Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

"Hiro'a" : une exposition pour célébrer le 100e numéro



"Hiro'a", dont le 100e numéro vient de paraître, est né en septembre 2007. (Photo : F. Chin)
"Hiro'a", dont le 100e numéro vient de paraître, est né en septembre 2007. (Photo : F. Chin)
PAPEETE, le 18 janvier 2016 - À l'occasion de la parution du 100e numéro de "Hiro'a", une exposition aura lieu à la salle Muriavai de la Maison de la Culture, du 19 au 22 janvier. Découvrez l'histoire de ce magazine mensuel culturel du mardi au vendredi, de 9 à 17 heures. L'entrée est libre.


Le nouveau "Hiro’a" vient de paraître, et il s'agit déjà du 100e numéro ! Pour célébrer l'événement, une rétrospective de son parcours sera proposée au public, avec une cinquantaine de panneaux dévoilant les cent couvertures du magazine. Les badauds pourront découvrir également des articles marquants de chacune des parutions traitant de thèmes différents comme les concours de danse, les manifestions culturelles, etc. Par ailleurs, un panneau générique retracera toute son histoire.

Ce magazine à périodicité mensuelle est né en septembre 2007, "de solides amitiés et d’une volonté culturelle forte". En effet, Heremoana Maamaatuaiahutapu, l'ancien directeur de la Maison de la Culture et actuel ministre de la Culture, souhaitait poursuivre la publication "Tauhiti", lancée à l'époque par Jean-Marc Pambrun, alors directeur du Musée de Tahiti et des îles. "Avec une condition : que ce soient d'autres personnes que les agents de son établissement qui rédigent les articles afin d'assurer sa pérennité", confie Vaiana Giraud, la directrice éditoriale de "Hiro'a".

TIRAGE À 5 000 EXEMPLAIRES

Si un seul rédacteur se chargeait d'écrire les textes lors de la création du magazine, ce sont aujourd'hui trois ou quatre personnes qui y travaillent régulièrement. "Lors du lancement, nous ne savions pas comment évoluerait cette publication. Son existence est possible grâce au cofinancement de quelques partenaires, le soutien de sept établissements placés sous la tutelle du ministère de la Culture et une subvention annuelle du Pays", explique encore Vaiana. Et d'ajouter : "Notre ligne éditoriale est clairement culturelle et nous avons fait le choix de mettre en avant les événements liés aux établissements partenaires, malheureusement parfois au détriment des initiatives privées. L'objectif est de valoriser leurs efforts."

Premier journal culturel mensuel gratuit de Polynésie française, "Hiro'a" est l’expression de la synergie des gardiens de l'identité du fenua. Gage de sa réussite, le support est passé de 28 à 40 pages et se voit tirer aujourd'hui à 5 000 exemplaires en quadrichromie. Ce sont aussi pas moins de 5 000 internautes qui le téléchargent depuis les différents sites partenaires. "Images et articles se croisent et se répondent pour tisser, comme chaque mois, cette trame inépuisable et intense qui constitue notre identité. Retour en photos et en mots sur une fin d’année en apothéose, ce premier "Hiro’a" de l’année comblera vos attentes", rapporte enfin Vaiana.

"Hiro'a" : une exposition pour célébrer le 100e numéro
Au sommaire ce mois-ci

Vaiana Giraud dévoile le contenu de ce nouveau numéro : "Le service du Patrimoine revient sur les anniversaires mémorables fêtés en 2015, tandis que le Conservatoire artistique annonce une saison de musique et de danse plus riche que jamais, tout en donnant la parole à ses diplômés. Le Centre des Métiers d’art part en Nouvelle-Zélande pour une nouvelle édition du Putahi forcément prometteuse, tandis que Woita Prokop livre son parcours d’artisan et d’artiste en 10 questions. Le Musée de Tahiti et des îles dévoile pour sa part les trésors de ses expositions, qui se prolongent jusqu’en 2016 pour notre plus grand plaisir ; le service de l’Artisanat traditionnel fait la part belle au bien être pour ce début d’année, en donnant la parole à un spécialiste du massage traditionnel. La Maison de la Culture, de son côté, se lance avec énergie dans une saison événementielle très intense avec le Tahiti Comedy Show – Pute ‘ata qui accueillera nos humoristes de demain, et le Fifo, qui en 13 éditions s’est fait une place dans le paysage audiovisuel océanien. L’établissement joue également la proximité dans ses activités quotidiennes, avec une médiathèque désormais accessible en un clic, et des ateliers à l’année sans cesse renouvelés. Enfin, la grande nouvelle de cette parution revient au service de la Culture et du Patrimoine, qui a la fierté de nous présenter une grande avancée dans ce travail de longue haleine que représente le Code du patrimoine."

Rédigé par Dominique Schmitt le Lundi 18 Janvier 2016 à 09:23 | Lu 340 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 17:29 Un premier bilan mitigé pour le Téléthon

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance