Tahiti Infos

Hine Festival : Du foot 100% féminin


Tahiti, le 16 mars 2022 - Une quarantaine de jeunes filles se sont rendues hier après-midi au club JT à l'occasion du Hine Festival. L'évènement, organisé par la FTF, propose des matchs ainsi que des ateliers techniques et ludiques et permet aux joueuses de se retrouver pour une pratique uniquement féminine.  
 
Organisé par le FTF pour évaluer et recruter ses futures joueuses, le Hine Festival, qui concerne les clubs du groupe Centre-Est, s'est déroulé hier après-midi au complexe sportif de l'AS JT. Un événement qui a attiré des dizaines de jeunes filles licenciées ou non, venues pour le plaisir de jouer, mais aussi pour découvrir le football. "Le Hine Festival est un entraînement que l'on propose à un club", explique Ouané Civil, en charge du développement du foot féminin à la FTF. "On invite tous les clubs de proximité. Ça nous permet de voir la qualité technique des filles licenciées et de proposer à toutes les autres un premier pied à l'étrier."
 
Une après-midi sous le soleil où les jeunes joueuses et futurs joueuses ont pu participer à de nombreux ateliers ludiques et techniques, puis à s'affronter lors de matchs amicaux. "Le principe est de proposer un entraînement ouvert aux licencié,s mais également aux filles simplement curieuses et intéressées par ce sport", explique Johann Estievenart, éducateur pour les U13 de Arue et les U15 filles. "C'est l'occasion d'ouvrir un peu plus le foot féminin envers les filles de Polynésie et de Tahiti. C'est un sport traditionnellement masculin et l'ouverture vers le monde féminin est quand même assez récente et pas encore totalement rentrée dans les cultures et les mœurs. Un événement comme celui-ci permet d'aller chercher les filles qui sont dans les vallées ou qui ont peur de s'approcher d'un club de foot où il y a beaucoup de garçons. Elles sont donc plutôt preneuses de ce genre d'événement".

Le foot féminin "explose"
 
L'ensemble des éducateurs présents lors de l'évènement ont pu constater un véritable engouement pour l'événement qui l'année dernière n'avait attiré qu'une petite dizaine de filles. "Le football féminin n'est pas encore si bien soutenu, mais le travail que nous avons mis en place depuis six ans commence à porter ses fruits", souligne Ouané Civil. "Avant, on ne voyait pas autant de filles, mais là ça explose. On est à plus 70% de licenciées en un an sur l'ensemble des clubs".

Rédigé par Simon Saada le Mercredi 16 Mars 2022 à 19:09 | Lu 522 fois