Tahiti Infos

Honneur aux vahine et māmā de Rurutu


Rurutu, le 29 mars 2021 - Le Conseil des femmes était à Rurutu samedi pour animer une journée de partage autour des problématiques de la condition féminine en Polynésie. Elle s’est tenue dans le cadre d’une exposition artisanale à Moeari, où de nombreuses vahine présentaient leur travail.

Des membres du Conseil des femmes étaient à Rurutu samedi pour animer une journée mettant à l’honneur les vahine, quelques semaines après la célébration de la journée mondiale des droits de la femme, le 8 mars. L’événement concordait avec l’exposition artisanale organisée par la fédération Va’ine Rima’i no Rurutu tu Noa à la mairie de Moerai, qui permet aux artisanes de l’île, longtemps privées d’expositions à cause de la crise sanitaire, de commercialiser le fruit de leur travail.

A travers de petits ateliers, le Conseil des femmes traitait de multiples sujets tels que l’égalité des sexes, l’hygiène de vie ou les violences familiales et conjugales en s'adressant aux vahine et māmā présentes ce jour-là. A Rurutu, comme ailleurs aux Australes, l’artisanat, notamment le tressage du pandanus et la vannerie est traditionnellement un métier réservé aux femmes, une activité souvent pratiquée en parallèle des obligations familiales et du travail à la maison.

Selon Ramona Tevaearai, artisane de l’île et représentante des fédérations artisanales et culturelles au sein du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), les femmes des Australes ne sont pas exclues des postes à responsabilités dans la vie politique, économique et culturelle mais se trouvent plutôt pénalisées par l’immense fardeau des tâches ménagères et de la garde des enfants, qu’elles sont souvent seules à porter.

Porter leur voix au-delà de leur île

L’ONG Conseil des femmes, qui existe depuis 1982 et compte plus que 7 000 membres, est en tournée aux Australes pour promouvoir les projets menés à Tahiti et lancer un débat sur la condition de la femme dans les îles éloignées. La présidente, Minarii Chantal Galenon et sa délégation souhaiteraient encourager la création et le regroupement d’associations spécialisées dans les problématiques des femmes, afin de porter leur voix au-delà de leur île, jusqu’au Cesec ou à l‘assemblée de Polynésie française. Une telle association active n’existe pas actuellement à Rurutu, mais elle pourrait être d’une grande aide aux victimes de violences familiales, malheureusement toujours trop fréquentes. Cela permettrait aussi de pérenniser cet événement en célébrant chaque année la journée des droits de la femme comme ils se doit, tout en valorisant le travail exceptionnel des māmā de Rurutu.    

L'exposition artisanale à la mairie de Moerai.
L'exposition artisanale à la mairie de Moerai.

Rédigé par Elin Claridge le Lundi 29 Mars 2021 à 12:38 | Lu 911 fois