Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Guyane: une décharge sauvage en feu entraîne un droit de retrait dans un collège



Cayenne, France | AFP | jeudi 19/09/2019 - Des milliers de riverains sont incommodés depuis plusieurs jours par un incendie dans une décharge sauvage à Maripasoula (ouest de la Guyane), a annoncé la communauté de communes de l'Ouest Guyanais, et un collège a été fermé jusqu'à lundi à cause des fumées toxiques.

L'incendie a pris depuis mardi dans une décharge sauvage, située en plein bourg de Maripasoula, commune forestière et fluviale de plus de 12.000 habitants, dans le grand ouest guyanais.
Selon un communiqué du syndicat Se Unsa, "des fumées envahissent le collège et plusieurs quartiers de la ville depuis plusieurs jours, alors que la décharge contient des produits dangereux pour la santé".
"Compte-tenu des nuisances que produisent les fumées toxiques sur le personnel et les élèves du collège (700 collégiens, ndlr)" alentour, "l'établissement est fermé jusqu'à lundi", a répondu à l'AFP le rectorat de Guyane.
"L'agence régionale de santé, en alerte, n'a pas été saisie de signalements pouvant laisser craindre à des intoxications aigües", a affirmé la communauté de communes de l'ouest guyanais (CCOG) dans un communiqué.
La CCOG intervient "depuis jeudi" sur cet incendie pour "ensevelir les zones incandescentes", a-t-elle précisé.
"Les opérations en cours se prolongeront jusqu’à la suppression des fumées et la stabilisation de la situation", a-t-elle ajouté.
Cette décharge illégale, avait été condamnée en 2007 par l'Union européenne. Mais depuis cette date, elle contient plus de 30.000 tonnes de déchets. Ceux-ci sont déversés par les camions-poubelles, à l'air libre et à même le sol, avait constaté en juin dernier l'AFP.
La persistance de ce dépôt sauvage résulte en partie de désaccords sur le financement de la gestion des déchets entre l’État et la CCOG, dont l'ex-président, Léon Bertrand, ancien ministre chiraquien, a été condamné pour favoritisme et corruption passive dans une affaire de marchés frauduleux.

le Vendredi 20 Septembre 2019 à 05:15 | Lu 234 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Décembre 2020 - 06:07 Sur Brut, Macron échange avec la "Génération Covid"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus