Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

George Pau-Langevin vante le modèle des pensions de famille polynésiennes



La ministre des Outre-mer présidait mercredi à Paris la dernière séance du Conseil de promotion du tourisme, consacrée aux destinations d’Outre-mer.
La ministre des Outre-mer présidait mercredi à Paris la dernière séance du Conseil de promotion du tourisme, consacrée aux destinations d’Outre-mer.
PARIS, le 23 juillet 2015- La ministre des Outre-mer compte réunir les professionnels du tourisme ultramarin en septembre prochain pour que ce secteur devienne "un véritable levier de croissance et de développement". Elle a été attentive au rapport écrit sur le sujet par Maina Sage.

Quelques jours avant de partir en vacances, George Pau-Langevin a tiré le bilan de son action, hier, au ministère des Outre–mer, à Paris. L’activité parlementaire de la ministre a été particulièrement chargée, ces dernières semaines, avec notamment le vote de la loi fixant le corps électoral en vue du référendum en Nouvelle-Calédonie, puis la loi relative à la modernisation du droit en outre-mer. Deux textes importants, que la ministre voulait faire adopter avant un possible départ du gouvernement après les régionales de la fin d’année. Mission accomplie, donc, pour la ministre, qui estime que son travail a permis de "respecter les engagements du président de la République".

A la rentrée politique, George Pau-Langevin compte se pencher sur le développement du tourisme en outre-mer. Mercredi, la ministre des Outre-mer et le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, ont présidé la dernière séance du Conseil de promotion du tourisme, consacrée aux destinations d’Outre-mer. Le rapport, établi par la députée de Polynésie française Maina Sage et son collègue de Guyane, Gabriel Serville, affirme que le tourisme, "véritable levier de développement et de croissance, n’a pas encore, dans l’ensemble des Outre-mer, la place stratégique qui devrait être la sienne". La ministre confirme cette analyse : les Outre-mer, "répartis dans le monde entier avec des offres extrêmement diversifiées, peuvent être un gros plus pour la France".

Elle compte donc organiser une réunion en septembre prochain avec les professionnels du tourisme afin d’établir "une feuille de route" autour des propositions de ce rapport. Ce sera l’occasion d’aborder la question des dessertes aériennes, de la formation des jeunes, mais aussi de réfléchir à l’offre en matière d’hébergement.

Sur ce point, George Pau-Langevin invite, les autres territoires ultramarins à s'inspirer de l’exemple polynésien. "J’ai été très frappée de voir, en Polynésie, ce qu’ils appellent des pensions de famille", explique-t-elle. Et de décrire le dispositif : "Ce sont les habitants eux-mêmes qui exploitent ces pensions de famille et qui s’organisent en association pour pouvoir discuter avec les pouvoirs publics". Pour la ministre, cette organisation des pensions de famille polynésiennes pourrait servir de modèle ailleurs en outre-mer : "On se dit qu’aux Antilles notamment, le tourisme pourra se développer davantage quand il sera porté par la population".




Les idées de Maina Sage pour le tourisme

La députée Maina Sage et son collègue de Guyane ont travaillé à l’élaboration d’un rapport pour développer le tourisme dans les outre-mer. Ils ont présenté 27 propositions. Voici les principales :

- Développer des plans d’action marketing sur les marchés internationaux de proximité régionale, en complément du marché métropolitain et européen
- Poursuivre l’assouplissement des conditions d’entrée dans certaines collectivités d’outre-mer par des dispenses ciblées de visas de court séjour pour les ressortissants de pays présentant un réel potentiel touristique
- Mettre en place des plateformes de gestion à distance de délivrance des visas électroniques
- Organiser des zones de détaxe (7j/7j), permettant la vente 
de produits locaux et de marques
- Prévoir une stratégie de restructuration du secteur hôtelier
- Créer un portail numérique pour donner de la visibilité sur le web aux destinations d’outre-mer
- Faire de l’entrée des jeunes qualifiés sur le marché du travail du tourisme une priorité partagée
- Renforcer et valoriser l’offre gastronomique



Rédigé par SERGE MASSAU le Vendredi 24 Juillet 2015 à 01:52 | Lu 1295 fois






1.Posté par VATEA le 24/07/2015 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle a raison la Ministre !! sauf qu'en local , les compagnies aériennes dans le créneau low cost qui alimentaient la Polynésie en touristes et qui allaient dans les pensions , ne peuvent plus venir depuis l'arrivée de la non concurrence d'AIR TAHITI NUI ( 2500 €uros mini le billet ) .. résultats .. les pensions crèvent et le tourisme est passé à 160 000 !!
çà c''est de la vision futuriste politique du fenua .. si il n'y avait pas les bateaux de croisières .... lol !!
On est les moins bon du pacifique ( FIDJI 800 000 xpf ) et on a les plus beaux sites et une très belle culture sauf que .. on a les politiques que l'on mérite !

2.Posté par Ariitaia le 24/07/2015 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans oublier faire revenir une compagnie low cost en Polynésie. Les pensions de famille ont besoin des back packers !

3.Posté par Jean BON le 24/07/2015 08:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il manque une 28 proposition, non ?
(- Baisser les prix !!!!!!)

4.Posté par TevaTamahine le 24/07/2015 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouais ouais, Pau-Pol c'est un modèle exclusivement polynésien ( ben ça existe nulle part ailleurs) mondialement connu et reconnu, c'est la version Bio du tourisme de luxe. Bon la ministre va se pencher la-dessus à son retour de vacances (sans doute en Grèce) et au retour blablabla, un comité, une feuille de route et un dernier petit Kir Royale (apéritif festif à base de champagne et de crème de cassis) pour la route. La politique est un long fleuve tranquille !

5.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 24/07/2015 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"les Outre-mer, "répartis dans le monde entier avec des offres extrêmement diversifiées, peuvent être un gros plus pour la France" + "J’ai été très frappée de voir, en Polynésie, ce qu’ils appellent des pensions de famille" = avec ces "ils", c'est tout bénef' pour "la France" puisqu'en plus les "ils", français d'Europe, sont proscrits du DROIT au RSA hohohohohohoh
Heureusement que la George ne s'est pas intéressée à ce sujet dont l'ensemble des zoutremer pourraient s'inspirationner hiihihihihihihihihi rollstahiti@gmail.com

6.Posté par Xenos le 25/07/2015 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si on rétablissait la concurrence dans le secteur du transport aérien international ?

On a essayé : on a viré AOM et Corsair, résultat, les prix ont été multipliés par deux voire plus.

Et ce n'est pas le pétrole, à 60 USD contre 100 USD le baril, qui semble y changer quoi que ce soit. Alors si on revenait à ce qui réussit à tous les autres pays ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance