Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Il incendie la maison de sa sœur, deux ans ferme



"Il a quand même percuté puisqu'il s'est rendu à la gendarmerie après avoir mis le feu. Il a tout simplement craqué. Il a perdu le sens des réalités", a plaidé l'avocat du prévenu.
"Il a quand même percuté puisqu'il s'est rendu à la gendarmerie après avoir mis le feu. Il a tout simplement craqué. Il a perdu le sens des réalités", a plaidé l'avocat du prévenu.
Tahiti, le 14 décembre 2020 - Un homme de 45 ans a été condamné lundi à deux ans de prison ferme. À Paea, vendredi dernier, le prévenu avait mis le feu à la maison de sa sœur à la suite d'une dispute sur fond d'alcool et d'argent.  

Ce n'est pas tout le monde qui est capable de commettre un acte aussi violent. Comment une histoire d'argent peut provoquer un geste aussi violent ?", s'est exclamée lundi la présidente du tribunal lors de la comparution immédiate d'un homme de 45 ans. Ce dernier était accusé d'avoir incendié vendredi dernier, à Paea, la maison de sa sœur à la suite d'une dispute. Fort heureusement l'incendie ne gagnera pas les autres habitations mitoyennes et aucune victime n'est à déplorer. 

Le prévenu, alcoolisé au komo au moment des faits, reprochait à la victime de lui avoir dérobé la somme de 100 000 Fcfp qu'il avait encaissée après avoir vendu une voiture. Le quadragénaire souhaitait utiliser cet argent pour acheter des matériaux de construction pour sa future maison. Sauf que cet argent a été notamment dépensé pour régler une grosse facture EDT. Frère et sœur habitent en effet sur un terrain familial où toutes les habitations, plus ou moins de fortune dont celle du prévenu, sont alimentées en électricité par la maison de leur mère. 

"Depuis qu'il est installé là il n'a jamais participé pour régler les charges. À la sortie du confinement, on a eu une grosse facture d'EDT. Il m'a donné cet argent pour que je le garde pour acheter son matériel pour sa maison. Mais il fallait bien régler cette facture. On s'est disputé ce jour-là parce qu'il m'a demandé de l'argent. J'ai refusé et il s'est emporté en disant qu'il allait brûler ma maison", a indiqué la victime à la barre lundi.  

"Pas de regret ni de prise de conscience"

Interrogé plusieurs fois sur les raisons de son acte, le prévenu, qui s'est rendu de son plein gré à la gendarmerie, n'a pas été en mesure de fournir de réelles explications. L'homme qui a comparu la tête haute à la barre, ne semblait afficher aucun regret. "Je ne vois pas de regret ni de prise de conscience de votre acte. C'est plutôt inquiétant", a souligné la présidente du tribunal. 

"Il a quand même percuté puisqu'il s'est rendu à la gendarmerie après avoir mis le feu. Il a tout simplement craqué. Il a perdu le sens des réalités", a plaidé son avocat. "C'est la vie d'une famille qui est partie en fumée", a insisté pour sa part la procureure avant de requérir 30 mois d'emprisonnement. 

Le prévenu qui affichait jusqu'à hier sept condamnations à son casier judiciaire, notamment pour consommation de stupéfiants, devra finalement s'acquitter d'une peine de deux ans de prison ferme. Son maintien en détention a également été prononcé. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 14 Décembre 2020 à 19:15 | Lu 2571 fois

Tags : JUSTICE





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Janvier 2021 - 08:52 Le SAUJ, un "accès plus simple à la justice"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus