Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Hommage judiciaire au journaliste Florent Collet



Tahiti, le 18 mai 2021 – Le président du tribunal correctionnel de Papeete a rendu mardi un hommage appuyé et respecté une minute de silence en la mémoire du journaliste et chroniqueur judiciaire, Florent Collet, décédé brutalement ce week-end à 42 ans.
 
L'émotion était palpable mardi matin au palais de justice à l'ouverture de la première audience du tribunal correctionnel de Papeete depuis le décès brutal du journaliste et chroniqueur judiciaire, Florent Collet, ce week-end. Le président du tribunal, Nicolas Léger, a pris la parole en début d'audience pour rendre un hommage appuyé à notre confrère. "Nous avons eu la stupeur d'apprendre le décès brutal de Florent Collet, journaliste tout récemment retourné à TNTV après de longues années à tenir la plume de la rubrique judiciaire de La Dépêche. Il n'avait que 42 ans", a entamé le magistrat.
 
"Au-delà des grands mots et des grandes déclarations, qui sont toujours vaines dans ces circonstances, je voudrais dire en mon nom, et je suis sûr au nom de tous mes collègues du siège et du parquet du tribunal de première instance et de la cour, à quel point Florent Collet était apprécié dans cette enceinte. Sans complaisance, mais toujours dans le respect de chacun, il couvrait les petites et les grandes affaires qui se jugeaient entre ces murs. Mais surtout, sa plume n'était pas sa seule qualité. Il en possédait bien d'autres parmi lesquelles, et non des moindres dans cette enceinte, son amour de la vérité et surtout le courage de la servir. Ses talents en faisaient un grand journaliste qui nous manque déjà et qui manque à tout le fenua." Le tribunal a ensuite respecté une minute de silence en la mémoire du journaliste, son président adressant ses pensées à "ses proches que je ne connais pas", "à ses collègues que je rencontre tous les jours ou presque" et "à ses amis, sa famille niçoise et surtout à son jeune fils".
 

le Mardi 18 Mai 2021 à 18:24 | Lu 2525 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Juin 2021 - 18:40 Les communes encore trop subventionnées

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus