D'après les services communaux, les guirlandes sont équipées de lumières Led. " Nous avons privilégié l’achat de lumières à Led et de lumières solaires cette année pour le nouvel équipement", précise Kalani Teniaro, chargée de communication à la mairie de Pirae. Arue et Papeete ont investi dans les mêmes équipements.

Pas de lumières à la Présidence

Comme l'ont déjà remarqué de nombreux habitants de Tahiti, La Présidence n'est pas illuminée. Retard ou oubli s'interrogeaient certains? Il n'en est rien. La Présidence n'a jamais été illuminée et ne le sera pas le cas, à nouveau, cette année.

En images...


Rédigé par Amelie David le Mercredi 21 Décembre 2016 à 15:46 | Lu 2112 fois






1.Posté par lebororo le 22/12/2016 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Noël familial existe aussi... ♥

2.Posté par lebororo le 22/12/2016 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Noël familial existe aussi... ♥
Pourquoi dépenser pleins de fric pour Noël ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance