Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Fritch tacle le projet séparatiste des Marquises Sud



PAPEETE, le 28 novembre 2016 - Lundi matin, lors de la cérémonie de baptême de la nouvelle navette des marquises Sud, le Président Édouard Fritch a dénoncé le projet séparatiste que mènent, en ce moment, certains élus des îles Marquises.


Depuis quelques mois, les tavana des Marquises Sud se sont remis à parler d'un projet qui viserait à rapprocher l'archipel des îles Marquises de la France en prenant leurs distances avec la collectivité de la Polynésie française. Il y a environ quinze jours, les tavana Felix Barsinas de Tahuata, Etienne Tehaamoana de Hiva Oa et Henry Tuieinui de Fatu Hiva se sont rendus à Paris où ils auraient tenté, sans succès, d'obtenir une entrevue avec Marc Vizy, le conseiller outre-mer de François Hollande. Ce projet a également été présenté par les édiles séparatistes au haut-commissaire René Bidal.

Lors de l'inauguration de la navette qui desservira les Marquises Sud, le Président Édouard Fritch s'est insurgé lundi contre ces démarches : "je dois vous dire qu'au moment où cette navette est le symbole du lien qui nous unit, je suis indisposé par certains bruits, que j'entends, soufflant du sud aux marquises, et qui remettent sur la table cette problématique du séparatisme avec le reste de la Polynésie française." Le président du Pays a ironisé qu'à son sens "ces bruits ne sont pas réels. Je ne veux pas, en tout cas, accorder quelque attention que ce soit à ces vents de séparatisme. Mais au contraire, j'estime qu'il faut que nous échangions un peu plus, car il faut que nous mesurions tous, les vraies conséquences de telles revendications qui seraient dramatiques, à mon sens, pour le quotidien des populations de l'archipel".

Édouard Fritch a, par ailleurs, fait référence aux propos tenus en Assemblée de Polynésie française il y a quinze jours par le leader indépendantiste Oscar Temaru, concernant l'entreprise conduite par les trois maires du sud des Marquises. "Comme vous savez, vous connaissez les liens que j'ai reconstruit avec le maire de Faa'a, Oscar Temaru. Même Oscar Temaru, le vrai séparatiste, en fin de compte, pour la Polynésie française estime que cette tentative de morcellement de la Polynésie française est une idée inopportune et dénuée de bon sens. J'irai dans ce sens et je continuerai à avoir une attention particulière pour cet archipel éloigné de Tahiti", a-t-il dit.

Felix Barsinas, le président de la communauté de communes des Marquises (CODIM) après avoir refusé dans un premier temps, a accepté de réagir aux propos du Président. Il s'est d'abord défendu des accusations de séparatisme que lui porte Edouard Fritch : "oui nous en discutons, mais pas tout de suite. Nous ne sommes pas des séparatistes bien au contraire. Nous sommes en train de travailler sur la question. Et puis nous souhaitons, peut-être, accompagner une évolution statutaire. En effet, le conseil des archipels a été supprimé au niveau du statut de l'autonomie interne. Nous aimerions que l'on nous donne plus d'autonomie et de prise de décisions au niveau des archipels. Je prends note des déclarations du président. Nous serons à même de travailler avec le Pays sur l'évolution statutaire et, pourquoi pas, sur le statut de l'autonomie interne", a conclu le tavana de Tahuata.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 28 Novembre 2016 à 14:16 | Lu 4536 fois







1.Posté par REY Ethode le 28/11/2016 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas la première fois que les marquisiens évoquent cette hypothèse
Ils se sentent totalement ignorés par les décideurs de Tahiti
Aussi, ils ont déjà créé leur académie, leurs aires marines protégées ...
A mon sens, le message est CLAIR !

2.Posté par zozo le 28/11/2016 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vu la distance qui nous separe des marquises et surtout l'incompetence et l'immobilisme des élus de l'assemblée qu'elle que soit leur couleur on peut parfaitement comprendre que les marquisiens souhaitent quitter la polynesie francaise pour devenir un département Français à part entiere. dévellopement touristique assuré , education plus centre de soins garanti . combien de temps pour mettre en place cette navette ? Et combien de temps pour la remplacer quand elle tombera en panne ? Où sont les reformes ? PSG? Fiscalité ? on continue à taxer et à remplir un tonneaux qui fuit ++++ . Tout est bloqué jusqu'en 2018 et après se sera toujours pareil; la manche auprès de paris jusqu'en 2023

3.Posté par Mathius le 28/11/2016 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edouard Fritch, le problème est que contrairement aux autres archipels de la polynesie, les Marquises et les Gambiers sont des prises de possessions de la France, donc colonisés. Il est parfaitement légitime pour ces deux archipels de se décoloniser d'une collectivité dite française qui est dominé par des colons polynesiens qui se prétendent légitimes et qui appartiennent à dès archipels parasites.
Je suis curieux de voir comment l'ONU réagirait fasse ã une demande des Marquises voulant retrouver leur libertė?
Je propose au marquisiens de faire une demande dans ce sens ã l'ONU, la décolonisation doit demander aux marquisiens par referundum leur appartenance. Vu l'emplacement géographique des Marquises elle n'a pas besoin des colons polynésiens qui profitent d'elle et empêchent un véritablement développement economique.

4.Posté par Vaipio le 28/11/2016 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si tout ce qui est rapporté vient du président EF, j'ai l'impression qu'il en veut aux maires du Sud, car on ne cite que ceux-là, et je me demande bien pour quelle(s) raison(s).
Les 6 devaient y aller mais 1 a fait faux bond sans prévenir les autres.
Vous allez facilement deviner qui c'est. Il s'agit d'un spécialiste du genre.
Peut-être que comme LF, il a eu ou a eu l'assurance d'avoir sa sucette.
Eh oui, on fait croire à une autre façon de gérer le Pays, je pense que c'est pire que son ex-mentor GF.
Comme désigner Joëlle FREBAULT marraine de « Te Ata o Hiva ».
Ce projet c’était une demande des maires du sud pour désenclaver Tahuata et surtout Fatu-Hiva, le schéma directeur des transports interinsulaires est venu confirmer cette nécessité.
L’appel d’offre avait été lancé avant l’adoption par notre Assemblée de ce schéma.
Quant à l'entrevue avec Marc VIZY, je n'ai pas eu le même son de cloche.
Après tout ça sera à leur population de choisir en connaissance de cause.

5.Posté par François Fillon le 28/11/2016 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Marquises ont tellement de raisons de se séparer de Tahiti ... L'incurie et la vacuité de ses gouvernants, leurs improbables retournements de veste, la "profitation" de la caste pour reprendre une expression antillaise, la gabegie sur la manne du nucléaire (alors que Tahiti a été épargnée par les retombées), bref ... la liste est longue.

6.Posté par Kaddour le 29/11/2016 07:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec toi @zozo ! Les archipels ont toujours été les parents pauvres de Tahiti ! On ne les connait que lorsque il y a des élections !!! Et encore... Bof , on leur cimente 2 km de piste et ils s'en contentent !!!
D'ailleurs dans presque tous les dépliants touristiques; les elections de Miss, le sport, etc... On ne voit que Tahiti et pas de Polynésie !! Fort heureusement les touristes ne se laissent pas avoir ! A peine débarqués de leur vol international, ils s'embarquent pour les îles ....Malgré le coût exorbitant des billets AT !
Alors pourquoi s'étonner de leur tentative de départementalisation !!!

7.Posté par marc le 29/11/2016 08:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand nous Marquisiens on voit les medecin partir non remplace pendant des semaines et que l''on nous met un retraité je me dit que le pays nous abondonne. Hopital?? Meme le nouveau chirurgien ne veut pas resté..

8.Posté par Heiata le 29/11/2016 08:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aussi : ses sources à monsieur "le président" SONT POURRAVES ! Il ne s'agit pas d'un projet des maires du sud mais de TOUS LES MAIRES. Faut arrêter votre politique, et casser le sucre sur les gens qu'on apprécie pas monsieur le président LOL !

9.Posté par Ilfautledire le 29/11/2016 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à Félix pour sa prise de position.
L'enjeu ici n'est pas de quitter la Polynésie mais d'en construire une où chaque archipel aura réellement voix au chapitre via son propre conseil aux pouvoirs forcément plus amples que ceux dont disposent les tavana d'aujourd'hui.
La prise des décisions politiques en Polynésie doit aujourd'hui se décentraliser. La séparation si elle a lieu ne sera que la conséquence de notre incapacité à réformer un statut de collectivité autonome trop centralisateur, à tout point de vue et ce n'est certainement pas le but que poursuivent ces tavana.
Bravo à eux qui se battent pour faire exister leurs archipels et au-delà la Polynésie-française.
Espérons simplement que les prérogatives de la Polynésie-française liées à notre statut d'autonomie nous autorise légalement à faire de tels changements.

10.Posté par alizé le 29/11/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fritch arrête de bloquer tout ce que les Marquises ont en projet. Ce sont nos aires maritimes pas les votre car pour le moment c'est bien Tahiti qui en profite.

11.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 29/11/2016 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Marquisiens seraient-ils plus intelligents que les autres Polynésiens ?

Là est la question.

Être si loin de Tahiti et voir parfaitement l'immobilisme de nos décideurs, leur acuité visuelle est hors norme.

A moins qu'ils n'aient compris que trop petit nous sommes pour jouer aux grands !

Qui pourrait leur reprocher de vouloir faire comme à Mayotte ? (devenir un département)

Le jour où les " Tetuanui" se rendront compte d'avoir été roulé dans la farine avec cette Autonomie, ça risque de faire mal !

Alors disons juste que les Marquiens ont une pirogue d'avance....

12.Posté par paku le 29/11/2016 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mes petits enfants sont tuhaapaè paumotu marquisiens et tahitien on fait comment

13.Posté par mano le 29/11/2016 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etonnant que nos politologues n'est jamais avoués que nous sommes plus à gauche que la gauche, qu'au cours de ces dernières décennies, nous ayons fait de ce Territoire un pays de services gouverné par des fonctionnaires qui n'ont d'autres soucis que d'assoir leurs avantages. A l'heure ou le Tapura votait Jupé, souhaitons que Fillon, même en Polynésie, s'attaque à ce pléthore de fonctionnaires qui empêchent le développement économique de ce Territoire. Maintenir un équilibre le plus précaire possible afin de justifier leurs présences reste la volonté affichée de tous ces fonctionnaires.

14.Posté par Le Vieux le 29/11/2016 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si on demandait aux Marquisiens ce qu'ils en pensent.

15.Posté par Pierre fleurie le 29/11/2016 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que cet Édouard Fritch est mal renseigné... ou de mauvaise foi !!!! La demande des Marquisiens n'est pas nouvelle et Benoît Kautai, son nouveau poulain (bientôt condamné ?) dans l'archipel, en était un des premiers porteurs. Ce n'est donc pas l'affaire des Marquises Sud ! EF est également le père de la misérable déconcentration administrative (2000), ce "machin" qui servait à plus de centralisation du pouvoir : donc il a en horreur la décentralisation et refuse d'entendre les archipels. Il préfère les acheter car le mode de scrutin territorial le permet !!!! Ce n'est pas un problème de personnes mais celui d'un peuple qui veut arrêter de mendier pour vivre comme tout le monde ! Quant à la rencontre avec Vizy, elle a eu lieu. Encore mauvaise pioche pour Fritch.

16.Posté par coyote le 29/11/2016 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les marquisiens sont clairement des citoyens de seconde zone....Les services du Territoires y sont particulièrement pauvres et ne remplissent pas leurs missions auprès des populations faute de moyens accordés ( Education, Santé, Social, Equipement,....) L'inégalité est particulièrement criante dans le secteur de la santé.....
Entre les évasans de 15h qui finissent par un décès, les transports de malades par bonitiers, un psy une à deux fois dans l'année....Alors Mr Fritch qu'est ce qui peu être plus dramatique que cela ? Ce sera juste dramatique pour la Caste car si les Marquises se détachent, les autres Archipels suivront

17.Posté par emere cunning le 29/11/2016 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'article ne nous dit pas grand chose sur le projet de nos tavana des Marquises. What is it ?
Whatever, c'est aux marquisiens de décider après qu'on leur ait tout dit sur la situation réelle des départements d'Outre-mer (le pré du voisin paraît toujours plus vert, n'est ce pas), ou sur ce que les aides de l'Europe (dont ils semblent attendre beaucoup comme entendu au journal télévisé) leur coûteraient ; long way to go.

18.Posté par ent ce marchéstutua le 30/11/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oscar Temaru avait lancé un projet qui devait rassembler les Marquises avec entre autres la réalisation d'un aéroport qui permettrait aux Marquisiens de viser les touristes US tout proches. Mais avec une dizaine de renversements en une dizaine d'années, les autonomistes ont bien savonné la planche ... et tout le monde y a perdu

19.Posté par ent ce marchéstutua le 30/11/2016 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P18
juste une petite correction : ce post est signé tutua et non pas ce truc " ent ce marchéstutua "
mauruuru

20.Posté par Dr. Funk le 30/11/2016 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher colonisées de la colonie, il fait toujours plaisir de lire vos commentaires sur les différents sujets, cette fois ci sur le apparent "séparatisme" des Marquisiens. Le hareng matjes refait l'histoire à sa manière pour lancer un nième attaque vers les souverainistes, mais il ignore un des problèmes fondamentaux: Les EFO, établi avec violence et force, c'est ne pas une invention autochtone, ni le centralisme totalitaire jacobine, copié en Polynésie Française. Se établir en Océanie était belle et bien un acte colonial de la France, Fillon dirait une «partage de la culture française» et le malaise perdure.

21.Posté par Dr. Funk le 30/11/2016 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mano, ce qui empêche le développement économique de la Faranésie ce n'est pas que la pléthore de fonctionnaires, c'est la façon comme l'économie elle même fonctionne : c'est une économie de la rente, qui favorise une étroit alliance entre politiciens et l'oligarchie pour garder l'accès à la rente. Alors la démocratie ne fonctionne pas, car les votes suivent l’intérêt de la rente. Il y a des moyennes limitées à changer ça, limitées car la Faranésie a peu de ressources exploitables dans une manière productive. Un des moyennes de démocratiser la Faranésie sera l'introduction des impôts sur les revenues personnelles.

22.Posté par ent ce marchéstutua le 30/11/2016 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vu le coût de la vie en Faranésie française, je ne vois pas en quoi un impôt rectifierait automatiquement les mauvaises habitudes. Il faut être très prudent lorsqu'on évoque un tel impôt, on a vite fait de déchanter.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués