Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Grève : la CPS enquête sur les arrêts maladie des pompiers



Grève : la CPS enquête sur les arrêts maladie des pompiers
PAPEETE, le 18 mai 2017 - Mardi, les syndicalistes indiquaient que les pompiers grévistes d'Aéroport de Tahiti étaient en arrêt maladie pour éviter les réquisitions demandées par le haut-commissaire. Le Pays n'a pas tardé à dénoncer ces arrêts de travail de complaisance. Aujourd'hui, la Caisse de prévoyance sociale procède à des contrôles de ces arrêts, sur demande du gouvernement.

Depuis lundi 00h00, le trafic aérien polynésien est très lourdement impacté par une grève des pompiers de la société Aéroport de Tahiti (ADT). À ce mouvement social est venue s'ajouter mardi à 00h00 une grève des pompiers de la direction de l'aviation civile.

Si, sur le plan du trafic aérien interîles, des liaisons continuent d'être assurées du fait d'un service minimum validé par un protocole d'accord, côte ADT et concernant les vols internationaux la situation est plus compliquée. Aucun accord de service minimum n'étant initialement établi entre les pompiers et ADT, Éric Dumas, le directeur d'ADT, a demandé au haut-commissariat, dès le 12 mai, de mettre en place des réquisitions des pompiers.

100% des pompiers réquisitionnés feraient défaut à leur poste

Mais pour contrer ces réquisitions, effectives dès lundi à 00h00, les pompiers se sont mis massivement en arrêt maladie. Selon les informations de la direction d'ADT, 100 % des pompiers réquisitionnés feraient défaut à leur poste. Par ailleurs, ces arrêts maladie auraient été renouvelés mercredi. En effet, sur les 28 pompiers grévistes, seuls deux étaient présents sur le piquet de grève mardi matin. À leurs côtés, un ancien syndicaliste solidaire expliquait : "Il n'y a pas grand monde parce qu'officiellement, ils sont tous en arrêt maladie, c'était pour éviter d'être réquisitionné."

Tunia Terevaura, représentant syndical O Oe to oe Rima, confirmait cette version, le jour même, dans les médias : "Nous avons été obligés de pousser les gars à se mettre en arrêt maladie parce que le haut-commissaire a pondu un arrêté de réquisition pour nous obliger à assurer un service minimum. Avec les réquisitions, on perd tous nos moyens de pression."

Des arrêts de travail de complaisance

La réaction du gouvernement n'a pas tardé à tomber. Le Pays dénonçait, mercredi, dans un communiqué, des arrêts de travail de complaisance décernés aux pompiers grévistes de la société ADT. "Le gouvernement s'élève par ailleurs contre les propos tenus hier soir [mardi, NDLR] à la télévision par un syndicaliste qui affirmait répondre à une réquisition du haut-commissaire par un arrêt maladie. Le conseil des ministres en appelle au respect des règles déontologiques par les médecins qui pourraient délivrer des actes de complaisance. Le Conseil de l’ordre des médecins sera saisi de cet état de fait."

Suite à ces déclarations du Pays, les représentants syndicaux de O Oe to oe Rima rétropédalaient, indiquant hier matin, que les arrêts maladie sont justifiés et que tous les pompiers se sont "mis en arrêt maladie à cause du malaise qui existe, depuis un certain temps, au sein de l'entreprise."

Par ailleurs, Éric Dumas indiquait hier avoir alerté les autorités du Pays "sur ce qu'il convient d'appeler une conjonction suspecte des arrêts maladie en temps de grèves".

De son côté, le docteur Soubiran, président du Conseil de l'ordre des médecins, indique "si c'est une déclaration d'ordre général, il sera difficile d'intervenir pour le Conseil de l'ordre parce que les médecins font des prescriptions en leur âme et conscience par rapport à ce qu'ils observent. Maintenant, si le gouvernement porte plainte nommément contre des médecins par rapport à des arrêts de travail spécifiques, à ce moment-là, le Conseil de l'ordre engagera une procédure. Tout dépend de la forme que l'interpellation du Pays prendra."

En fonction de la réaction du Pays, signalement ou plainte, la réponse ne sera pas la même. Néanmoins, le médecin fait remarquer que "la question des arrêts de travail de complaisance est une question récurrente dans les conflits sociaux", et de rappeler que "la CPS [Caisse de prévoyance sociale, NDLR]dispose de moyens pour prouver qu'un arrêt de travail est justifié. Au Conseil de l'ordre, nous n'avons pas de moyens d'enquête. Par contre, la CPS a des agents habilités à procéder à des contrôles."

Selon nos informations, le Pays aurait demandé à la CPS de procéder à tous les contrôles, afin de vérifier que les arrêts maladie sont bien justifiés.


Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 18 Mai 2017 à 17:25 | Lu 15513 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par coyote le 20/05/2017 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On a quand même les syndicalistes les plus c..s de la terre ici.....Les mecs plombent le seul moteur de croissance du Pays, ça s'appelle se tirer une balle dans le pied, tuer la poule aux oeufs d'or.....Quand on n'aura plus que nos yeux pour pleurer, Galenon s'en fout, je le voyais l'autre fois partir en 1ere classe sur ATN, le mec est blindé aux as, lui s'en fout il est à l'abri du besoin....Je me rappelle des sessions de prud'hommes aux ISLV ou les gars qui avaient suivis ces syndicalistes miteux et ignares du droit du travail se faire confirmer, bien seul à la barre, la légalité de leur licenciement, triste et pitoyable

27.Posté par zozo le 20/05/2017 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la greve ne fait pas que des malheureux les hôtels sur Tahiti et tout ce qui va avec se font une super présaison payer par les assurances et les compagnies aériennes et donc au final par nous !!! plutôt que réquisitionner, il faut mettre des militaires en cas de grève pour un service minimum dans les endroit stratégique!! Il y a des militaires qualifiés dans le pays !!!
Il ne faut pas oublier que les meneurs et instigateur de la grève c'est GALENON et TEROROTUA .les pompier sont juste des pions !!!

26.Posté par Fiu!!! le 19/05/2017 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ordre des médecins et le conseil de l'ordre, création du régime de Vichy, pétainiste et collaborationniste de sinistre mémoire.

Ça ne remonte pas au moyen âge, mais à une période encore plus sombre bien que plus récente (moins de 80 ans) de l'histoire de France...

Il serait peut être temps de passer à autre chose ?

25.Posté par hotutea le 19/05/2017 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

éliminez les, c'est tout. si j'étais jeune je le ferais volontier.

24.Posté par ermo le 19/05/2017 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et que dire de ces médecins complices des pompiers ? C'est grâce à vous messieurs qu'ils échappent aux réquisitions du haussaire !!! Tout ça pour encaisser une consultation ! Vous leur avez diagnostiqué quoi à ces pauvres malheureux...?
Et quand vous vous regardez dans la glace le matin, vous vous dites quoi docteur...?
C'est honteux.
Que j'aimerai que quelqu'un de votre famille fasse les frais de cette grève.
Serment d'Hypocrite, oui...

23.Posté par Fe''''e le 19/05/2017 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les contrôles de la CPS se contentent de vérifier la présence des "malades" à leur domicile, ce n'est pas suffisant, il faut un contrôle par les médecins conseil.

22.Posté par Teiva33 le 19/05/2017 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À leurs côtés, un ancien syndicaliste solidaire expliquait : "Il n'y a pas grand monde parce qu'officiellement, ils sont tous en arrêt maladie, c'était pour éviter d'être réquisitionné."
Tunia Terevaura, représentant syndical O Oe to oe Rima, confirmait cette version, le jour même, dans les médias : "Nous avons été obligés de pousser les gars à se mettre en arrêt maladie parce que le haut-commissaire a pondu un arrêté de réquisition pour nous obliger à assurer un service minimum. Avec les réquisitions, on perd tous nos moyens de pression."

Mais ils sont cons ou ils sont bêtes ??? Mais comment peut-on reconnaître ce genre de comportement honteux !!!!
Allez tous vous faire en.u.é les pompes pieds !!! Vous êtes la honte de notre pays !!!

21.Posté par ermo le 19/05/2017 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces pompiers, ils sont connus dans leur quartier, non ? Alors, les voisins, foutez les en quarantaine, ne leur adressez plus la parole et si un jour ils ont besoin d'un coup de main, vous leur dites que vous êtes en arrêt maladie !
Pensez y... A cause d'eux, plein de gens, peut-être de votre famille ou de vos amis, se sont retrouvés dans la m... Et soyez en surs, ils recommenceront leur grève à la moindre occasion !

20.Posté par Le Vieux le 19/05/2017 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les politiques se foutent des problèmes qu'engendre cette grève sur les archipels prient en otages. A votre tour foutez-vous des problèmes des politiques qui ne pensent qu'a leur réélection en boycottant massivement les prochaines élections de juin. Mettez vous en gréve lors du scrutin de juin.

19.Posté par ariimoana le 19/05/2017 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'habitude, on menace mais on ne fera rien par manque d'autorité ou par veulerie. Quel manque d'éthique chez une majorité de ces pompiers ! Et puis ils ne participent même pas aux piquets de grève, mais préfèrent rester au chaud à la maison devant la télévision.... Cela montre leur implication réelle ! Des profiteurs du système, et il y en a !!!

18.Posté par Au pays de Gandhi le 19/05/2017 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Heureusement la consultation pour les faux certificats sera remboursée aux intéressés grâce à nos cotisations.

17.Posté par pat le 19/05/2017 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La CPS va-t-elle rendre publique son 'enquête' sur les faux certificats de santé établis par certains médecins bienveillants ? Wait and see!

16.Posté par Ropati RORO le 19/05/2017 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est scandaleux de voir des "ouvriers" abuser du système de soins.
Le Fenua va souffrir de ces mensonges.
Triste...

15.Posté par Chaval le 19/05/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"les pompiers se sont "mis en arrêt maladie à cause du malaise qui existe, depuis un certain temps, au sein de l'entreprise."
De qui on se moque, ces grands gaillards dépressifs ? Il faut arrêter de nous prendre pour des cons, il faut prendre des mesures pour sanctionner ces branleurs et les chefs des syndicats, tous des menteurs et des fainéants. Quand aux médecins, fautes professionnelles et manque à leur déontologie, sanctions s'il vous plait et, on verra si les gros fainéants vont conti nuer leur chantage à la grève et à la maladie bidon. Ces grévistes sont les fossoyeurs du pays et du tourisme, mais il est vrai qu'ils n'en ont rien à foutre.

14.Posté par VoteBlanc le 19/05/2017 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les médecins je ne le jetterais pas la première pierre. C'est facile de dire que tu as une méga diarrhée et que ce n'est pas compatible avec ton service. Le médecin ne va pas aller contrôler dans les wc.
Par contre les pompiers et syndicalistes n'ont vraiment aucune honte de faire chier autant de monde pour une problématique que ne les regarde qu'eux.

13.Posté par zozo le 19/05/2017 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dès qu'il y a arrêt maladie pendant un conflit social la cps devrait controler.Et encore plus lorsqu'il s'agit d'un gréviste réquisitionné !!!!!mais les toubibs de la cps sont les potes des médecins prescripteurs et des secrétaire généraux des syndicats ; donc pas de contrôle.Les médecins prescripteurs ne risque rien du tout puisque le faux malade ment . C'est de medecin inspecteur colombo dont nous avons besoin. Mais les gouvernements préfèrent réclamer des sous à PARIS
cette grève est une nouvelle fois politique, elle a pour but de montrer que EN MARCHE va règler les problèmes. Au fait GALENON voulait être député de qui ? MACRON est entre dans le bain. Mr MM DES RG

12.Posté par Viniura le 19/05/2017 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah le serment d'hypocrite des médecins.
Faut pas lutter, ils l'ont fait, ils se sont engagés ...

11.Posté par papasan689 le 19/05/2017 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de confusion : c'est l'employeur qui peut solliciter un contrôle, donc le Gvt ne peut solliciter ce contrôle que pour les pompiers des aéroports territoriaux.

10.Posté par lolo98719 le 19/05/2017 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut licencier les contrevenants et embaucher des jeunes qui eux seront bien content d'avoir un travail.

9.Posté par paku le 19/05/2017 06:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des condamnés qui demandent un controle

8.Posté par Pascal ALBERT le 19/05/2017 06:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la position du président du conseil de l'ordre démontre une fois de plus que cette organisation corporatiste, héritée d'un lointain passé, a pour principal objectif de défendre ses membres, quelles que soient les fautes qui leur sont reprochées.

Archaïsme féodal à supprimer.

7.Posté par ce mone est fou le 19/05/2017 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"courage et dévouement"
"sauver et périr"
messieurs les syndicalistes merci de reprendre vos bases

6.Posté par Hae le 18/05/2017 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais le conseil des médecins n'est il pas la pour rappeler les médecins à l'ordre en cas de dérives ? Parce que 18 arrêts maladies, pas besoin d'avoir fait bac +7 pour comprendre qu'ils sont de complaisance quand même !
A quoi sert alors le conseil des médecin ? D'après eux ils n'ont aucun moyen de contrôle, il ne peuvent pas enquêter sans injonction du tribunal, il ne peuvent pas rappeler à l'ordre les médecin qui font du zèle... A QUOI SERVENT T-IL ? Ne serait-ils donc pas de mèche ?

5.Posté par Teina le 18/05/2017 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Inadmissible que ce médecin surnommé Scoubidou rejette sa responsabilité déontologique sur la CPS. Peut on être président du conseil de l'ordre et en même temps leader syndical corporatif

4.Posté par Kriss le 18/05/2017 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On nous prend pour des c...ns ! Je suis prêt à parier 1 million que la CPS et le pays ne prendront aucune sanction contre les pompiers malades imaginaires et les médecins qui ont prescrit les arrêts maladie !!
Quelqu'un veut miser ?

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance