Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Gaston Tunoa maire de Papara pour deux mois



Tahiti, le 9 janvier 2020 - Gaston Tunoa a été élu ce jeudi après-midi maire de Papara jusqu’en mars prochain avec une large majorité de 20 voix sur 33. A deux mois des municipales, le nouveau maire, colistier de Heia Teina le 15 mars prochain, espère bénéficier de la prime aux sortants.
 
Il aura fallu trois tours de scrutin, jeudi après-midi, pour que les 33 élus de Papara finissent par élire Gaston Tunoa au poste de maire pour les deux prochains mois. Un conseil municipal lors duquel se sont mesurées les forces en présence sur les ruines de l’ancienne majorité A Here ia Papara : la majorité élue à la mairie depuis les élections municipales partielles du 25 octobre 2015, derrière Puta'i Taa'e.
 
L’ancien édile, condamné dans l'affaire Taatira ia ora Papara, est aujourd’hui sous le coup d’une peine d’inéligibilité de 2 ans. Il ne pourra pas se présenter aux municipales des 15 et 22 mars prochains. La cohésion de son groupe n’aura pas résisté à ses ennuis judiciaires, depuis mai 2019.
 
En témoignent, les sept voix exprimées jeudi lors du conseil municipal en faveur de la candidature de Roonui Fenuaiti, soutenu par Puta'i Taa'e pour le poste de maire. C’est autour d’eux que se construira la liste A Here ia Papara pour les prochaines municipales. Cette liste devrait être menée par l’épouse de Puta'i Taa'e, Sonia. Y figureront de toute évidence : Roonui Fenuaiti, Justine Sou Yin, Patricia Mooria, Sylvana Aukara, Heimata Natiki, Yolande Choune et Thérèse Taa'e, belle-sœur du maire déchu.
 
Béatrice Peyrissaguet, maire par intérim de Papara depuis mai dernier était candidate pour terminer le mandat. Elle n’a recueilli que quatre voix au premier tour de scrutin avant de retirer sa candidature au bénéfice de Teinoa Mauritea, doyen du conseil municipal, sans grand succès. "Je sais que tous ces remaniements engendrent beaucoup de problèmes au niveau du fonctionnement de la mairie. Je me suis présentée pour la continuité du travail. Aujourd’hui on ne traite plus que les affaires courantes. Et on s’attend à un gros travail pour la préparation des prochaines élections municipales", justifie-t-elle.

Arrangement provisoire

Elle pense avoir été pénalisée par l’annonce faite aux élus du conseil municipal, la semaine dernière, de sa candidature le 15 mars prochain.
 
Pour l’instant, le conseil municipal de Papara est guidé par une majorité relative apparemment stable de douze élus derrière Gaston Tunoa, comme on a pu le constater jeudi. C’est le nombre de voix dont a bénéficié la candidature du mutoi, chef de corps des pompiers à Teva i Uta, lors des deux premiers tours de scrutin, inférieure cependant aux 17 voix nécessaires pour l’emporter directement.
Pour s'arroger une majorité ferme derrière lui au conseil municipal, c’est avec la répartition des postes d’adjoint que l’équipe de Gaston Tunoa aura transigé avec l’opposition (voir encadré). Elle a ainsi gagné les sept voix du groupe de Roonui Fenuaiti et une relative tranquillité jusqu'en mars.
 
Car derrière cette élection se profilent avec une évidence indiscutable les prochaines élections municipales. L’accession au fauteuil de maire présente un avantage certain pour Gaston Tunoa. Mais le temps est compté. Et la concurrence s’annonce forte. Le nouveau maire de Papara sera sur la liste conduite par Heia Teina. 

10 listes en formation
 
A Papara, selon nos informations 10 candidats envisagent courir aux communales, en mars prochain.
Béatrice Peyrissaguet entend continuer à la mairie. Médéric Tehaamatai sera certainement à la tête d'une liste Tavini Te Ao nui no Papara. Bruno Sandras, ancien maire de Papara, démissionné d’office en septembre 2014 après sa condamnation définitive dans l’affaire des emplois fictifs de la présidence Flosse, est également en lice sous la bannière Amuitahiraa. De son côté, Clément Le Gayic mènera la liste Tahoera’a Papara To’u Ai’a. Jean-Louis Benvenuti annonce aussi vouloir conduire une liste : Te Papa api no Ananahi. Christophe Holozet est candidat déclaré avec Tamarii Papara. On compte aussi Michel Snow, Paul Lai qui ne cachent pas leur envie de conduire une liste, sans oublier Sonia Taa'e pour représenter A Here ia Papara et les intérêts politiques de son époux, Puta'i.

Avec 33 colistiers plus deux suppléants à rassembler en respectant la parité stricte, dans une commune de 11 600 habitants comme Papara, l’affaire ne sera pas simple. On attend de voir qui sera sur la ligne de départ, après dépôt officiel, dès le 1er février, des déclarations de candidature. Mais dans cette mêlée, le duo Heia Teina-Gaston Tunoa entend transformer le tir ajusté jeudi en une prime aux sortants, faire la différence à l'élection des 15 et 22 mars prochains et propulser une femme à la tête de la commune.

Les nouveaux adjoints au maire de Papara

1er : Roonui Fenuaiti
2e : Ralph Sanford
3e : Heia Teina
4e : Bernard Roure
5e : Annouk Tupuna
6e : Médéric Tehaamatai
7e : Charete Taa'e
8e : Philippe Putaitihau
9e : Aloma Otcenacek
 
Les missions seront attribuées lundi 13 janvier. 

"Il nous faut ramener ce bateau à bon port" (Gaston Tunoa)

Maire de Papara pour un peu plus de 2 mois, que comptez-vous faire ?
C’est difficile. Mais rien n’est impossible. Par rapport au fonctionnement, nous allons identifier avec les agents les problématiques que la commune a connues et nous allons tenter de donner des solutions. 
 
Quelle sera votre priorité ?
Pour faire fonctionner une commune, c’est d’abord les finances donc le budget. Nous allons voir quelles sont les difficultés budgétaires et établir des priorités.
 
Que dites-vous aux agents de la commune qui redoutent les conséquences de l’instabilité à la tête de la commune de Papara ?
D’abord, je veux leur souhaiter la bonne année. C’est important. Ensuite, leur dire que le poumon d’une commune c’est ses agents. Pour pouvoir restaurer la confiance des agents communaux, nous allons être auprès de ces personnes, les accompagner. Cela fait un certain temps qu’ils attendent que les élus soient proches d’eux, pour les accompagner. Ils ont des qualités, des compétences et sans eux on ne vaut rien.
 
Comment allez-vous préparer les élections municipales pendant les deux prochains mois ?
C’est un challenge. Notre réussite aujourd’hui nous permet d’intervenir auprès des agents afin que demain la population de Papara soit informée de tout ce qui concerne la commune. C’est très important. 
 
Vous emportez la majorité avec 20 voix au conseil municipal aujourd’hui. Vous attendiez-vous à cela ?
On était confiant. En octobre 2015, nous avons remporté l’élection aux côtés de l’ancien maire avec l’objectif de mener ce bateau. Aujourd’hui, il a navigué un certain temps. Il nous faut le ramener à bon port. C’est ça notre objectif. Nous sommes 33 élus et ça doit être notre objectif à tous. 
 
C’est une chance pour les municipales de se trouver en position d’être maire sortant en mars ?
Une chance, peut-être pour montrer que l’on peut travailler sérieusement. Aujourd’hui, la population attend. Elle a attendu assez longtemps. Il est temps de lui rendre l’information.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 9 Janvier 2020 à 19:36 | Lu 2012 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Mai 2020 - 21:58 Oscar Temaru : "C'est de l'acharnement"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus