Tahiti Infos

Hao : Temps forts de 2021 et espérances pour 2022


Hao, le 30 décembre 2021- L’année s’achève, l'occasion de faire un point sur les événements qui ont marqué l’atoll de Hao en 2021. Le moment aussi de recueillir auprès des habitants leurs impressions sur l'année écoulée et leurs espérances pour 2022.
 
L’année 2021 se termine sur une note en demi-teinte pour Hao. Entre restrictions sanitaires et manque d’emplois récurant, la population espère que les projets attendus pour 2022 puissent enfin insuffler du dynamique dans la vie sociale et économique de l’île. Hao a bénéficié cette année d’une attention toute particulière de la part des institutions du Pays et de l’État. On se souvient notamment des venues sur l'atoll du président de la Polynésie française Édouard Fritch, du haut-commissaire de la République Dominique Sorain par deux fois, des tāvana hau Frédéric Sautron et Terii Seaman ou encore de plusieurs ministres parmi lesquels Jean-Christophe Bouissou, Tearii Alpha, René Temearo et Christelle Lehartel.

La présence des forces militaires a également été bien visible avec, entre autres, les visites de l’Arago, du Prairial et du Bougainville, trois navires militaires qui ont jeté l’encre à Hao cette année. Le régiment du service militaire adapté (RSMA) s'est déplacé à plusieurs reprises pour recruter et surtout préparer la création d’une nouvelle compagnie. Très récemment, c'est le général Frédéric Saulnier, commandant des forces de gendarmerie en Polynésie française qui a fait le déplacement sur l'atoll.

Covid et sécheresse

Plusieurs événements notables ont rythmé la vie de Hao. À commencer, sans surprise, par la crise sanitaire du Covid-19 qui a fortement ralenti l’économie locale avec des confinements à répétition, des rentrées scolaires décalées et des événements populaires annulés. Un épisode qui risque d’avoir des répercussions à long terme sur la vie économique. Cependant, l'île a plutôt bien géré cette crise, avec une population vaccinée à 90 % et plus aucun cas à déplorer depuis trois mois.
 Hao a connu aussi cette année une sécheresse exceptionnelle, avec 40% seulement des cumuls attendus de janvier à septembre, la situation a été très tendue pour les habitants. Depuis 1965 (date du début des mesures), jamais un tel manque de précipitations n’a été relevé. On retiendra également un épisode de blocage des vols, du 27 au 30 mai, dû à une panne du camion de pompiers de l’aviation civile qui a privé l’atoll (plaque tournante des Tuamotu sud et des Gambier) de dessertes aériennes durant quatre jours.

Des acteurs qui font bouger l’atoll 

 L'année 2021 a vu de nombreuses initiatives portées par des associations, des bénévoles, des entreprises, la commune ou encore les établissements scolaires pour faire vivre Hao culturellement, écologiquement ou sportivement. Ainsi, l’atoll a pu accueillir Tehei Labaste et Nohoarii Paofai, champions de volley-ball évoluant en métropole, tous deux ambassadeurs de l’association sportive du collège de Hao. Ils ont contribué à l’essor du volley-ball sur l'atoll.

Le passage de l'anthropologue Lis Kayser, venue pour étudier et comparer les changements qui peuvent s’opérer sur une population suite à des essais nucléaires a aussi marqué les esprits. En rencontrant de nombreux habitants et en leur donnant la parole sur le CEP, Lis Kayser a fortement contribué à ce que l’atoll ne soit plus victime des préjugés extérieurs en rapport à son passé.

De nombreuses campagnes de sensibilisation à l’environnement ont également jalonné cette année, à l'instar du ramassage des dispositifs de concentration de poissons (DCP) dérivants, la collecte des déchets électroniques ou en encore l'organisation de clean-up days. 

2022 : RSMA, OPH… et ferme aquacole ?

Les regards sont à présent tournés vers cette nouvelle année 2022 et les projets qui l'accompagnent. Le plus attendu est sans nul doute la création d’une quatrième compagnie du RSMA, annoncée et voulue par le président Emmanuel Macron lui-même lors de sa venue en Polynésie en juillet. Les travaux devraient débuter au second semestre 2022. Ce projet devrait insuffler une nouvelle dynamique à Hao dont il a cruellement besoin en termes économiques et professionnels.

Un important chantier de l’office polynésien de l'habitat (OPH) devrait également débuter pour le projet de lotissement Tekuruga qui prévoit 20 lotissements sur une superficie totale de 26 492 m2 Des constructions destinées à la location-vente qui doivent permettre, entre autres, à de jeunes ménages d’accéder à la propriété en évitant les litiges fonciers liés à l’indivision.

On ne peut évidement pas parler de projets à Hao sans évoquer celui de la ferme aquacole qui a fait couler plus d’encre en 2021 que de béton. Sur l’atoll, les habitants aimeraient bien savoir si 2022 sera l'année du dénouement… Avec d'un côté un président Macron qui a annoncé sans ménagement qu'il n'y était pas favorable, des autorités du Pays qui bottent en touche et un porteur du projet, monsieur Wang Cheng de Tahiti Nui Ocean Food, qui réaffirme son souhait de continuer… il y a effectivement de quoi ne pas y voir clair. Force est de constater que sur place, la végétation pousse plus vite que les projets.

Enfin, le potentiel touristique de Hao ouvre des perspectives pour que l'atoll puisse devenir une destination touristique à part entière.

Ine Tehuitua, boulanger à Hao : "J’espère que l’on n'aura pas de mauvaises surprises"

"Avec la crise sanitaire, cette année 2021 n’a pas été satisfaisante. J’ai perdu environ 40% de mon chiffre d’affaires. Il faut faire face à ça. Espérons qu’en 2022 l’économie va revenir petit à petit. Le commerce va de pair avec l’emploi. Il n'y a pas de secret si l’emploi repart, le commerce repart aussi. J’espère que l’on n'aura pas de mauvaises surprises avec le variant Omicron. En tout cas, je souhaite une meilleure année à toute la Polynésie française !"

​Theodore Tuahine, entrepreneur : "J’espère un boom économique pour 2022"

"2021 n’a pas été une année avec de l’emploi, on a besoin d’aides, l’État et le Pays doivent nous accompagner. J’espère un boom économique pour 2022, de l’activité, de l’emploi. En espérant aussi que le projet du RSMA et du lotissement Tekuruga puisse déclencher ce boom économique et qu’ensuite nous puissions, ici à Hao, continuer sur la lancée. En tout cas, je souhaite une bonne année à toute la Polynésie et plus particulièrement à la population de Haoroagai."

Rédigé par Teraumihi tane le Jeudi 30 Décembre 2021 à 15:31 | Lu 807 fois