Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Graines de talent: « L’élève de seconde MEI »



PAPEETE, le 12 novembre 2018- L'article suivant est le fruit du travail d'un groupe de la classe de 2nde MEI. Le projet est l'écriture d'un article de presse concernant leur classe. À travers cet article, ils dessinent le profil d’un élève de 2nde MEI.

Qu’est-ce que la 2nde MEI ?

MEI signifie Maintenance des Equipements Industriels. L’élève de MEI a choisi cette filière car il aimerait apprendre la mécanique, monter, démonter un moteur, comprendre un schéma électrique. L'intitulé du diplôme stipule que le titulaire assure « la maintenance corrective et préventive des installations à caractère industriel » . Ces futurs bacheliers participeront aussi à l'amélioration et la modification de matériels existants. Ils interviennent sur des parties commandes des installations. Ils doivent impérativement respecter les règles de santé et de sécurité, les normes de qualité et ceux de la protection de l'environnement. L’élève de MEI apprécie d'être dans cette filière car, il apprend beaucoup de choses jamais faites auparavant. Il aspire à faire de la mécanique. Il affirme aussi qu'il avait un dilemme, il avait à choisir entre la filière MEI et la filière MELEC (Métiers de l'ELectricité et de ses Environnememnts Connectés). Son choix s'est porté pour la MEI car elle pouvait aussi inclure les métiers de l'électricité et de la mécanique, donc c'est un plus d'être dans cette filière. L'ancienne appellation de la MEI était la MSMA (Maintenance des Systèmes Mécaniques Automatisés). C'est depuis 2006-2007 que la filière a été renommée MEI. Mais les compétences et aptitudes sont les mêmes.

Comment fut cette première « la rentrée » au Lycée Saint Joseph de Outumaoro ?

La rentrée n'était qu'une formalité car l’élève de MEI attend beaucoup de ces années de bac pro. Pas toujours facile d’être dans une classe où il n'y a, le plus souvent, que des garçons. Parfois on ressent du stress : certains élèves venant de plus loin que Tahiti, originaires des Marquises, ont observé, en premier, la classe et les professeurs : Ils avaient des appréhensions, c'est un changement important, ils quittent leur île et arrivent dans un nouvel établissement, de nouveaux camarades, de nouveaux professeurs, tout était nouveau pour eux. Certains ont trouvé que les professeurs étaient d'emblée sévères. Un ancien élève confirma qu'il valait mieux travailler dans de bonnes conditions que de s'amuser : « Tu n'apprendras pas avec cette attitude ».

Qu’est ce que la semaine d'intégration ?

La semaine d'intégration fut très riche en rencontre, nouveaux camarades et nouveaux professeurs ; l’élève de MEI a vite été mis à l'aise par le personnel éducatif et il y avait une bonne entente entre les élèves. Seuls les anciens élèves déjà présents ont soulevé le fait que certains élèves devraient faire preuve de plus de maturité et de sérieux. Ce sont les professionnels qui parlent ! Car ils ont pris conscience qu'ils ne doivent pas perdre de temps avec les petits détails qui gênent à leur réussite. Pendant cette semaine, les professeurs ont soutenu les élèves dans la rédaction de CV et de lettre de motivation, lors des appels téléphoniques au stage. De plus, leur professeur de sport qui n'est autre que leur professeur principal, avait aussi une matinée intégration par le sport. Ils ont été ravis.

Et le ressenti des professeurs ?

Deux d'entre eux ont pu être interrogé, Mr Hoata et Mme Hitimaue. Ils ont soulevé le fait que leur classe était dynamique au niveau du travail mais aussi à l'oral. Pour des élèves en lycée professionnel, ils ont besoin d'un peu de concentration, plus de prise de conscience, d'acquérir plus de connaissance et de méthode de travail. Tous deux ont affirmé que leur rôle est de les guider au mieux, pour que les élèves réussissent et cela doit passer par un investissement personnel des élèves.

L’élève de MEI est intéressé et intéressant car il vient de différents milieux scolaires (CEPE, Collège, CETAD, Lycée professionnel), parfois d'îles différentes (Moorea, Marquises). Il arrive avec son bagage scolaire et enrichit l'ambiance de la classe.

Deux semaines de stage d'observation en entreprise dès septembre.

L’élève de 2nde MEI évolue dans une classe de 30 élèves et tous, en moins de deux semaines, ont pu obtenir un stage dans une entreprise. Étant donné que ces deux semaines ne sont que de l'observation, les entreprises sollicitées ne concernaient pas toutes la filière MEI. Mais, l'essentiel, pour cet élève, est d'avoir un stage et de connaître le milieu professionnel. L’élève de MEI avait hâte mais il était aussi un peu hésitant, car, en à peine deux semaines, il n'a pas pu voir toute l'étendue de sa filière. À son retour, il attendait les cours d'ateliers pour enfin pratiquer la maintenance et la mécanique.

Portrait de l’élève de 2NDE MEI réalisé par les élèves de 2nde MEI du lycée polyvalent St Joseph.

Suivi professeur : Mlle Hitimaue

Infos : lycée polyvalent de Saint-Joseph
Téléphone : 40 54 13 10
Email : secdir@lpjo.ddec.edu.pf
Courriel directeur, Vetea Araipu : diretab@lpjo.ddec.pf
Facebook: Lycee-St-Joseph-Punaauia
Site web du lycée : www.lpsj.pf
Blog : La gazette de Saint Joseph/ Punaauia : http://lagazettelpjo-fr.over-blog.com/


Rédigé par () le Lundi 12 Novembre 2018 à 08:55 | Lu 405 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 17:25 Le Port autonome de Papeete prépare sa mue

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués