Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Grève à l’OPH pour protester contre 31 recrutements



Moana Blanchard, directeur général de l’OPH.
Moana Blanchard, directeur général de l’OPH.
Tahiti, le 15 juillet 2020 - Quatre jours après avoir déposé un préavis de grève à l’Office polynésien de l’habitat, le syndicat A Ti’a i Mua a lancé une grève éclair de 24 heures mercredi pour exprimer son inquiétude face aux 31 embauches à venir. De son côté, la direction générale de l’OPH s’est voulue rassurante en expliquant que ces recrutements étaient fondés sur « la nécessité de répondre aux attentes du Pays ».
 
Le 9 juillet, le syndicat A Ti'a i Mua avait déposé un préavis de grève à l’Office polynésien de l’habitat (OPH) avec effet le 15 juillet. Le syndicat demandait un gel des embauches dans l’établissement public et exigeait également des engagements pour une refonte du fonctionnement de l'établissement. Vendredi, au terme de négociations qui n’avaient débouché sur aucun accord, la direction générale de l’OPH avait indiqué qu’elle était « favorable à la mise en œuvre d’une réorganisation de l’établissement selon un calendrier à définir avec le comité d’entreprise de l’Office ». Elle avait cependant expliqué que, « concernant les embauches, à savoir les dix nouveaux recrutements validés par le conseil d’administration de l’Office pour l’année 2020 », il était nécessaire de « pourvoir rapidement à ces embauches afin de soutenir l’activité économique du Pays et répondre aux familles en attente de logement à Tahiti et dans les îles, ainsi qu’à ses usagers ».
 

Une activité « triplée » depuis 2017

N’ayant obtenu le gel des embauches tel qu’elle le revendiquait, une quarantaine de salariés de l’OPH a entamé une grève éclair de 24 heures mercredi afin, tel que l’a expliqué la représentante du personnel au comité d’entreprise et membre du syndicat A Ti'a i Mua, Cathy Danloue, d’exprimer leurs « inquiétudes » : « 31 embauches ont été votées lors de la dernière décision modificative du budget. Ce qui est énorme car, à l’heure actuelle, nous sommes 196 à être en contrat à durée indéterminée (CDI) et il est donc question que nous passions à 227 à la fin de l’année. Cela nous inquiète car l’essentiel de l’activité de l’OPH vient de la commande publique, c’est-à-dire du Pays. Et cette commande publique peut s’arrêter du jour au lendemain. »
 
Des inquiétudes non partagées par le directeur général de l’OPH, Moana Blanchard, qui
a cependant expliqué mercredi qu’il ne prenait pas cette grève « à la légère »« Les deux points de revendication soulevés par le syndicat sont fondés sur des inquiétudes que je ne partage pas car ces recrutements sont justifiés par la nécessité de répondre aux attentes du gouvernement et des personnes qui attendent de l’aide. Pour une fois que je viens de signer pour 13 milliards qui vont engager sur le chantier au 1er janvier prochain 323 logements plus 511 logements qui sont à l’étude, nous allons monter sur des créneaux que nous n’avons jamais connus auparavant ». Moana Blanchard en veut pour preuve : depuis son arrivée en 2017, l’activité de l’OPH a « triplé ».

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 15 Juillet 2020 à 19:10 | Lu 3224 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus