Tahiti Infos

Huahine : des stagiaires du CMA découvrent la vie d'artiste


Vaimiti, Manea et Poerava ont effectué un stage chez l'artiste peintre Melanie Shook Dupre à Huahine.
Vaimiti, Manea et Poerava ont effectué un stage chez l'artiste peintre Melanie Shook Dupre à Huahine.
Huahine, le 10 mars 2022 - L’artiste peintre Melanie Shook Dupre de Huahine a ouvert les portes de son atelier à trois stagiaires du Centre des métiers d'art de Tahiti. Cette immersion auprès de l'artiste permettra à ces jeunes d'acquérir de l'expérience en vue de leur examen de fin d'année.
 
Dans le cadre de leurs études au Centre des métiers d'art (CMA) de Tahiti, trois étudiantes ont  effectué un stage de dix jours dans la galerie d’art Umatatea de Melanie Shook Dupre, la seule de Huahine. Pour ces trois jeunes amies, en première et deuxième année, ce stage est très important. Il leur permettra d'acquérir de l'expérience et de présenter leur travail en vue de l'examen final qui aura lieu au mois de juin.
 
Pour la peintre Melanie Shook Dupre, l'accueil de stagiaires est une première depuis l’ouverture de sa galerie en 1999. Mais c’est avec plaisir qu’elle transmet sa passion et son métier. D'ailleurs, elle donnait déjà des cours d’art il y a plusieurs années à quelques enfants de l’île, dont à Manea Mace, l'une des stagiaires. À travers cet échange avec ces jeunes, Melanie souhaite montrer la réalité de la vie d’artiste et les contraintes auxquelles il est confronté. Car souvent ce métier est selon elle, trop idéalisé.

Manea, raconte son expérience : “Cela a plutôt été facile de trouver ce stage, car je connaissais déjà Mélanie. Petite je prenais déjà des cours de dessin chez elle, car je suis native de Huahine. Cette expérience m’a permis d’apprendre à faire un encadrement, tirer une toile et bien d’autres missions. Après mes deux ans d’étude, je souhaite poursuivre mes études à Tahiti si une licence ouvre d’ici là, ou sinon à l’étranger. Pour le moment je ne sais pas encore exactement quel métier je veux faire dans ce domaine.”
 
Les trois artistes en herbe, ravies de leur stage, ne savent pas encore quels métiers elles exerceront exactement plus tard. Elles espérent que le projet de formation au Diplôme national des métiers d’art et de design (DN MADE) verra le jour à la rentrée prochaine au CMA. Ce diplôme national, permettrait aux étudiants de faire une année supplémentaire au fenua avec, à la clé, un grade de licence.

Melanie Shook Dupre a souhaité ouvrir les portes de sa galerie pour montrer la réalité de la vie d'artiste.
Melanie Shook Dupre a souhaité ouvrir les portes de sa galerie pour montrer la réalité de la vie d'artiste.

Le Centre des métiers d'art

Le Centre des métiers d’art de la Polynésie française (CMAPF) est un centre de formation professionnelle sous tutelle du gouvernement. Il s’agit d’un espace ouvert sur l’art traditionnel préservant les spécificités artistiques inhérentes à la tradition et au patrimoine polynésien et océanien.  Depuis sa création en 1980, le CMAPF a pour mission la formation théorique et pratique d’artistes et d’artisans qualifiés dans les disciplines artistiques traditionnelles et modernes, la recherche et le perfectionnement des techniques. Cet établissement, reconnu en Polynésie pour la qualité de son enseignement, s'est forgé une réputation en Océanie, nouant des relations avec des universités et des institutions des pays du Pacifique et à travers le monde. L’établissement propose 2 formations sur 2 ans chacune : le Certificat polynésien des métiers d’art (CPMA) équivalent à un CAP accessible sans diplôme et le Brevet polynésien des métiers d’art (BPMA), équivalent d'un baccalauréat professionnel. En collaboration avec l'universite de la Polynésie française, le CPMA travaille sur l'ouverture d'une formation au Diplôme national des métiers d’art et de design (DN MADE) qui pourrait voir le jour en 2022.

Rédigé par Flora Loge le Jeudi 10 Mars 2022 à 15:47 | Lu 1477 fois